www.guillaumedarding.fr s'adresse à tous les amateurs ou passionnés d'automobile avides de technique automobile ainsi qu'à celles et ceux désireux de mieux comprendre les réglementations en vigueur propres à l'automobile.
Derniers commentaires

Hier, à propos de l'article «Dossier: les différents types de boîtes de vitesses», Guillaume Darding a écrit:

Bonjour pjmdur, il y a certains points que vous mentionnez qui ne sont pas clairs de mon côté! Commençons tout d'abord avec l'EAT8, il s'agit d'une boîte automatique à 8 rapports équipée d'un convertisseur de couple. Ce même convertisseur de couple est équipé d'un embrayage de verrouillage (lock-up clutch). Ce qui peut ensuite être différent d'une boîte de vitesses à une autre, c'est la configuration de cet embrayage avec plus ou moins de disques ainsi que les systèmes de gestion des variations brusques de couple. C'est certainement ce que vous a indiqué l'ingénieur PSA avec lequel vous discutez, à savoir que l'embrayage de verrouillage, dans le cas de l'EAT8, n'est pas un embrayage multidisques. Cela, je ne suis pas en mesure de le confirmer ou de l'infirmer. En fonction de la configuration de cet embrayage, il est possible de le fermer le plus tôt possible, au bénéfice de la consommation. D'autre part, l'embrayage va aussi agir sur les prestations de confort selon que le verrouillage se fasse en douceur ou non. D'autre part, la fermeture de cet embrayage ne s'effectue pas lorsque l'huile de la boîte est froide (température inférieure à 50 °C environ). Concernant le convertisseur de couple, celui-ci n'est pas contrôlé par électronique qui permettrait de le fermer ou de l'ouvrir. La transmission de puissance entre l'arbre d'entrée et l'arbre de sortie se fait grâce à la force excercée par l'huile sur la turbine réceptrice. Concernant l'EDC7, il s'agit d'une boîte de vitesses robotisée à double embrayage, il est donc normal que le changement de vitesse paraîsse moins doux qu'avec une boîte de vitesse automatique. Dans le cas de l'EDC, il y a transmission de la puissance par un lien mécanique (les deux embrayages) tandis que dans le cas de l'EAT8, la transmission de la puissance se fait par un lien hydraulique (convertisseur de couple), capable d'absorber ce type d'à-coup. En espérant avoir répondu à vos interrogations!

Hier, à propos de l'article «Dossier: les différents types de boîtes de vitesses», Guillaume Darding a écrit:

Bonjour Marinero, à moto, en conduite normale, la poignée d'embrayage est sollicitée. Lors de fortes accélérations et avec certaines motos, ce n'est pas forcément indispensable non plus. Sur une voiture, on peut distinguer plusieurs niveaux "d'assistance" parlant d'une boîte séquentielle: de la boîte séquentielle simple (purement mécanique) qui permet, sous conditions (forte accélération), de ne pas utiliser la pédale d'embrayage à la montée des rapports, mais qui le nécessite au freinage ou lors d'accélérations modérées, tout comme pour démarrer. C'est ce type de boîte qui est évoqué dans l'article. Il est ensuite possible d'équiper ces boîtes d'un calculateur afin d'agir sur les paramètres moteurs lors d'un changement de vitesses (coupure d'injection, etc.) afin de n'utiliser la pédale d'embrayage qu'au démarrage. Dans tous les autres cas de figure (montée ou descente des rapports), le pilote n'a alors plus à se soucier de l'embrayage.

Hier, à propos de l'article «Dossier: les différents types de boîtes de vitesses», pjmdur a écrit:

Suite de mon commentaire: Ayant eu durant deux ans l'EDC7 Getrag double embrayage de type multidisques humides sur une Renault, la différence plus particulièrement en ville est très nette: On sent le passage première/seconde d'une façon précise mais plus souple qu'une boite manuelle. Je suppose que c'est ce que l'on doit ressentir avec la Aisin option embrayage multidisques. Sur la EAT8, c'est plus flou en ville et moins brutal. Les essayeurs parlent de douceur... Les autres vitesses sont toutes verrouillées. J'ai pas d'info comment? Par accès direct à l'arbre de sortie moteur? Cldt

Hier, à propos de l'article «Dossier: les différents types de boîtes de vitesses», pjmdur a écrit:

@guillaume: Bonjour, je me suis fait corrigé par un ingé du constructeur pour avoir indiqué qu'il y avait un embrayage multidisques accolé au convertisseur de couple comme il était illustré sur le site Aisin à un moment. Mais il m'a été indiqué que c'était une option non présente sur la EAT8 montée sur les Peugeot actuelles. Surement pour une question de coût. Ce verrouillage supplémentaire serait d'ailleurs bien sympa surtout par temps froid. La boite pour monter en température laisse plus ouvert le convertisseur de couple. Cela donne un fonctionnement désagréable à basse vitesse avec le ressenti, exact par ailleurs, qu'il n'y a pas une relation directe entre le moteur et les roues. On sent que ça se ballade. Cette absence de verrouillage sur la première, et surtout la seconde, est très net en ville avec ce dernier rapport qui travaille sur une large plage de vitesses, depuis quasiment l'arrêt. Je crois que cette boite "full option" est montée sur des BMW. Je n'ai pas conduit l'une de ces voitures pour évaluer la différence de comportement. Pour certains à-coups mentionnés par François35700, il faut savoir qu'au démarrage moteur, le verrouillage de boite est effectif. Si on passe directement en D et plus particulièrement R sur mon 5008, il peut y avoir un choc car les opérations, désactivation du blocage de boite/ frein de parking et engagement de boite, ne se font pas séquentiellement. La bonne pratique est de libérer manuellement le frein de parking avant de passer en D ou R. Cldt

Hier, à propos de l'article «Présentation moteur: Ford 1.0l Ecoboost», Guillaume Darding a écrit:

Bonjour Roland, merci beaucoup pour votre retour d'expérience!

Hier, à propos de l'article «Dossier: les différents types de boîtes de vitesses», Marinero a écrit:

"Ce type de boîte (séquentielle mécanique) permet le passage de vitesse à la volée, sans nécessiter d'utiliser l'embrayage (à l'exception du premier rapport), lorsqu'on monte les vitesses", écrivez-vous. Il me semble sauf erreur que sur les motos, on utilise la poignée d'embrayage au guidon pour monter ou descendre les vitesses. D'autre part la confusion semble régner entre les bpîte séquentielles mécaniques et les boîtes DSG en mode "sport" . J'ai horreur de ces dernières boîtes qui ne permettent pas de sentir son véhicule comparativement aux boîtes manuelles.

© Guillaume Darding

Mentions légales