Audi: des ressorts de suspension en matière composite

Audi: des ressorts de suspension en matière composite

publié le 10 juillet 2014
Thème: Technique automobile
Par Guillaume Darding

D'ici à la fin de l'année, Audi introduira un nouveau type de ressort dans la suspension de certains de ces modèles. Ces ressorts abandonnent la traditionnelle construction en acier au profit de plastique renforcé de fibres de verre (GFRP).

A l'image du secteur aéronautique, les matériaux composites deviennent de plus en plus courant dans la construction automobile. Le carbone est depuis longtemps utilisé, mais son prix le réserve généralement aux véhicules à forte valeur ajoutée, telle que la récente BMW i3, dont la cellule habitable est construite à partir de CFRP (plastique renforcé de fibres de carbone).

Entre l'acier et le carbone, les fibres de verre constituent une alternative intéressante. Plus économiques que le carbone (mais aussi moins rigides), les GFRP ont pour avantage, comme les fibres carbone, d'être légères. La fibre de verre présente une meilleure résistance au choc comparé au carbone.

Développé en partenariat avec Sogefi, le ressort en matière composite a un encombrement similaire à un ressort en acier traditionnel. Ils sont un peu plus larges et ont moins de spires. Enfin, le diamètre du fil est supérieur à celui d'un ressort acier. Ces caractéristiques permettent donc de proposer ce nouveau type de ressort sans changer fondamentalement l'architecture des suspensions existantes.

Audi - ressorts de suspension composite
Audi - ressorts de suspension composite

Les ressorts en GFRP permettent d'économiser de 4 à 6 kg (dont la moitié pouvant être considérée comme masse non suspendue) au total sur le poids d'une voiture.

La structure du ressort consiste en de longues fibres de verre entrelacées. La structure est elle-même noyée dans de la résine époxy. Autour de ce noyau sont ajoutés de nouvelles fibres, elles-aussi entrelacées. Enfin, l'ensemble passe dans un four dont la température atteint 100 °C pour consolider le tout.

Outre l'avantage en terme de masse, le véhicule équipé de ce type de ressort bénéficie d'une suspension plus silencieuse. De plus, les ressorts en composite permet une mise au point plus fine du châssis grâce à une raideur ajustable à l'infini en fonction de la disposition des fibres.

Les ressorts GFRP sont résistants à la corrosion. En particulier, ils ne craignent nullement les agressions des produits chimiques utilisés dans les stations de lavage, ni les choc provoqués par les gravillons.

L'Audi A6, à l'occasion de son restylage de mi-carrière, devrait être le premier véhicule à bénéficier de ces nouveaux ressorts. Ces ressorts ont par ailleurs démontré toute leur efficacité avec la Mégane R.S. 275 Trophy-R sur la boucle nord du Nürburgring. Cette dernière, qui détient le record du circuit pour une traction, est équipée de ressorts composites fournis par Allevard Rejna, une entreprise basée dans le nord de la France intégrée au groupe Sogefi.

Source: Audi, Sogefi

Partagez cet article sur:

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Ford 1.0l Ecoboost»

il y a 15 jours

Bonjour Philoup69, d'après ce que vous décrivez, il me semble que le problème de durite (j'imagine le tuyau de dégazage du liquide de refroidissement qui a fait l'objet d'un rappel de la part de Ford) pourrait être la cause de vos soucis actuels. Il me semble probable que votre moteur ait surchauffé à cause de ce problème de durite. Pour sûr, j'ai pu répertorier plusieurs cas similaires sur les forums français et étrangers, sans que cela ne remette foncièrement en cause la bonne réputation de ce moteur.

vieri28 à propos de l'article «Essai: pneus Michelin CrossClimate»

il y a 18 jours

Bonjour, et merci pour cet essai longue durée, forcément plus intéressant et pertinent en terme de retour qu'une prise en main réalisée lors de la présentation par le fabricant, comme ce que j'ai pu lire jusqu'ici. J'utilise actuellement 2 jeux de roues (été et hiver), et cela représente un budget relativement important. J'ai la chance d'avoir encore une dimension de roue économique (195/65/R15), mais ce ne sera certainement plus le cas le jour du changement de voiture. N'habitant pas en montagne mais en plaine, la lecture de votre article me conforte sur le fait de passer sur ce pneu dans le futur.

Philoup69 à propos de l'article «Présentation moteur: Ford 1.0l Ecoboost»

il y a 19 jours

Bonjour, Et la fiabilité ? Mon Grand C-Max Titanium est immobilisé, dans un garage Ford depuis le 11 Janvier 2017. Au départ, j'ai constaté une absence de chauffage. Premier devis: remplacement de la pompe à eau = 1 800 €. Après cette réparation, le mécanicien a remarqué un dégagement de fumée par le pot d'échappement (mauvais signe ...). Démontage et analyse de la culasse: le troisième cylindre est endommagé. Suite à une surchauffe, il faut remplacer le moteur ! Second devis: remplacement du moteur = 7 078,94 €. Mon véhicule date de fin Janvier 2013 (moins de 4 ans au moment du problème) et a 122 000 Kms (moteur EcoBoost 1.0 125 cv). En Janvier 2016, j'avais déjà eu un problème de durite à 90 439 Kms (une première alerte ?). Est-ce un problème connu du moteur Ecoboost ?

© Guillaume Darding - Technique automobile

Mentions légales