Réglementation: utilisation des feux de brouillard

Réglementation: utilisation des feux de brouillard

publié le 18 janvier 2016
Thème: Réglementation
Par Guillaume Darding

Souvent utilisés à mauvais escient, les feux de brouillard restent un organe de visibilité mal connu par les conducteurs. S'ils n'ont aucune incidence pour le conducteur, les feux de brouillards, notamment à l'arrière, peuvent rapidement constituer une gêne visuelle pour les autres véhicules.

Caractéristiques techniques

Les feux de brouillard sont de couleur blanche ou jaune à l'avant et permettent d'améliorer la visibilité lorsque cette dernière est passablement dégradée. A l'arrière, le ou les feux de brouillard servent à signaler la présence du véhicule sur la chaussée.

A l'avant, les feux de brouillard sont conçus pour éclairer sur une courte distance en procurant une forte intensité lumineuse vers le bas et sur les côtés de la route. Souvent considérés comme un équipement signe de finition élevée, les feux de brouillard avant sont souvent délaissés sur les versions les plus sportives (BMW M3, Renault Megane RS, ...) pour permettre une meilleure aération du compartiment moteur.

Audi S1 - vue de trois quart avant
Audi S1 - vue de trois quart avant

Les feux de brouillard sont obligatoires sur tout véhicule neuf depuis 1990 à l'arrière. Il peut être unique ou double, intégré dans les blocs de phares ou séparé (cas de la Peugeot 208 où l'antibrouillard est central, implanté dans le bas du bouclier) et de couleur rouge. L'intensité lumineuse d'un feu arrière de brouillard est environ 2,5 fois plus importante que celle d'un feu stop.

Peugeot 208 - vue de trois quart arrière
Peugeot 208 - vue de trois quart arrière

Code de la route

L'utilisation des feux de brouillard (aussi communément appelés feux antibrouillard) est régie par l'article R416-7 du code de la route:

  • En cas de brouillard, de chute de neige ou de forte pluie, les feux avant de brouillard peuvent remplacer ou compléter les feux de croisement. Ils peuvent compléter les feux de route en dehors des agglomérations, sur les routes étroites et sinueuses, hormis les cas où, pour ne pas éblouir les autres usagers, les feux de croisement doivent remplacer les feux de route. 
  • Le ou les feux arrière de brouillard ne peuvent être utilisés qu'en cas de brouillard ou de chute de neige. 
  • Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions du présent article est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe. 

Interprétations du code

En plein jour, lorsque les conditions de visibilité sont bonnes, l'utilisation des feux de brouillard est interdite, à l'avant comme à l'arrière.

Lorsque les conditions de visibilité se dégradent et que le conducteur fait face à du brouillard épais, de fortes chutes de neige ou à une forte pluie, le conducteur peut allumer les feux de brouillard à l'avant: ce n'est en aucun cas une obligation.

Pixabay - route avec brouillard - véhicule avec feux de brouillard avant allumés
Pixabay - route avec brouillard - véhicule avec feux de brouillard avant allumés

Lorsque le véhicule circule dans une nappe de brouillard ou est confronté à de fortes chutes de neige, le conducteur peut allumer les feux de brouillard arrière. Là encore, le conducteur n'a pas l'obligation de le faire et il ne peut pas être verbalisé pour ne pas l'avoir actionner. Le code de la route, deuxième paragraphe, aurait dû utiliser le verbe devoir au lieu de pouvoir pour signifier une éventuelle obligation. En cas de forte pluie, il est en revanche interdit d'allumer les feux de brouillard à l'arrière.

Enfin, de nuit, les feux de brouillard sont autorisés, à l'avant uniquement, sur des routes sinueuses (et étroites) en complément des feux de route (ou des feux de croisement lorsque le véhicule en croise un autre). Toutefois, les feux de brouillard avant doivent nécessairement être éteints lorsque le véhicule pénètre dans une agglomération.

Il convient aussi de rappeler que lorsque la visibilité est nettement dégradée (inférieure à 50 mètres), la limitation de vitesse est alors fixée à 50 km/h sur toutes les routes (incluant les autoroutes) selon l'article R413-4 du code de la route.

