ArcelorMittal dévoile ses aciers pour réduire le poids des portières

ArcelorMittal dévoile ses aciers pour réduire le poids des portières

Publié le 27 juin 2013
Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com

Le groupe, leader dans l’industrie de l’acier, a présenté ses solutions pour participer à la réduction du poids des voitures particulières. ArcelorMittal promet que la masse des portières peut être réduite de plus de 6 kg à moyen terme pour un véhicule du segment C (véhicule compact).

Dans l’immédiat, l’aciériste peut déjà accomplir une réduction de 5kg par portière sur une berline compacte (type Renault Mégane) grâce aux aciers existants. Les solutions proposées aujourd’hui en grande série sont le fruit d’un programme de R&D initié il y a près de 4 ans par ArcelorMittal.

Les pièces structurelles (renforts de portières) sont fabriquées à partir d’aciers UHLE (à Ultra Haute Limite Elastique) emboutis à chaud. Pour les panneaux de portes, l’aciériste propose un acier dit à double phase, comprenant une phase dure (type martensitique) dispersée dans une matrice ferritique.

Pas plus épaisse que 0,6mm (contre 0,75mm habituellement), cette tôle conserve une excellente résistance au choc et au marquage. Les différentes parties sont soudées au laser. L’acieriste affirme que cette solution reste 30% moins chère qu’une portière équivalente construite à partir d’aluminium.

A moyen terme (disponibilité prévue pour 2017), ArcelorMittal serait en mesure de proposer un acier dont la limite élastique atteindrait 2.000 MPa pour les pièces structurelles. Le groupe pourrait limiter l’épaisseur de tôle à 0,5mm pour les panneaux de portes. Ces améliorations permettrait alors de réduire encore le poids de l’ordre de 1,3 kg par portière par rapport à la solution évoquée ci-avant.

A titre de référence, il est couramment estimé qu’à chaque fois que la masse d’un véhicule est réduite de 15 kg, cela équivaut à réduire de 1 g/km les émissions de CO2.

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Rose à propos de l'article «Dossier: systèmes de dépollution des moteurs diesel»

Il y a 3 jours

Bonjour, Je suis actuellement à la recherche d'informations concernant ce fameux FAP, car j'envisage d'acheter une v50 Volvo dont le FAF à priori devra être changer au alantour des 120000km (elle est à 112000km aujourd'hui). Savez vous si le système installé sur moteur pour rouler à l'eau est il vraiment sérieux ? Et si cela est compatible avec le FAP ? Merci

Guillaume Darding à propos de l'article «Normes Euro 6c: filtre à particules et casse-tête hybride»

Il y a 3 jours

Bonjour Mike, merci pour vos encouragements! Concernant les émissions de NOx, Emissions Analytics (EQUA index) détient une base de données conséquente de véhicules mesurées en conditions de conduite réelle. Vous ne retrouverez pas les valeurs exactes mesurées, mais l'index de qualité de l'air permet déjà de se faire une bonne idée. https://equaindex.com/ Concernant les émissions de particules fines, c'est un sujet plus délicat car cette composante est plus difficile à évaluer. Néanmoins, certains organismes comme l'ADAC communiquent ces valeurs (mais pas en conditions de conduite réelles, il s'agit de valeurs mesurées par leurs propres soins en laboratoire similaires aux tests d'homologation). D'autre part, le nombre de véhicules testées reste assez faible (environ une centaine depuis septembre 2016). https://www.adac.de/infotestrat/tests/eco-test/ (en allemand - les véhicules concernées sont ceux répondant aux normes "Schadstoffklasse" Euro 6c ou Euro 6d temp)

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Renault 1.3l TCe / Mercedes A 200»

Il y a 3 jours

Bonjour Fefe31, il n'est pas normal d'avoir ce défaut récurrent, surtout à cette fréquence, même si vos habitudes de conduite favorisent les petits trajet. Il est surtout surprenant que vous ayez à remplacer ce composant très régulièrement. Soit la conception de la sonde est défaillante, ce qui serait somme toute assez surprenant (mais ça peut toujours arriver), soit la calibration moteur favorise l'encrassement de la sonde, la rendant très rapidement inopérante. Il peut y avoir de multiples causes provoquant la contamination de la sonde lambda. En considérant que vous faites beaucoup de petits trajets, on peut présumer une accumulation de suies ou une contamination à l'huile moteur. Il peut y avoir beaucoup d'autres causes par ailleurs, des plus bénignes (qualité du carburant, utilisations d'additif dans le carburant) aux plus graves (joint de culasse défectueux). De toute façon, il n'est pas normal de devoir changer de sonde lambda aussi fréquemment (on peut estimer que les sondes doivent être changées une à deux fois tout au long de la durée de vie du moteur). Un tel problème devrait être remonté par votre garage à Nissan (vous n'êtes peut-être pas le seul dans cette situation et un correctif, s'il n'existe pas déjà (mise à jour du calculateur, nouvelle référence de sonde), devrait être apporté.

© Guillaume Darding

Mentions légales