24h de Spa: les forces en présence

24h de Spa: les forces en présence

Guillaume Darding - 30 juillet 2015

Pendant 24h, les pilotes professionnels et amateurs se sont affrontés sur le circuit de Spa-Francorchamps au volant de voitures de la catégorie GT3. Le plateau des GT3 propose une grande variété de véhicules avec plus de dix constructeurs en lice.

Les conditions d'admission dans la catégorie GT3 sont assez larges, tant que la voiture est issue d'un modèle produit en série. En début de saison, la FIA mène des tests sur circuits pour établir une équivalence entre les performances des différentes voitures. A cet effet, elle agit principalement sur le lest, le diamètre des brides à l'admission et, le cas échéant, la pression maximale générée par le turbo.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - Audi R8 LMS - Mercedes SLS AMG GT3

Il y a trois catégories qui distinguent les pilotes professionnels des pilotes amateurs. La catégorie reine s'articule autour de 3 pilotes professionnels par voiture pour les 24h. Dans la catégorie inférieure, il y a 4 pilotes: 2 pilotes professionnels et 2 amateurs. Enfin, la catégorie amateurs rassemble 4 quatre gentlemen drivers.

BMW Z4 GT3

Il s'agissait d'une des dernières sorties (et la dernière occasion de s'imposer sur le circuit belge) du Z4 qui sera remplacé par les M6 en 2016. Le BMW Z4 est l'exception qui confirme la règle car sa motorisation n'est pas reprise de la gamme Z4, mais empruntée à l'ancienne M3 (E90): il s'agit d'un V8 atmosphérique.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - BMW Z4 GT3 Marc VDS Racing

La Z4 GT3 est aussi la meilleure preuve qu'il n'est pas nécessairement indispensable de recourir aux principes de suspension les plus complexes (l'essieu avant repose sur des suspensions de type pseudo-MacPherson) pour obtenir une automobile efficace.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - BMW Z4 GT3 Marc VDS Racing

Un souci mécanique pour la n°45 (alors en tête) à 5h de l'arrivée apportera quelques doutes sur la capacité de la BMW à gagner. C'est finalement sa consoeur, la n°46, qui franchira la première la ligne d'arrivée. La BMW victorieuse est engagée par l'équipe belge Marc VDS Racing Team. La n°46 est pilotée par Markus Palttala, Lucas Luhr et Nick Catsburg.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - BMW Z4 GT3 - Nissan GT-R Nismo GT3

Parmi la flotte de BMW, la n°9 est remarquable par sa décoration aux couleurs de Michel Vaillant. Surtout, elle compte parmi ses pilotes Alessandro Zanardi. Le pilote italien, victime d'un grave accident en 2001 s'est vu amputé des 2 jambes.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - BMW Z4 GT3 - Alessandro Zanardi

La BMW Z4 a fait l'objet d'adaptations spécifiques (accélérateur au volant, position reculée, climatisation) pour lui permettre de piloter dans les meilleures conditions tout en permettant à ses coéquipiers de piloter la voiture de manière classique.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - BMW Z4 GT3 - Alessandro Zanardi

Audi R8 LMS

A l'occasion du renouvellement de la R8 version routière, le constructeur allemand a parallèlement rajeuni le modèle de course. La R8 LMS est propulsée par un V10 atmosphérique d'une cylindrée de 5,2l. Les suspensions reposent sur le principe du double triangle à l'avant comme à l'arrière.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - Audi R8 LMS Team WRT

Le constructeur pouvait compter sur l'équipage victorieux en 2014 sur l'Audi n°1 et sur la pole position établie par la n°2 pour envisager la victoire. Ces deux Audi sont engagées par une équipe belge, Audi Sport Team WRT. 