Opel Insignia Country Tourer - vue de face
Opel Insignia Country Tourer - vue de face

L'utilisation inappropriée des feux de brouillard est normalement sanctionnée par une amende forfaitaire de 135€ (minorée à 90€ dans le cas où cette dernière est payée directement ou dans un délai de 15 jours). Cette infraction n'entraine pas de retrait de point sur le permis de conduire.

Bonnes pratiques

Les feux de brouillard sont souvent utilisés abusivement, lorsque la visibilité n'est que faiblement dégradée ou ils sont tout simplement oubliés lorsque le véhicule vient de passer dans une nappe de brouillard et que les conditions de visibilité sont redevenues bonnes.

Le brouillard devient réellement gênant (et dangereux) lorsque la visibilité est inférieure à 200 mètres. En considérant les formules de bases utilisées pour le code de la route et en admettant que la route soit sèche, il faut 170 mètres (en incluant le temps de réaction) à un véhicule lancé à 130 km/h pour s'arrêter. Le conducteur attentif a donc suffisamment de distance pour stopper son véhicule.

Il faudra peu ou prou la même distance pour s'arrêter sur chaussée humide en assumant que le véhicule respecte la limite de vitesse de 110 km/h sur autoroute. Sur autoroute, il est très facile d'apprécier la visibilité puisque la longueur d'un trait et d'un espace de la ligne délimitant la bande d'arrêt d'urgence correspondent à une distance de 50 mètres.

Wikimedia Commons - autoroute - bande d'arrêt d'urgence
Wikimedia Commons - autoroute - bande d'arrêt d'urgence

Autrement, il conviendra de repérer un objet fixe sur le bord de la route et de compter le nombre de secondes qui s'écoulent entre le moment où l'objet est aperçu et le moment où le véhicule se retrouve à la hauteur de ce dernier. A une vitesse de 130 km/h, une visibilité de 200m correspond à un laps de temps d'un peu moins de 6 secondes (8 secondes pour un véhicule circulant à la vitesse de 90 km/h).

Si la visibilité est supérieure à 200m, les feux de brouillard arrière ne devraient en aucun cas être allumés pour ne pas éblouir les véhicules suiveurs. D'autre part, lorsque la circulation est dense (distance inter-véhicules réduite), seule le dernier véhicule de la file devrait allumer son feu arrière. Encore une fois, il faut rappeler qu'en France, l'allumage du feu de brouillard arrière est une possibilité et non une obligation.

Pixabay - route avec du brouillard
Pixabay - route avec du brouillard

Il en va de même en agglomération où l'usage du feu de brouillard arrière est loin d'être indispensable et est dans la plupart des cas une gêne plus qu'une aide. Il n'est d'ailleurs pas rare que les forces de l'ordre stoppent un véhicule circulant en agglomération avec les feux de brouillard allumés pour un rappel à la loi.

La réglementation à l'étranger

Il existe quelques nuances à propos de l'utilisation des feux de brouillard à l'étranger. De manière non exhaustive, il est obligatoire d'allumer les feux de brouillard à l'arrière lors d'épisodes de brouillard, de neige et de forte pluie en Belgique. Il y a donc deux nuances importantes par rapport au code de la route français. D'une part, le conducteur a l'obligation d'allumer ses feux de brouillard (ce n'est qu'une possibilité en France).

D'autre part, en cas de forte pluie, la Belgique impose aussi l'utilisation du feu de brouillard arrière (c'est strictement interdit en France). De fait, la Belgique considère qu'en cas de forte pluie, les projections d'eau générées par les pneus forment un épais nuage d'eau derrière le véhicule réduisant drastiquement sa visibilité. Il est vrai qu'en France, les revêtements sont généralement plus absorbants et que les projections d'eau sont alors beaucoup moins importantes.

Concernant les feux de brouillard avant, leur utilisation n'est possible qu'en cas de brouillard, neige ou forte pluie. Il n'est donc pas possible de les utiliser de nuit par temps clair sur des routes étroites et sinueuses.

Pixabay - route avec forte pluie
Pixabay - route avec forte pluie

En Allemagne, la réglementation comporte elle-aussi quelques nuances par rapport au code de la route français. L'utilisation du feu de brouillard arrière n'est autorisée qu'en cas de brouillard lorsque la visibilité est inférieure à 50 mètres. Comme en France, il s'agit d'une autorisation et non d'une obligation.

