75 millions d’ESP Bosch

75 millions d’ESP Bosch

Publié le 27 mars 2012
Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com

Bosch annonce avoir commercialisé 75 millions de centrales ESP depuis ses débuts en 1995. Retour sur un équipement (presque) standard.

En 1995, la Mercedes S600 coupé est la première voiture équipée de série de l’ESP. Autrefois réservé au haut-de-gamme, l’ESP est disponible aujourd’hui sur la plupart des modèles. Et le succès de l’ESP ne  s’arrêtera pas là puisque cet équipement est aujourd’hui de plus en plus imposé par les différentes législations. C’est déjà le cas aux Etats-Unis et récemment en Europe pour les véhicules dont l’homologation est postérieure au 1er novembre 2011 (c’est le cas notamment pour la Volkswagen Up!).

L’ESP (Electronic Stability Program) est un équipement qui a pour fonction de neutraliser les amorces de sous-virage (le véhicule a tendance à tirer tout droit) et de sur-virage (le véhicule a tendance à partir en tête-à-queue). Pour ce faire, l’ESP s’appuie sur différents capteurs (vitesse de rotation des roues, angle du volant, vitesse de lacet, accélération transversale) et agit sur les freins et le couple moteur pour endiguer toute amorce de dérive.

Au fil des ans, l’ESP s’est enrichi de nouvelles fonctions (séchage des freins par temps de pluie, gestion des caravanes, pression des pneus, compensation du fading, etc.) et son poids a drastiquement réduit. En 1995, une centrale ESP pesait 4.3kg, la génération 9 d’ESP Bosch, lancée en 2010, ne pèse plus que 1.3kg. Dans le même temps, la quantité d’instructions est passée de 56ko à 2048ko.

D’autre part, beaucoup d’équipements, parce qu’ils sollicitent les freins indépendamment du conducteur, se basent sur la centrale ESP pour leur bon fonctionnement comme les régulateurs de vitesse adaptatifs et les systèmes de freinage d’urgence.

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Dossier: les différents types de boîtes de vitesses»

Hier

Bonjour Manu, pour ce qui est des capacités de franchissement, j'ai une expérience limitée en conduite tout-terrain et il serait difficile de vous dire ce qui est le mieux entre la boîte automatique et la boîte manuelle. Mon sentiment toutefois, au regard des caractéristiques techniques, c'est que la boîte automatique me semble gloutonne (ce qui occasionne par ailleurs un malus conséquent à l'achat) et qu'elle me semble indiquée uniquement si vous ne supportez plus de jouer avec l'embrayage.

Guillaume Darding à propos de l'article «Dossier: utilisation du superéthanol E85»

Hier

Bonjour Julio, merci pour votre complément d'information!

Manu Rigault à propos de l'article «Dossier: les différents types de boîtes de vitesses»

Hier

Bonjour Guillaume, après avoir tout lu j'avoue ne rien comprendre, je suis complètement hermétique. J'aurais aimé pourtant être bon bricoleur mécanique. Trop tard j'ai 67 ans. Je voudrais acquérir le nouveaux 4x4 Suzuki Jimny soit en boite manuelle 5 rapports ou automatique 4 rapports. Je suis incapable de me décider sur ce qui est préférable pour moi. Malgré mon age j'aime toujours autant le franchissement avec de l'énergie et du couple. Lorsque j'avais 30 ans je possédais un 4x4 Toyota BJ42 chassis court, boite manuelle 4 rapports, j'en garde des souvenirs impérissables ( dans le week end 1000 kms de route aller, zones de trial tout le samedi dimanche et retour 1000 kms de route avec le même véhicule). merci si tu peux m'aider dans ma décision.

© Guillaume Darding

Mentions légales