Guillaume Darding

A propos

Le site est né de la volonté de proposer aux visiteurs une approche différente de l'automobile, déconnectée de l'actualité journalière pour mieux se concentrer sur les nouveautés techniques (présentation véhicule, présentation moteur,...).

Il s'adresse à tous ceux, amateurs ou passionnés, avides de technique automobile et désireux de mieux connaître les réglementations en vigueur concernant l'automobile.

L'auteur

Ingénieur de métier, je suis en charge du développement des lignes d'échappement auprès d'un équipementier automobile de rang 1.

J'ai pour responsabilité de concevoir les systèmes de dépollution de moteur essence et diesel (filtres à particules, SCR,...), hybrides ou non, nécessaires pour satisfaire aux normes de dépollution automobiles. De plus, j'ai la charge de développer les silencieux d'échappement d'un point de vue acoustique.

Ma vision de l'automobile

L'automobile est une de mes passions depuis mon plus jeune âge et j'en ai fait mon métier. A mes yeux, une automobile doit être un ensemble cohérent: nul besoin d'avoir un moteur puissant si les freins ne sont pas adaptés ou si la suspension surbaissée ne permet pas de passer dans de bonnes conditions les dispositifs ralentisseurs par exemple.

La polyvalence doit se retrouver tout autant dans l'habitacle. Celui-ci doit nécessairement refléter le gabarit extérieur du véhicule. Il ne s'agit pas d'oublier qu'un véhicule familial, par exemple, est destiné à transporter non seulement des personnes, mais aussi des bagages. Il faut donc trouver le compromis entre capacité du coffre et placement des différents composants (dispositifs de dépollution, batteries d'un véhicule hybride,...) pour satisfaire l'ensemble des prestations attendues de la part d'un tel véhicule.

Références

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur : Tesla Model 3»

Hier

Bonjour pjmdur, à ma connaissance, la démagnétisation reste marginale dans le temps. En revanche, si les aimants sont soumis à des températures trop élevées (ou très élevées pendant un long laps de temps) et que l'électronique de puissance du moteur ne l'empêche pas, alors l'aimant peut perdre assez significativement en performance de manière durable. Parlant d'un moteur électrique d'une voiture, les aimants permanents contenus dans le rotor sont normalement assez peu exposés : la limite d'utilisation se situe plus au niveau de la batterie des composants électroniques.

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Renault 1.3l TCe / Mercedes A 200»

Hier

Bonjour pjmdur, ce n'est pas un frein pour le moteur dans le sens où l'air comprimé va fournir de l'énergie pour faire redescendre le piston (comme un ressort - certes, il y a bien un peu de pertes car l'air comprimé va avoir tendance à s'échauffer). D'autre part, les soupapes restant fermées, elles ne sont pas actionnées par l'arbre à cames et c'est donc un gain substantiel pour le rendement (il faut un effort certain pour ouvrir la soupape et contrer la force de son ressort). Enfin, garder les soupapes fermées permet d'éviter tout phénomène de recirculation, notamment des gaz d'échappement chauds en provenance des autres cylindres qui pourraient venir encrasser le cylindre sans injection.

pjmdur à propos de l'article «Présentation moteur : Tesla Model 3»

Hier

Bonjour Guillaume, J'ai juste une question: Qui dit aimants permanents dit aussi perte d'inductance avec le temps et l'utilisation, non? Mes cours sur ce type de moteur sont lointains... Qu'en est-il? Cldt

© Guillaume Darding

Mentions légales