En Allemagne, il est donc interdit d'utiliser ce feu lorsqu'il neige ou qu'il pleut. D'autre part, lorsque la visibilité est inférieure à 50 mètres, le code de la route allemand (StVO - Strassenverkehrs-Ordnung) impose une limite de vitesse de 50 km/h (à l'image du code de la route français). Aussi, un conducteur qui allume son feu de brouillard arrière ne devrait pas rouler à plus de 50 km/h en Allemagne. L'utilisation des feux de brouillard avant n'est autorisée qu'en présence de brouillard, neige ou pluie, sans notion spécifique de visibilité.

Au Luxembourg, les feux de brouillard avant ne sont autorisés que lorsque la visibilité est inférieure à 100 mètres. Lorsque la visibilité est inférieure à 50 mètres et uniquement par temps de brouillard, les feux arrière de brouillard doivent être allumés. Contrairement à l'Allemagne, cette condition de visibilité n'entraîne pas de limitation de la vitesse à 50 km/h.

Crédits photos: Audi, BMW, Opel, Peugeot, Pixabay, Wikimedia Commons

Partagez cet article sur:

Il y a 16 commentaires

Guillaume Darding [administrateur]

02 janvier 2017 à 10h05

Bonjour Benoit, merci pour votre commentaire.

Vous citez effectivement bien le code de la route concernant l'usage des feux de route ("Hors agglomération sur route non éclairée les feux de route sont obligatoires, sauf lorsqu'on risque d'éblouir un autre usager.").

En revanche, la deuxième partie que vous citez ne fait pas partie du code de la route ("Les feux de brouillard peuvent compléter ou remplacer les feux de route mais doivent être éteints lorsque les feux de route ne sont pas autorisés.").

Le code de la route stipule: "ls [les feux de brouillard avant] peuvent compléter les feux de route en dehors des agglomérations, sur les routes étroites et sinueuses, hormis les cas où, pour ne pas éblouir les autres usagers, les feux de croisement doivent remplacer les feux de route".
Il est clairement rappeler que les feux de croisement se substituent aux feux de route lorsque le véhicule croise un autre usager. En revanche, il n'est pas dit que les feux de brouillard avant doivent être éteints. Ceci s'applique hors agglomération et sur des routes étroites et sinueuses.
En dehors de ce cas particulier (que l'on peut globalement assimilés aux routes de montagne et certaines petites routes de campagne), les feux de brouillard avant ne peuvent pas être utilisés.

L'interprétation donnée sur d'autres sites internet est erronnée (j'ai d'ailleurs fait la remarque sur certains articles parus récemment): c'est une des raisons principales qui m'a poussé à écrire cet article.

Parlant de bon sens, imaginez que vous circuliez sur une route de montagne étroite et sinueuse en pleine nuit avec les feux de route et les feux de brouillard avant allumés (cas autorisé par le code de la route) et qu'un usager arrive dans l'autre sens, il ne serait compliqué de devoir faire la bascule feux de route / feux de croisement (cela prend déjà un temps certain), couper les feux de brouillard avant (la commande des feux de brouillard étant de plus souvent difficile d'accès derrière le volant), gérer la trajectoire du véhicule (volant) et sa vitesse (pédales). Cela fait beaucoup de choses simultanées pour une seule personne.

Le bon sens consiste certainement à ne pas allumer ses feux de brouillard dans ces conditions car leur faisceau lumineux est certes plus large que celui des feux de route/croisement, mais leur portée est tellement faible qu'ils n'apportent rien (ou si peu) en matière de confort de conduite pour le conducteur.

A titre personnel, le bon sens voudrait que les feux de brouillard ne soit autorisés... qu'en cas de brouillard (!) avec un seuil de visibilité de 100 m et que, lorsque ces feux sont utilisés, la limitation de vitesse soit réduite à 70 km/h sur autoroute et 50 km/h sur route nationale. Ainsi, les conducteurs seraient amenés à se poser la bonne question avant de mettre en route leur feux de brouillard. Il parait en effet tout à fait incongru d'allumer ses feux de brouillard sur autoroute (indiquant alors une visibilité réduite) tout en continuant de rouler à haute vitesse: le principe de la maîtrise de son véhicule n'est pas respecté! De manière générale, l'usage des feux de brouillard est clairement abusif.
AlfaSub

