La voiture électrique n’est pas la priorité des constructeurs

La voiture électrique n’est pas la priorité des constructeurs

Publié le 11 janvier 2013
Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com

Selon une étude réalisée par KPMG (cabinet d’audit et de conseil), les constructeurs automobiles continueront d’investir massivement dans le développement des véhicules à moteur thermique d’ici à 2018.

Si les véhicules électriques occupent le devant de la scène côté médias, il semble qu’au sein des bureaux d’études, l’intérêt reste focalisé sur les voitures à moteur thermique et les véhicules hybrides. C’est ce qui ressort de l’étude KPMG réalisée auprès de 200 dirigeants du secteur automobile (constructeurs, fournisseurs, concessionnaires, …).

La réduction de la cylindrée (downsizing) et l’amélioration des techniques de combustion (calage et levée variable des soupapes, HCCI, suralimentation,…) offriraient  le meilleur potentiel de réduction des émissions polluantes pour les 10 prochaines années à venir sans générer de coûts de développement exorbitants qui grèveraient alors le prix de vente.

Les technologies hybrides font preuve d’un intérêt grandissant de la part des exécutifs. En revanche, seuls 8% des cadres supérieurs sondés précisent que leur société investit dans une technologie 100% électrique.

L’incertitude concernant l’émergence d’une technologie plutôt qu’une autre (pile à combustible, électrique à batterie, électrique avec prolongateur d’autonomie, hybride plug-in) et le manque de visibilité sur le développement des infrastructures pour recharger son véhicule sont autant de freins dans l’immédiat et pour les années à venir dans l’émergence des véhicules électriques.

Il ressort du marché actuel que les véhicules hybrides ont la préférence des acheteurs particuliers tandis que les véhicules 100% électriques sont l’apanage des véhicules de flotte (entreprises, sociétés de location, administrations,…). De fait, les ventes de véhicules électriques ne devrait pas décoller au moins avant 10 ans.

L’étude réalisée par KPMG tend à montrer que, si les véhicules électriques ont certainement leur place pour les produits de niche (Tesla), la stratégie paraît plus hasardeuse dans l’immédiat pour les véhicules à grande diffusion (Renault Zoé).

Si le pari devrait s’avérer payant dans 10 ans, il faudra travailler d’arrache-pied pour continuer à proposer une gamme de véhicules à moteur thermique attrayante d’ici là et accepter de commercialiser durant ce laps de temps des véhicules non rentables par leur faible volume de ventes.

Source: KPMG
Crédit photo: Renault

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Dossier: utilisation du superéthanol E85»

Hier

Bonjour Pulsar-76, merci beaucoup pour vos encouragements! Pour rebondir sur votre commentaire (et la fin de l'article n'est peut-être pas assez claire sur le sujet...), je précise que cet article n'est pas sponsorisé (il y a quelques articles sur le site qui ont été effectivement sponsorisés et ils sont dûment signalés le cas échéant). Au cours de la rédaction de cet article, j'ai contacté plusieurs entreprises commercialisant des dispositifs de conversion. L'une d'entre elles m'a consacré un peu de temps et m'a fourni plusieurs visuels, comme peuvent le faire les services presse des constructeurs: c'est à ce titre que je l'ai remerciée à la fin de mon article.

Pulsar-76 à propos de l'article «Dossier: utilisation du superéthanol E85»

Hier

Excellent travail, en bon français, bien tourné, neutre; de plus le suivit des commentaire est remarquable! Pour une fois que cela ne sent pas le sponsoring à plein nez, "il faut bien gagner sa vie"! Ni le vite fait sans trop de documentation, "histoire de devenir célèbre". Vraiment chapeau bas, bonne continuation, je me ferais un plaisir de vous suivre régulièrement!

Guillaume Darding à propos de l'article «Dossier: utilisation du superéthanol E85»

Hier

Bonjour Didier et pjmdur, merci pour vos encouragements! Concernant le fait de ne pas pouvoir passer en homologation un véhicule équipé d'un GPF, il s'agit essentiellement du fait que le filtre à particules essence est une technologie récente et qu'il n'y a pas beaucoup de recul sur cette technologie, notamment en ce qui concerne la gestion des régénérations (l'E85 a des températures de fonctionnement assez différentes). Pour information, le GPF n'est pas obligatoire depuis septembre 2018, mais nécessaire dans une grande majorité des cas pour respecter les normes, ce qui veut dire que certains véhicules neufs (mais il y en a assez peu, c'est vrai) ne sont pas forcément équipés d'un filtre. Ce sont essentiellement des véhicules légers (citadines).

© Guillaume Darding

Mentions légales