Volvo devrait bientôt démarrer la production de voitures en Chine

Volvo devrait bientôt démarrer la production de voitures en Chine

publié le 21 mars 2013
Thème: Stratégie d'entreprise
Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com

Volvo a beau être sous la tutelle de capitaux chinois, investir la Chine reste un défi. Depuis plus d’un an, Volvo attend l’approbation des autorités chinoises pour produire en Chine avec l’aide de son propriétaire Geely. Selon des sources proches du dossier, l’accord serait imminent.

Volvo s’apprête à ouvrir sa première usine au sein de l’Empire du Milieu à Chengdu (province du Sichuan). Les plans de la marque suédoise sont toutefois contrariés par la non-décision de la Commission du Développement National et des Réformes.

Une attente surprenante sachant que le groupe Jaguar-Land Rover, détenu par le groupe indien Tata, a obtenu l’autorisation de s’implanter en Chine dans un laps de temps bien plus court via une joint-venture avec Chery.

Cet accord est primordial pour la marque suédoise, c’est d’ailleurs la seule voie qui permettrait au constructeur de réellement se développer en Chine, les véhicules importés étant pénalisés par une taxe de 25%. Malgré cela, sur les deux premiers mois de 2013, le marché chinois est devenu le second marché le plus important pour Volvo après les Etats-Unis.

A l’horizon 2020, la marque suédoise s’est fixé pour objectif de vendre 200.000 véhicules en Chine contre 42.000 en 2012. Pour s’en donner les moyens, Volvo investira 11 milliards de dollars (8,5 milliards d’euros) en Chine d’ici à 2016.

Source: Automotive News

Partagez cet article sur:

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Ford 1.0l Ecoboost»

il y a 15 jours

Bonjour Philoup69, d'après ce que vous décrivez, il me semble que le problème de durite (j'imagine le tuyau de dégazage du liquide de refroidissement qui a fait l'objet d'un rappel de la part de Ford) pourrait être la cause de vos soucis actuels. Il me semble probable que votre moteur ait surchauffé à cause de ce problème de durite. Pour sûr, j'ai pu répertorier plusieurs cas similaires sur les forums français et étrangers, sans que cela ne remette foncièrement en cause la bonne réputation de ce moteur.

vieri28 à propos de l'article «Essai: pneus Michelin CrossClimate»

il y a 18 jours

Bonjour, et merci pour cet essai longue durée, forcément plus intéressant et pertinent en terme de retour qu'une prise en main réalisée lors de la présentation par le fabricant, comme ce que j'ai pu lire jusqu'ici. J'utilise actuellement 2 jeux de roues (été et hiver), et cela représente un budget relativement important. J'ai la chance d'avoir encore une dimension de roue économique (195/65/R15), mais ce ne sera certainement plus le cas le jour du changement de voiture. N'habitant pas en montagne mais en plaine, la lecture de votre article me conforte sur le fait de passer sur ce pneu dans le futur.

Philoup69 à propos de l'article «Présentation moteur: Ford 1.0l Ecoboost»

il y a 19 jours

Bonjour, Et la fiabilité ? Mon Grand C-Max Titanium est immobilisé, dans un garage Ford depuis le 11 Janvier 2017. Au départ, j'ai constaté une absence de chauffage. Premier devis: remplacement de la pompe à eau = 1 800 €. Après cette réparation, le mécanicien a remarqué un dégagement de fumée par le pot d'échappement (mauvais signe ...). Démontage et analyse de la culasse: le troisième cylindre est endommagé. Suite à une surchauffe, il faut remplacer le moteur ! Second devis: remplacement du moteur = 7 078,94 €. Mon véhicule date de fin Janvier 2013 (moins de 4 ans au moment du problème) et a 122 000 Kms (moteur EcoBoost 1.0 125 cv). En Janvier 2016, j'avais déjà eu un problème de durite à 90 439 Kms (une première alerte ?). Est-ce un problème connu du moteur Ecoboost ?

© Guillaume Darding - Technique automobile

Mentions légales