3 millions d'Audi A3

3 millions d'Audi A3

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 18 juillet 2013

Audi vient de fêter le 3 millionième exemplaire d’A3 depuis le début de sa production, intervenu 17 ans plus tôt. La troisième génération d’A3, qui a commencé sa carrière en fin d’année 2012, aura à coeur de pérenniser ce succès.

L’histoire de l’A3 a démarré en 1996 avec une version 3 portes, accompagnée d’une version 5 portes à partir de 1999. Audi était alors le premier constructeur premium à proposer une berline compacte. Basée sur la plateforme de la Golf 4, l’A3 de première génération (8L) a conquis 913.000 clients avant de tirer sa révérence en 2003.

2003 voit l’avènement de la deuxième génération d’A3 (8P). Elle étrenne avec le Touran la plateforme de la future Golf 5 (commercialisée quelques mois plus tard). Elle n’existe alors, comme aux débuts de son aïeule, qu’en 3 portes. La version 5 portes, dénommée Sportback, sera commercialisée en septembre 2004 et inaugurera, peu après l’A8 6.0L W12, une nouveauté majeure dans le style Audi: la calandre « Single Frame ».

En 2008, une nouvelle variante d’A3 fera son apparition: la version cabriolet. La deuxième génération d’A3, dont la carrière aura duré presque dix ans, a été fabriquée à près de 2 millions d’exemplaires.

Fin 2012, l’A3 de troisième génération (8V) a été présentée au Mondial de Paris. Elle a été commercialisée dans la foulée en version 3 portes, rejointe quelques mois plus tard par la Sportback. La version Cabriolet devrait être commercialisée en 2014. Audi a par ailleurs inauguré une nouvelle variante de carrosserie à 4 portes: l’Audi A3 Sedan.

L’Audi A3 a tout d’abord été produite exclusivement dans l’usine d’Ingolstadt (Bavière) avant que le site hongrois de Gyor ne viennent progressivement l’épauler à partir de 2001. L’A3 Sedan sera le premier modèle de la marque a être construit entièrement en Hongrie. La compacte premium est disponible dans 117 pays.

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Nicolas G à propos de l'article «Normes Euro 6 : vue d'ensemble»

Il y a 53 minutes

Bonjour Guillaume, Merci pour cet article sur Euro 6. J'aimerais revenir sur la partie "mesure de puissance" et en particulier celle relative aux moteurs électriques. Pour avoir eu l'occasion de visualiser plusieurs COC de véhicules électriques (sur ce COC est indiqué la max net power, la max 30min power et la hourly output), j'ai pu constater des disparités très fortes entre la puissance net maxi et la maxi à 30min. Des facteurs de X2 à presque X5 selon le modèle (ex: max 30min power= 79kw et max net power= 386kw). Pourriez-vous m'expliquer de tels écarts comme elle ne tient pas compte comme vous l'indiquez d"’une éventuelle limitation de puissance due à l’échauffement des batteries" ? Pourquoi retenir l'homologation retient la valeur à 30min et non la maxi? Une évolution est-elle prévue sur ce dernier point à l'avenir (dans les prochaines normes)? D'avance, merci pour votre retour.

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Peugeot 1.2l Puretech turbo»

Avant-hier

Bonjour Damien, merci pour votre retour d'expérience et vos encouragements. En matière de consommation, elle devrait baisser progressivement jusqu'à atteindre 8 à 10.000 km. Effectivement, il serait surprenant d'arriver en dessous de 6l/100km (quoique, avec une bonne dose d'éco-conduite, il faut voir), mais 6-6,5 l/100km pour une compacte essence, c'est plutôt pas mal. Concernant le Start/Stop, la fonction est utile sur le cycle d'homologation (elle permet de gagner environ 5 grammes de CO2 / km). Dans la vie réelle, cela permet d'économiser aussi un peu d'essence (lorsque le moteur fonctionne au ralenti, il consomme entre 0,8 et 1,5 litres par heure, parfois plus dans des conditions extrêmes) et apporte un certain confort pendant l'arrêt (absence de vibrations) tout en étant parfois désagréable au redémarrage (... vibrations). Néanmoins, dans le cas d'un moteur essence, les vibrations sont parfois à peine perceptibles à bas régime.

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Renault 1.3l TCe / Mercedes A 200»

Avant-hier

Bonjour Laguna22, merci pour votre retour d'expérience. Dans le cas de votre précédente Laguna, la cylindrée joue en sa faveur pour proposer plus de couple et potentiellement plus de souplesse... mais je doute, en revanche, que le moteur soit aussi agréable en matière de sonorité et de vibrations.

© Guillaume Darding

Mentions légales