5 millions d’Audi quattro produites

5 millions d’Audi quattro produites

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 25 février 2013

En 33 ans de carrière, 5 millions d’Audi sont sorties des chaînes de production avec une transmission quattro. Le 5 millionième exemplaire a été attribué à une Audi A6 Allroad 3.0 TDI fabriquée à l’usine de Neckarsulm.

L’histoire commerciale du quattro a commencé en 1980 avec l’Audi quattro pour devenir au fil des années un argument de vente fort pour la marque bavaroise. En 2012, 43% des Audi produites l’ont été en quattro. Le Q5 représente le modèle quattro le plus produit (plus de 200.000 unités). Hors SUV, près d’un client sur 4 choisit d’équiper son Audi de la transmission quattro.

Sous le vocable quattro se cachent différentes technologies. Pour les moteur montés transversalement (A3, Q3, TT),  un coupleur multidisque assure la répartition du couple entre les 2 essieux. Contrôlé électroniquement, le coupleur est monté au niveau de l’essieu arrière pour une meilleure répartition du poids. En temps normal, la quasi-totalité du couple est distribuée vers les roues avant. Lorsque les roues avant patinent, le système peut transmettre tout le couple aux roues arrière.

Pour les voitures à moteur longitudinal avant, la transmission quattro consiste en un différentiel central auto-bloquant qui distribue 40% du couple à l’avant et 60% du couple à l’arrière en conditions normales. Il s’agit d’un dispositif purement mécanique (contrairement au système pour moteur transversal) qui est capable de répartir le couple instantanément (bien que le temps de réponse des autres dispositifs soit désormais quasi imperceptible sur les systèmes de dernière génération). La distribution du couple peut alors varier afin de procurer de meilleures capacités de traction au véhicule.

Dans le cas de la R8, dont le moteur est en position centrale arrière, le quattro se matérialise par un visco-coupleur. Le couple est transmis aux roues avant et arrière avec une répartition de respectivement 15% et 85%. Lorsque la différence de vitesse de rotation entre les roues avant et arrière devient trop importante, le système peut distribuer jusqu’à 30% du couple à l’avant.

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Antoine29 à propos de l'article «Technique : éclairage automobile avant»

Il y a 7 heures

Bonjour, dans le schéma montrant les zones d'éclairage des feux de croisement/de route, un ovale représente la limite de visibilité du faisceau des feux de route. Savez-vous s'il existe une réglementation concernant l'angle horizontal et l'angle vertical de ce faisceau? Si oui est-ce une norme qui s'applique à tous types de véhicules? Je recherche pour des besoins techniques les valeurs de ces angles pour un fourgon utilitaire Citroën Jumper. Pas facile à trouver comme info! Merci d'avance pour votre réponse.

Guillaume Darding à propos de l'article «Ford 1.0l Ecoboost: sur deux ou trois cylindres»

Hier

Bonjour Adrien, les évolutions restent mineures dans l'ensemble entre un moteur flexifuel et un moteur non flexifuel, le principal étant le changement de matière des sièges de soupapes. Je n'en ai pas la confirmation, mais il semblerait que les injecteurs aient aussi évolué pour permettre des débits supérieurs (ce qui est utile dans le cas de l'E85 puisqu'il faut injecter plus de carburant). Une reprogrammation peut être source de problème... si elle est mal faite : par exemple, si le reprogrammateur "s'amuse" à vouloir augmenter le débit des injecteurs plutôt que d'allonger le temps d'injection pour injecter du carburant lorsque le réservoir est rempli de superéthanol. Si les injecteurs ne sont pas capables de fonctionner avec le débit demandé, alors le mélange à l'intérieur du cylindre sera trop pauvre et néfaste pour la fiabilité du moteur (et les émissions). Pour un reprogrammateur qui maîtrise son sujet (avec une bonne connaissance des particularités de l'E85 et du moteur qu'on souhaite convertir), il n'y a pas de crainte à avoir.

Adrien67 à propos de l'article «Ford 1.0l Ecoboost: sur deux ou trois cylindres»

Il y a 4 jours

Bonsoir Guillaume, Aurais tu des informations concernant la compatibilité E85 des derniers blocs MHEV 125/155 chevaux non badgés Flexifuel ? Est ce que les blocs sont identiques (sièges de soupapes ? Injecteurs) et une reprogrammation peut elle être source de problème pour le passage à l'éthanol ? Merci d'avance

© Guillaume Darding

Mentions légales