75 millions d’ESP Bosch

75 millions d’ESP Bosch

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 27 mars 2012

Bosch annonce avoir commercialisé 75 millions de centrales ESP depuis ses débuts en 1995. Retour sur un équipement (presque) standard.

En 1995, la Mercedes S600 coupé est la première voiture équipée de série de l’ESP. Autrefois réservé au haut-de-gamme, l’ESP est disponible aujourd’hui sur la plupart des modèles. Et le succès de l’ESP ne  s’arrêtera pas là puisque cet équipement est aujourd’hui de plus en plus imposé par les différentes législations. C’est déjà le cas aux Etats-Unis et récemment en Europe pour les véhicules dont l’homologation est postérieure au 1er novembre 2011 (c’est le cas notamment pour la Volkswagen Up!).

L’ESP (Electronic Stability Program) est un équipement qui a pour fonction de neutraliser les amorces de sous-virage (le véhicule a tendance à tirer tout droit) et de sur-virage (le véhicule a tendance à partir en tête-à-queue). Pour ce faire, l’ESP s’appuie sur différents capteurs (vitesse de rotation des roues, angle du volant, vitesse de lacet, accélération transversale) et agit sur les freins et le couple moteur pour endiguer toute amorce de dérive.

Au fil des ans, l’ESP s’est enrichi de nouvelles fonctions (séchage des freins par temps de pluie, gestion des caravanes, pression des pneus, compensation du fading, etc.) et son poids a drastiquement réduit. En 1995, une centrale ESP pesait 4.3kg, la génération 9 d’ESP Bosch, lancée en 2010, ne pèse plus que 1.3kg. Dans le même temps, la quantité d’instructions est passée de 56ko à 2048ko.

D’autre part, beaucoup d’équipements, parce qu’ils sollicitent les freins indépendamment du conducteur, se basent sur la centrale ESP pour leur bon fonctionnement comme les régulateurs de vitesse adaptatifs et les systèmes de freinage d’urgence.

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Karim78 à propos de l'article «Dossier: fonctionnement de la climatisation»

Il y a 11 heures

Je prend note de vos précieux conseils. Cela semble logique après tout mais je vérifierai avec un 2ème mécano sait-on jamais. Merci encore Guillaume !

thierryb à propos de l'article «Autonomie et consommation des véhicules électriques»

Hier

Merci, c'est très clair

Guillaume Darding à propos de l'article «Autonomie et consommation des véhicules électriques»

Hier

Bonjour Thierry, merci beaucoup pour tes encouragements ! Concernant la vitesse de 100 km/h, il n'y a pas de raison d'être pénalisé à rouler plus vite puisque la consommation n'est pas décompté pendant cette phase. Peut-être y-t-il un risque (je pense assez peu signifiant) d'être pénalisé si on considère que la marge d'erreur des appareils de mesure est plus grande à haute vitesse. Cette phase a vitesse constante a pour but unique d'accelérer le test de toute façon. Mis à part à avoir accès au dossier d'homologation, il n'est pas possible de connaître la vitesse utilisée par le constructeur. Concernant la consommation, la tension et l'intensité de la batterie sont mesurées en continu lors des tests (soit par un appareil de mesure externe, soit directement par le système de gestion de la batterie, si le constructeur démontre qu'il est suffisamment précis). Par la suite, il suffit de relever la tension et l'intensité moyenne durant les segments dynamiques pour en déduire la consommation. Concernant la puissance de charge, elle n'est pas clairement définie à ma connaissance, mais la charge doit utiliser le chargeur embarqué du véhicule (convertissant le courant alternatif de la source en courant continu) et se faire à vitesse "normale" (logiquement avec une intensité de 16A, soit l'équivalent d'une puissance de 3,7 kW). Concernant la fin du test, il s'arrête lorsque le véhicule tombe en panne (et non aux 0% réels de la batterie, sinon, il y a de grandes chances qu'elle soit endommagée dans le processus). Les tests se font systématiquement en laboratoire : il n'y a donc pas d'incidence due aux variations des conditions météorologiques. En espérant avoir répondu à l'ensemble de tes questions !

© Guillaume Darding

Mentions légales