Akylone: une maquette à l'échelle 1 en projet

Akylone: une maquette à l'échelle 1 en projet

Guillaume Darding - 21 février 2014

Depuis plusieurs années, Genty Automobile travaille au développement d'une hypercar française. Si la voiture n'existe qu'à l'état virtuel aujourd'hui et sous forme de maquette à taille réduite, l'entreprise souhaite passer à la vitesse supérieure avec la construction d'une maquette à l'échelle 1. Pour ce faire, elle fait appel à un financement participatif pour récolter des fonds.

Genty Akylone - profil

Si elle n'a pas encore dépassé le stade du virtuel, cela n'a pas empêché ses concepteurs de travailler d'arrache-pied sur la conception de cette hypercar. L'Akylone reposerait sur un châssis monobloc en carbone avec des inserts en aluminium et des jantes de 20 pouces. Ses dimensions seront de 4,49m de long et 2,05m de large pour une hauteur de 1,12m. Son Cx se porterait à 0,35.

En position centrale arrière, le moteur, un V8 bi-turbo de 6l de cylindrée d'origine Mercedes et retravaillé par 9ff, serait en mesure de développer une puissance de 1.200 chevaux et un couple de 1.100 Nm. La transmission aux roues arrière se fait via une boîte séquentielle à 6 rapports.

Genty Akylone - capots ouverts

Le poids devrait se limiter à 1.102 kg à vide (rapport masse/puissance de 0,92) avec une répartition des masses avant/arrière de l'ordre de 42% / 58%. En matière de performances, l'Akylone atteindrait 350 km/h en vitesse de pointe et ne nécessiterait pas plus de 2,7 sec pour effectuer l'exercice du 0 à 100 km/h.

Genty Akylone - vue de face

Pour que le rêve devienne réalité, Genty Automobile s'appuie désormais sur 2 plateformes de financement participatif. La première, Indiegogo (ouverture des souscriptions à la mi-mars), permet de soutenir la marque et de recevoir en échange des produits dérivés. La seconde, Wiseed, permet à des investisseurs privés d'investir collectivement dans une jeune entreprise.

Genty Akylone - vue de derrière

Au terme de ce tour de table qui devrait s'achever à la mi-avril pour les 2 plateformes, Genty Automobile procèdera à la fabrication d'une maquette à l'échelle 1. Cette dernière sera alors présentée lors d'une tournée internationale (Emirats Arabes, Etats-Unis, Russie et Chine) dans le but de démarcher les futurs clients et investisseurs potentiels.

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Peugeot 1.2l Puretech turbo»

Hier

Bonjour Damien, merci pour votre retour d'expérience et vos encouragements. En matière de consommation, elle devrait baisser progressivement jusqu'à atteindre 8 à 10.000 km. Effectivement, il serait surprenant d'arriver en dessous de 6l/100km (quoique, avec une bonne dose d'éco-conduite, il faut voir), mais 6-6,5 l/100km pour une compacte essence, c'est plutôt pas mal. Concernant le Start/Stop, la fonction est utile sur le cycle d'homologation (elle permet de gagner environ 5 grammes de CO2 / km). Dans la vie réelle, cela permet d'économiser aussi un peu d'essence (lorsque le moteur fonctionne au ralenti, il consomme entre 0,8 et 1,5 litres par heure, parfois plus dans des conditions extrêmes) et apporte un certain confort pendant l'arrêt (absence de vibrations) tout en étant parfois désagréable au redémarrage (... vibrations). Néanmoins, dans le cas d'un moteur essence, les vibrations sont parfois à peine perceptibles à bas régime.

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Renault 1.3l TCe / Mercedes A 200»

Hier

Bonjour Laguna22, merci pour votre retour d'expérience. Dans le cas de votre précédente Laguna, la cylindrée joue en sa faveur pour proposer plus de couple et potentiellement plus de souplesse... mais je doute, en revanche, que le moteur soit aussi agréable en matière de sonorité et de vibrations.

Guillaume Darding à propos de l'article «Emissions de CO2 en 2030: quels objectifs pour les constructeurs?»

Hier

Bonjour pjmdur, vous avez certainement raison si on parle de véhicules d'entreprise où les premiers retours semblent montrer que les conducteurs de ces véhicules ne se donnent pas la peine de recharger les batteries de leur véhicule hybride rechargeable. Enfin, je pense que c'est plus compliqué que cela : il n'ont pas nécessairement les moyens de recharger sur leur lieu de travail et si c'est un véhicule qui est stationné à domicile, il faudrait un compteur séparé pour que ce ne soit pas le conducteur qui soit facturé du coût de la recharge (ou l'entreprise devrait prévoir une prime pour compenser cela). Si on parle d'un achat particulier, je pense que le moteur électrique sera bien plus utilisé, en revanche.

© Guillaume Darding

Mentions légales