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - Audi R8 LMS WRT

Après un bon départ en embuscade derrière les McLaren, la n°1, emmenée par Rene Rast, Laurens Vanthoor et Markus Winkelhock, a été victime en début de soirée d'une sortie de piste puis d'une casse au niveau de la transmission, ce qui annihilera ses chances de figurer en haut de classement. Elle terminera à la 21ème place.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - Audi R8 LMS WRT

La n°2, pilotée par Frank Stippler, Stéphane Ortelli et Niko Müller, était en embuscade derrière la n°45 et a pris la tête lorsque cette dernière a été contrainte à l'abandon. Néanmoins, en fin de course, l'Audi n'était pas en mesure de suivre le rythme imposée par l'autre BMW et elle terminera à la deuxième place.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - Audi R8 LMS Team Phoenix

Les deux autres Audi R8, la n°5 et la n°6, engagées par les Allemands du Phoenix Racing, n'ont jamais paru en mesure de se battre pour la première place. La n°5 (pilotes: Christian Mamerow, Christopher Mies et Nicki Thiim) finit tout de même sur la troisième marche du podium. Quant à la n°6, au volant de laquelle se retrouve un trio de pilotes prestigieux (Marcel Fässler, Andre Lotterer et Mike Rockenfeller), elle termine à la cinquième place.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - Audi R8 LMS WRT

Audi R8 LMS ultra

La R8 LMS ultra représente l'ultime évolution de la précédente génération. Elle utilise un V10 de 5,2l. L'équipe WRT en alignait deux exemplaires en plus des Audi R8 LMS: une en catégorie Pro, l'autre en catégorie Pro-Am.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - Audi R8 LMS ultra

La R8 LMS ultra est la voiture victorieuse du circuit belge en 2014.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - Audi R8 LMS ultra

Mercedes SLS AMG GT3

La Mercedes n°99 a longtemps fait figure d'épouvantail en étant proche de la tête de la course. Elle a même dominé le classement une bonne partie de la nuit après les déboires de l'Audi n°1.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - Mercedes SLS AMG GT3 Team Rowe

A quelques heures de l'arrivée, la BMW Z4 n°46, l'Audi n°2 et la n°99 étaient dans le même tour. Sans être aussi rapide que la BMW, elle revenait progressivement sur l'Audi et aurait pu lui ravir la deuxième place. Las, un problème mécanique douchera les espoirs de Mercedes.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - Mercedes SLS AMG GT3

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - Mercedes SLS AMG GT3

McLaren 650S GT3

Auteurs d'un départ tonitruant sous la pluie, les McLaren ont immédiatement pris le commandement de la course. Personne ne semblait en mesure de rivaliser avec les deux Anglaises qui prenait inévitablement le large.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - McLaren 650S GT3

Néanmoins, les nombreux incidents qui ont émaillés le début de course (la météo capricieuse aidant) ont déclenché à plusieurs reprises l'intervention du safety car. Ces évènements n'ont pas été sans incidence sur les stratégies de ravitaillement et il semble que l'équipe n'ait pas adopté la bonne stratégie par rapport à ses concurrents.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - McLaren 650S GT3

D'autres faits viendront contribuer à la lente descente dans le classement des McLaren. Au final, la première des McLaren (au volant de laquelle on retrouvait Bruno Senna, Adrian Quaife-Hobbs et Alvaro Parente) échoue à la 18ème place.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - McLaren 650S GT3

Les McLaren sont animées par un V8 biturbo de 3,8l de cylindrée. Les suspensions à double triangle sont de rigueur à l'avant comme à l'arrière.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - McLaren 650S GT3

Bentley Continental GT3-R

Avec 4 voitures dont 3 en catégorie Pro, les Bentley avaient un rôle de challenger. Si les Anglaises ont tenu leur promesses en début de course en prenant momentanément la tête au jeu des ravitaillements et des sorties de la voiture de sécurité, la n°7 et la n°8 du team M-Sport ont été contraintes à l'abandon durant la nuit.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - Bentley Continental GT3-R

La livrée rouge de la N°84 du team HTP franchira la ligne d'arrivée en 9ème position. La Bentley peut compter sur un V8 biturbo de 4,0l. La Continental repose sur des suspensions à double triangle à l'avant comme à l'arrière.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - Bentley Continental GT3-R

Emil Frey Jaguar G3

La Jaguar GT3 est née d'une initiative privée: l'équipe suisse Emil Frey Racing a développé en interne le modèle de compétition à partir d'une Jaguar XK. Son capot abrite un V8 de 5,0l de cylindrée optimisé avec le support de Mario Illien (qui a notamment développé les moteurs de Mercedes pour la Formule dans les années 90). La Jaguar est engagée dans la catégorie Pro-Am.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - Emil Frey Jaguar G3

