24h de Spa: le plus beau circuit du monde?

24h de Spa: le plus beau circuit du monde?

Publié le 29 juillet 2015

L'édition 2015 des 24h de Spa vient de terminer. Le circuit belge accueillait professionnels et amateurs au volant de voitures de la catégorie GT3 pour un double tour d'horloge marqué par une météo capricieuse en début de compétition. Son tracé est largement plébiscité tant par les pilotes que par les spectateurs.

Le circuit de Spa-Francorchamps offre une grande variété de virages lents et rapides associés à de longues lignes droites. Situé dans les Ardennes belges, le tracé est par ailleurs très vallonné, à l'image du mythique raidillon.

24h de Spa - plan du circuit - http://www.spa-francorchamps.be/

En tant que spectateur, il faudra une bonne condition physique pour parcourir les 7 km du tracé et découvrir les nombreux points d'intérêt du circuit. L'implantation du circuit dans un cadre boisé ajoute de l'intérêt au tracé.

Le virage de la Source

Premier virage après la ligne de départ (note: la grille de départ des GT3 se situe dans la descente vers le raidillon), l'épingle de la Source est la zone la plus lente du circuit. Le freinage est très appuyé et la corde n'est pas toujours facile à attraper à cause du dévers et de la proximité du muret.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - entrée épingle de la Source

L'épingle débouche sur la descente en direction du raidillon. L'accélération est donc vigoureuse et conditionne le passage dudit raidillon. Pour le spectateur, la vue est saisissante vue de l'intérieur du virage (nécessite l'accès au paddock).

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - sortie épingle de la Source

Le raidillon

Incontestablement la portion la plus célèbre du circuit, le raidillon est un véritable morceau de bravoure. Après une courte ligne droite en descente où les bolides longent le muret des stands, il faut plonger vers un S très ouvert mais qui nécessite de bien maîtriser sa vitesse. Il faut aussi prendre en compte la compression que subit la voiture à cause du changement de pente qui a, naturellement, tendance à déséquilibrer la voiture.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - bas du raidillon

Si les pilotes professionnels abordent le bas du raidillon sans freiner (mais en soulageant tout de même l'accélérateur), les pilotes moins expérimentés freinent à l'abord du S (parfois aussi très légèrement au milieu de la chicane). Cette précaution peut s'avérer indispensable tant il est facile d'élargir sa trajectoire et de risquer la sortie de piste.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - Raidillon - montée vers Kemmel

Si le dégagement est conséquent à cet endroit-là, la vitesse élevée dans ce passage fait qu'il n'est pas rare de voir un concurrent aller taper dans le mur de pneus. Il faut aussi composer en haut de la côte avec un virage à gauche à l'aveugle. Pourtant, il est important de bien négocier ce virage qui conditionne la vitesse de pointe dans la longue ligne droite.

Kemmel

La ligne droite après le raidillon a beau être en léger faux-plat montant, elle est la partie du circuit où la vitesse maximale est atteinte. C'est aussi une zone où sont effectués de nombreux dépassements, que ce soit à la sortie du raidillon si le pilote précédent n'a pas bien négocié le passage, ou en bout de ligne droite, à l'approche de la chicane.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - portion de Kemmel

Les Combes

La chicane des Combes est un passage assez rapide en soi et marque le début d'une portion technique. Il n'est pas toujours évident de trouver le bon rythme dans cet enchaînement de 3 virages et il n'est pas rare d'y voir des dépassements.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - les Combes

Bruxelles

Le virage de Bruxelles est un passage très spectaculaire avec une courte ligne droite en descente qui complique le freinage et un virage à 180 degrés en devers qui attire irrémédiablement les voitures vers l'extérieur du virage.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - entrée virage Bruxelles

La sortie du virage de Bruxelles continue en descente sur un virage à 90 degrés, tout aussi technique. L'erreur n'est pas vraiment permise à cet endroit car les dégagements sont limités et le pilote fautif aura tôt fait de faire connaissance avec le mur de pneus.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - sortie virage Bruxelles - Rivage

La sortie débouche sur une ligne droite, toujours en descente, vers le célèbre double gauche.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - sortie virage Rivage

Double gauche

Le double gauche de Pouhon demande lui-aussi beaucoup de dextérité. Ses larges dégagements permettent aux pilotes trop audacieux de s'en sortir avec un ego diminué mais une voiture intacte. Après un freinage délicat en descente où il faudra se montrer très précis, il faut aborder ce double virage à l'aveugle comme un long virage à gauche en constante accélération où il n'est pas toujours évident de trouver le bon rythme.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - double gauche de Pouhon

Le double gauche est suivi d'une courte ligne droite conduisant à une chicane où il faudra se montrer très prompt dans le changement de direction. Puis vient le virage de Stavelot et la deuxième portion rapide du circuit: Blanchimont.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - sortie double gauche de Pouhon

Arrêt de bus

La chicane de l'arrêt de bus a été profondément remaniée au milieu des années 2000, ceci afin de sécuriser l'entrée vers les stands qui se faisait en ligne droite alors que les concurrents en course devaient freiner pour aborder la chicane.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - chicane de l'arrêt de bus

Plus lente qu'auparavant, elle reste un endroit spectaculaire au premier freinage, d'autant plus lorsque plusieurs voitures se présentent de front.

Crédits photo: Guillaume Darding / circuit de Spa-Francorchamps (plan du circuit)

Commentaires sur l'article:

polem

19 juin 2016 à 15h32

non cest le nurb le plus beau !

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Dossier: les différents types de boîtes de vitesses»

Hier

Bonjour Manu, pour ce qui est des capacités de franchissement, j'ai une expérience limitée en conduite tout-terrain et il serait difficile de vous dire ce qui est le mieux entre la boîte automatique et la boîte manuelle. Mon sentiment toutefois, au regard des caractéristiques techniques, c'est que la boîte automatique me semble gloutonne (ce qui occasionne par ailleurs un malus conséquent à l'achat) et qu'elle me semble indiquée uniquement si vous ne supportez plus de jouer avec l'embrayage.

Guillaume Darding à propos de l'article «Dossier: utilisation du superéthanol E85»

Hier

Bonjour Julio, merci pour votre complément d'information!

Manu Rigault à propos de l'article «Dossier: les différents types de boîtes de vitesses»

Hier

Bonjour Guillaume, après avoir tout lu j'avoue ne rien comprendre, je suis complètement hermétique. J'aurais aimé pourtant être bon bricoleur mécanique. Trop tard j'ai 67 ans. Je voudrais acquérir le nouveaux 4x4 Suzuki Jimny soit en boite manuelle 5 rapports ou automatique 4 rapports. Je suis incapable de me décider sur ce qui est préférable pour moi. Malgré mon age j'aime toujours autant le franchissement avec de l'énergie et du couple. Lorsque j'avais 30 ans je possédais un 4x4 Toyota BJ42 chassis court, boite manuelle 4 rapports, j'en garde des souvenirs impérissables ( dans le week end 1000 kms de route aller, zones de trial tout le samedi dimanche et retour 1000 kms de route avec le même véhicule). merci si tu peux m'aider dans ma décision.

© Guillaume Darding

Mentions légales