02 janvier 2017 à 19h31

Excellent commentaire et je confirme vos remarques et votre suggestion est très bonne, mais les technocrates n'ont jamais du se mettre derrière un volant, donc, on a peu de chance de voir évoluer la législation en ce sens !
Sébastien

24 janvier 2017 à 12h19

Bonjour, J'ai une question dans l'autre sens : ma femme vient de se faire arrêter et a une contravention pour défaut d'allumage des feux AB avant (j'attend de recevoir le PV pour confirmer) l'agent l'a fait descendre et constater à l'avant. Peut on etre verbalisé pour défaut d'allumage (Avant ou Arrière). Arrière ca me parait possible étant donné que c 'est un équipement obligatoire mais à l'avant?? d'ailleurs dans l'article je ne vois aucune mention concernant l'allumage obligatoire (même si c est du bon sens) à chaque fois il s'agit d'une possibilité.
Guillaume Darding [administrateur]

24 janvier 2017 à 13h34

Bonjour Sébastien, je partage votre surprise. Il n'est normalement pas possible d'être verbalisé pour le fait que les feux de brouillard ne soient pas allumés, tant à l'avant qu'à l'arrière, puisque le code de la route précise que l'allumage de ces feux est une possibilité et non un devoir (attention, en Belgique, c'est bien un devoir à l'arrière!).

De plus, étant donné que les feux de brouillard avant ne sont pas une obligation pour homologuer un véhicule, il me semble que les forces de l'ordre ne peuvent même pas verbaliser une ampoule grillée sur un feu de brouillard à l'avant (à l'arrière, si, vu que le feu de brouillard arrière est une obligation).
billou

29 janvier 2017 à 02h31

il reste la mise en danger d'autrui
si brouillard et que aucun feu est allumé .. en circonstance agravante si la voiture a les anti brouillard

voir les commentaires précédents

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Ford 1.0l Ecoboost»

il y a 15 jours

Bonjour Philoup69, d'après ce que vous décrivez, il me semble que le problème de durite (j'imagine le tuyau de dégazage du liquide de refroidissement qui a fait l'objet d'un rappel de la part de Ford) pourrait être la cause de vos soucis actuels. Il me semble probable que votre moteur ait surchauffé à cause de ce problème de durite. Pour sûr, j'ai pu répertorier plusieurs cas similaires sur les forums français et étrangers, sans que cela ne remette foncièrement en cause la bonne réputation de ce moteur.

vieri28 à propos de l'article «Essai: pneus Michelin CrossClimate»

il y a 18 jours

Bonjour, et merci pour cet essai longue durée, forcément plus intéressant et pertinent en terme de retour qu'une prise en main réalisée lors de la présentation par le fabricant, comme ce que j'ai pu lire jusqu'ici. J'utilise actuellement 2 jeux de roues (été et hiver), et cela représente un budget relativement important. J'ai la chance d'avoir encore une dimension de roue économique (195/65/R15), mais ce ne sera certainement plus le cas le jour du changement de voiture. N'habitant pas en montagne mais en plaine, la lecture de votre article me conforte sur le fait de passer sur ce pneu dans le futur.

Philoup69 à propos de l'article «Présentation moteur: Ford 1.0l Ecoboost»

il y a 19 jours

Bonjour, Et la fiabilité ? Mon Grand C-Max Titanium est immobilisé, dans un garage Ford depuis le 11 Janvier 2017. Au départ, j'ai constaté une absence de chauffage. Premier devis: remplacement de la pompe à eau = 1 800 €. Après cette réparation, le mécanicien a remarqué un dégagement de fumée par le pot d'échappement (mauvais signe ...). Démontage et analyse de la culasse: le troisième cylindre est endommagé. Suite à une surchauffe, il faut remplacer le moteur ! Second devis: remplacement du moteur = 7 078,94 €. Mon véhicule date de fin Janvier 2013 (moins de 4 ans au moment du problème) et a 122 000 Kms (moteur EcoBoost 1.0 125 cv). En Janvier 2016, j'avais déjà eu un problème de durite à 90 439 Kms (une première alerte ?). Est-ce un problème connu du moteur Ecoboost ?

© Guillaume Darding - Technique automobile

Mentions légales