Ferrari 458 Italia GT3

Avec 14 voitures inscrites au départ, la Ferrari est le modèle le plus représenté sur la grille. Toutefois, aucune ne figure dans la catégorie Pro. Neuf concourent dans la catégorie Pro-Am, 5 dans la catégorie amateur.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - Ferrari 458 Italia GT3

Au terme de l'épreuve, la première Ferrari (n°47) signe une excellente quatrième place au classement général et obtient par la même occasion la première place dans la catégorie Pro-Am.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - Ferrari 458 Italia GT3

La 458 Italia est motorisée par un V8 atmosphérique. Elle repose sur des suspensions à double triangle à l'avant et multibras à l'arrière.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - Ferrari 458 Italia GT3

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - Ferrari 458 Italia GT3

Porsche 911 GT3 R (type 997)

Avec seulement 2 voitures engagées au volant d'équipes amateur, Porsche ne compte pas beaucoup de représentantes dans le championnat Blancpain. Néanmoins, la voiture de course peut compter sur la fiabilité légendaire de son 6 cylindres boxer atmosphérique de 4.0l de cylindrée pour emmener les pilotes au bout de l'aventure.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - Porsche 911 GT3 R type 997

La 911 repose sur des suspensions de type MacPherson à l'avant et un essieu multibras à l'arrière.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - Porsche 911 GT3 R type 997 - Audi R8 LMS Team Phoenix

Aston Martin Vantage GT3

Deux Vantage étaient au départ, toutes deux engagées en catégorie Pro-Am. La première voiture (n°32) termine dans le top 10.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - Aston Martin Vantage GT3

La Vantage est propulsé par un V12 de 6.0l et repose sur des suspensions à double triangle à l'avant comme à l'arrière.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - Aston Martin Vantage GT3

Lamborghini Huracàn GT3

Lamborghini pouvait compter sur deux bolides engagés en catégorie Pro. Les deux équipes n'ont jamais paru être en mesure de jouer les trouble-fête en tête de la course. Au final, la voiture n°19 a été contrainte à l'abandon suite à une sortie de piste. La n°63 finit non classée après avoir perdu 24 tours au milieu de la nuit pour effectuer des réparations suite à une autre sortie de piste.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - Lamborghini Huracàn GT3

L'Huracàn est motorisée par un V10 atmosphérique à injection directe de 5,2l de cylindrée. Lamborghini s'est associé à Dallara pour optimiser les appendices aérodynamiques. Les suspensions font appel au double triangle.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - Lamborghini Huracàn GT3

Nissan GT-R Nismo GT3

Deux GTR engagées par le Nissan GT Academy Team JRN ont la particularité d'employer plusieurs pilotes gagnants d'un concours sur console. En place depuis 2008, cette filière a maintes fois confirmé le talent de ces pilotes passés du virtuel au réel, la plupart étant désormais pilotes professionnels.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - Nissan GT-R Nismo GT3

La Nissan peut compter sur un V6 de 3,8l de cylindrée gavé par deux turbocompresseurs.

24h de Spa - circuit de Spa-Francorchamps - Nissan GT-R Nismo GT3

Crédit photos: Guillaume Darding

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Volkswagen 1.5l TSI»

