Audi et BMW s'engagent pour un aluminium durable

Audi et BMW s'engagent pour un aluminium durable

Guillaume Darding - 01 mars 2013

Nouvellement créée fin 2012, l'ASI (Aluminium Stewardship Initiative) est une initiative ayant pour objectif de définir et promouvoir une utilisation responsable de l'aluminium. Audi et BMW viennent de rejoindre cette organisation.

L'ASI vise à regrouper les principaux acteurs de la filière aluminium (extraction du minerai, transformation, recyclage) pour éditer dès 2014 un standard. En concertations avec ces acteurs, l'ASI formulera une norme d'utilisation de l'aluminium prenant en compte des critères éthiques, environnementaux et sociaux.

L'aluminium est un métal utilisé intensivement dans de nombreuses industries. Son succès vient de ses nombreuses qualités, l'aluminium étant réputé pour être un matériau léger, résistant, durable, imperméable, non corrosif ainsi qu'un bon conducteur thermique et électrique. Dans l'industrie automobile, l'aluminium est principalement utilisé pour fabriquer des blocs moteurs, des châssis, des élements de suspension ou encore des panneaux de carrosserie.

D'autre part, l'aluminium est infiniment recyclable: l'exemple des canettes de boisson en est l'exemple le plus frappant: seules 6 semaines sont nécessaires à une canette après sa première fabrication pour être consommée, recyclée et prête à être consommée de nouveau. Dans l'industrie automobile, 95% de l'aluminium peut être recyclé sur une voiture en fin de vie.

De nombreuses entreprises telles Nespresso (fabricant de capsules de café), Tetra Pak (emballage de produits alimentaires), Rexam (fabricant de canettes pour boissons), pour les plus connus ont rejoint l'ASI.

En rejoignant l'ASI, Audi et BMW veulent se positionner en entreprises responsables: il ne s'agit pas seulement de réduire la masse de leur véhicule par l'utilisation de l'aluminium, il s'agit aussi de s'assurer que l'impact écologique reste limité tout au long du processus de fabrication et de la durée de vie du véhicule, de l'extraction des matières premières à leur recyclage.

Crédit photo: Audi AG

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Nicolas G à propos de l'article «Normes Euro 6 : vue d'ensemble»

Il y a 1 heure

Bonjour Guillaume, Merci pour cet article sur Euro 6. J'aimerais revenir sur la partie "mesure de puissance" et en particulier celle relative aux moteurs électriques. Pour avoir eu l'occasion de visualiser plusieurs COC de véhicules électriques (sur ce COC est indiqué la max net power, la max 30min power et la hourly output), j'ai pu constater des disparités très fortes entre la puissance net maxi et la maxi à 30min. Des facteurs de X2 à presque X5 selon le modèle (ex: max 30min power= 79kw et max net power= 386kw). Pourriez-vous m'expliquer de tels écarts comme elle ne tient pas compte comme vous l'indiquez d"’une éventuelle limitation de puissance due à l’échauffement des batteries" ? Pourquoi retenir l'homologation retient la valeur à 30min et non la maxi? Une évolution est-elle prévue sur ce dernier point à l'avenir (dans les prochaines normes)? D'avance, merci pour votre retour.

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Peugeot 1.2l Puretech turbo»

Avant-hier

Bonjour Damien, merci pour votre retour d'expérience et vos encouragements. En matière de consommation, elle devrait baisser progressivement jusqu'à atteindre 8 à 10.000 km. Effectivement, il serait surprenant d'arriver en dessous de 6l/100km (quoique, avec une bonne dose d'éco-conduite, il faut voir), mais 6-6,5 l/100km pour une compacte essence, c'est plutôt pas mal. Concernant le Start/Stop, la fonction est utile sur le cycle d'homologation (elle permet de gagner environ 5 grammes de CO2 / km). Dans la vie réelle, cela permet d'économiser aussi un peu d'essence (lorsque le moteur fonctionne au ralenti, il consomme entre 0,8 et 1,5 litres par heure, parfois plus dans des conditions extrêmes) et apporte un certain confort pendant l'arrêt (absence de vibrations) tout en étant parfois désagréable au redémarrage (... vibrations). Néanmoins, dans le cas d'un moteur essence, les vibrations sont parfois à peine perceptibles à bas régime.

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Renault 1.3l TCe / Mercedes A 200»

Avant-hier

Bonjour Laguna22, merci pour votre retour d'expérience. Dans le cas de votre précédente Laguna, la cylindrée joue en sa faveur pour proposer plus de couple et potentiellement plus de souplesse... mais je doute, en revanche, que le moteur soit aussi agréable en matière de sonorité et de vibrations.

© Guillaume Darding

Mentions légales