Ford adopte un nouveau slogan

Ford adopte un nouveau slogan

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 26 janvier 2012

Après 5 ans de bons et loyaux services, le slogan de Ford Europe «Feel the difference» est remisé au profit d’un slogan à envergure mondiale: «Go Further».

En Europe, «Feel the difference» (traduit en France «vivre la différence») se donnait pour mission de mettre en avant la marque à travers 5 axes. Le Kinetic design, tout d’abord, sera le premier axe. Fraîchement présenté en qualité de concept-car au salon de Francfort 2005 (Ford Iosis), le style sera ensuite repris sur les nouveaux modèles de la marque dès 2007.

Le deuxième axe porte sur la qualité perceptible, mise en avant dans les campagnes de publicité de la nouvelle Mondeo. Le troisième axe concerne les équipements disponibles (voir la campagne actuelle à propos de l’accès «sans clé» de la Ford Fiesta). Le quatrième axe concerne les valeurs sécuritaires (nouveaux équipements sur la Focus tels que la détection des angles morts). Enfin, l’ultime axe, porté par l’image de la Focus RS, est orienté autour de l’agrément de conduite.

Les États-Unis abandonneront aussi le slogan «Drive one» vieux de bientôt 6 ans. Ce slogan avait été mis en place alors que Ford se trouvait en mauvaise posture aux USA suite aux prévisions exécrables des agences de notation en 2005. «Drive one» (littéralement «conduisez-en une») venait à point pour tenter de convaincre les acheteurs potentiels de donner une chance au constructeur à l’ovale.

Tout cela est donc du passé, Ford estime qu’il est temps de passer à l’étape suivante. Celle où les véhicules sont conçus pour être commercialisés à l’échelle mondiale (Fiesta, Focus et bientôt Mondeo/Fusion) et celle des véhicules à propulsion hybride ou électrique. Dans ce cadre-là, Ford met désormais en avant dans ses publicités le slogan «Go further» (qu’on peut traduire par «Aller plus loin»).

Source: Automotive News

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Ford 1.0l Ecoboost: sur deux ou trois cylindres»

Hier

Bonjour Adrien, les évolutions restent mineures dans l'ensemble entre un moteur flexifuel et un moteur non flexifuel, le principal étant le changement de matière des sièges de soupapes. Je n'en ai pas la confirmation, mais il semblerait que les injecteurs aient aussi évolué pour permettre des débits supérieurs (ce qui est utile dans le cas de l'E85 puisqu'il faut injecter plus de carburant). Une reprogrammation peut être source de problème... si elle est mal faite : par exemple, si le reprogrammateur "s'amuse" à vouloir augmenter le débit des injecteurs plutôt que d'allonger le temps d'injection pour injecter du carburant lorsque le réservoir est rempli de superéthanol. Si les injecteurs ne sont pas capables de fonctionner avec le débit demandé, alors le mélange à l'intérieur du cylindre sera trop pauvre et néfaste pour la fiabilité du moteur (et les émissions). Pour un reprogrammateur qui maîtrise son sujet (avec une bonne connaissance des particularités de l'E85 et du moteur qu'on souhaite convertir), il n'y a pas de crainte à avoir.

Adrien67 à propos de l'article «Ford 1.0l Ecoboost: sur deux ou trois cylindres»

Il y a 3 jours

Bonsoir Guillaume, Aurais tu des informations concernant la compatibilité E85 des derniers blocs MHEV 125/155 chevaux non badgés Flexifuel ? Est ce que les blocs sont identiques (sièges de soupapes ? Injecteurs) et une reprogrammation peut elle être source de problème pour le passage à l'éthanol ? Merci d'avance

pbcat à propos de l'article «Présentation moteur: Peugeot 1.2l Puretech turbo»

Il y a 8 jours

Bonjour. Moteur 1.2L ,3 cylindres, 82 cv sur 2008 de 2014 (75000 km) j'ai fait le choix de ne pas changer la courroie de distribution car il semblerait que seuls les 110 et 130 cv soient affectés. Au moment de l'achat il était préconisé 10 ans ou 180000 Km. Bon véhicule sobre, seule ombre au tableau, les à-coups en première qui sont vraiment pénibles

© Guillaume Darding

Mentions légales