Il y a 3 jours

Bonjour Giacomo et merci beaucoup pour tous vos encouragements ! Concernant le choix de la boîte, c'est essentiellement une question de confort de conduite, la différence en matière de consommation étant ténue. La boîte à double embrayage est agréable, on ne sent pas beaucoup (voire pas du tout) les changements de vitesse. Petit détail : en combinaison avec le régulateur adaptatif et la DSG, le régulateur peut gérer la vitesse du véhicule jsqu'à l'arrêt et repartir (presque automatiquement : il suffit d'une pression sur la pédale d'accélération). Dans le cas de la boîte manuelle, le régulateur se désactive en-dessous de 30 km/h. La DSG DQ200 n'a pas une très bonne réputation, mais il me semble que les choses se sont amélioriées depuis 2 ans. Pour le rodage, je préconise (mais sans élément factuel, plus par habitude et bon sens), de rouler les 2.000 premiers kilomètres en conduite souple (pas de régime haut, pas de forte charge). Il faut aussi rôder les freins et les pneus sur les premières centaines de kilomètres. Personnellement, avec le nombre d'équipements électroniques (écran central, virtual cockpit, feux LED, assistance de conduite, etc.), il est préférable de prolonger la garantie. Attention toujours aux restrictions kilométriques, généralement de l'ordre de 80.000/100.000 km (vu votre kilométrage annuel, ce ne devrait pas être un souci). On ne voit désormais plus grand chose sous le capot (capitonnage moteur), ni sous le moteur (carénage). Il faudra toujours porter une attention particulière au niveau d'huile et éviter dans la mesure du possible, d'attendre l'allumage du voyant moteur, avant de refaire l'appoint d'huile. Lorsqu'il neige, bien penser à dégager le logo à l'avant (présence du radar commandant le régulateur de vitesse et le freinage d'urgence en cas d'inattention) ainsi que les capteurs pour le stationnement. Concernant le SP95-E10, je n'ai pas de contre-indication à son sujet (non plus avec le FAP). Les effets du SP98 sont assez aléatoires d'un moteur à l'autre. Si vous voulez, vous pouvez effectivement faire les premiers pleins avec du SP98-E5. Ensuite, si vous repassez au SP95-E10 et que vous constatez un changement de sonorité, c'est que le SP98 a un effet bénéfique sur votre moteur. Au cours des 5.000 premiers kilomètres, il est inutile d'essayer de comparer la consommation avec un carburant ou l'autre car elle est susceptible d'évoluer (normalement à la baisse).

Giacomo à propos de l'article «Présentation moteur: Volkswagen 1.5l TSI»

Il y a 3 jours

Bonjour Guillaume, article tout simplement exceptionnel. Ingé méca de formation, bien que ne faisant plus de méca depuis longtemps, votre article a été tout simplement agréable à lire et efficace dans la présentation. Un grand bravo ! Et un grand merci également à la richesse des commentaires, très éclairants. Je dois me séparer de ma Touran 2.0 TDI de 2004 (moteur AZV 136cv) qui n'a plus la fiabilité nécessaire avec ses 280 000km et une boite vieillissante. Faisant 10 max 15 000 km essentiellement routier ou autoroutier par an désormais, je m'oriente vers l'achat l'essence, une Touran III 1.5 TSI 150cv. Le dilemme reste le choix de la boite, BVM6 ou le DSG7 (HQ200), je pense privilégier le second. Compte tenu du profil couple (flat à 250Nm jusqu'à 3500t/min ) et puissance, que pensez vous de son mariage avec la DSG7 en terme de consommation, de fiabilité de la chaine cinématique en particulier l'embrayage et d'agrément de conduite ? Un conseil particulier pour le rodage sur ce moteur ? durée, profil de conduite ? J'ai noté que le SP95-E10 peut s'avérer suffisant si conduite style éco, l’œil sur la conso instantanée. Même dès les premiers pleins en rodage ? pas de contre-indication avec le FAP? Est-ce que le SP95-E10 (vs le SP98) impacte le couple et par là potentiellement l'embrayage à forte charge ? Prolonger la garantie constructeur d'une , deux ou trois ans, pensez vous que cela fasse sens ? Pour conclure, dans le cadre d'un contrôle visuel de l'ensemble moteur, que conseilleriez-vous de regarder régulièrement sous le capot et sous le moteur pour éviter des dérives et.... faire autant avec cette nouvelle touran qu'avec mon ancienne ? Merci d'avance, Giacomo

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur : Alpine A110 et Megane R.S.»

Il y a 7 jours

Bonjour cyril5R et merci pour vos encouragements ! Je n'ai pas la nature exacte des changements, mais par expérience, je peux affirmer que : - concernant les pistons et les soupapes d'échappement, il s'agit certainement d'un changement matière (matériau plus résistant aux hautes températures et/ou vibrations - concernant le volant moteur, il est certainement recalibré (masses, raideur des ressorts) - pour la pompe à huile, elle a certainement une plus grande capacité

© Guillaume Darding

Mentions légales