Bolloré double sa capacité de production de batteries

Bolloré double sa capacité de production de batteries

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 20 septembre 2013

Vincent Bolloré inaugurera cet après-midi, en présence du Président de la République, l’extension de son usine de batteries en Bretagne. Ces batteries équipent les Bluecar, voitures utilisées notamment dans le cadre d’Autolib en région parisienne.

De 2.500 batteries par an, la capacité de l’usine d’Ergué-Gaberic passe désormais à 5.000. Cette usine, située en Bretagne, a fait l’objet d’un investissement de 250 millions d’euros pour atteindre cet objectif. L’usine de Blue Solutions emploie actuellement un peu plus de 150 salariés. Les effectifs devraient rapidement être doublés.

Ces batteries alimenteront principalement les véhicules d’autopartage comme Autolib’ à Paris. Elles participeront à la croissance du groupe Bolloré avec un démarrage de services similaires à Lyon (Bluely), à Bordeaux (Bluecub) et à Indianapolis.

Vincent Bolloré, PDG du groupe éponyme, espère aussi fournir ses batteries comme solution de stockage domestique pour emmagasiner l’énergie produite à partir de panneaux solaires par exemple. Le PDG français imagine notamment un fort potentiel en Afrique pour alimenter les dispensaires médicaux entre autres.

La présence du Président François Hollande lors de cette inauguration doit être un signe fort de l’engagement de l’Etat français vis-à-vis du véhicule électrique. La production de batteries ainsi que le développement d’un réseau de bornes de recharge, sont deux des 34 plans d’action de la « nouvelle France industrielle », un programme porté par le Chef de l’Etat et Arnaud Montebourg, Ministre du redressement productif.

batterie Bolloré LMP Lithium Métal Polymère

Les batteries utilisées par les Bluecar se distinguent de la concurrence par leur technologie spécifique LMP (Lithium Métal Polymère). Par rapport aux batteries Li-ion plus couramment utilisées, les batteries LMP pourraient stocker 4 à 5 fois plus d'énergie à poids équivalent. D'autre part, les batteries LMP ne s'échauffent pas et devraient conserver leur capacité de charge pendant 200.000 km.

Par ailleurs, le groupe Bolloré a récemment signé une lettre d’intention avec Renault pour le développement commun de solutions d’autopartage.

Source: Le Figaro
Crédit images: Bolloré

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur : Tesla Model 3»

Hier

Bonjour pjmdur, à ma connaissance, la démagnétisation reste marginale dans le temps. En revanche, si les aimants sont soumis à des températures trop élevées (ou très élevées pendant un long laps de temps) et que l'électronique de puissance du moteur ne l'empêche pas, alors l'aimant peut perdre assez significativement en performance de manière durable. Parlant d'un moteur électrique d'une voiture, les aimants permanents contenus dans le rotor sont normalement assez peu exposés : la limite d'utilisation se situe plus au niveau de la batterie des composants électroniques.

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Renault 1.3l TCe / Mercedes A 200»

Hier

Bonjour pjmdur, ce n'est pas un frein pour le moteur dans le sens où l'air comprimé va fournir de l'énergie pour faire redescendre le piston (comme un ressort - certes, il y a bien un peu de pertes car l'air comprimé va avoir tendance à s'échauffer). D'autre part, les soupapes restant fermées, elles ne sont pas actionnées par l'arbre à cames et c'est donc un gain substantiel pour le rendement (il faut un effort certain pour ouvrir la soupape et contrer la force de son ressort). Enfin, garder les soupapes fermées permet d'éviter tout phénomène de recirculation, notamment des gaz d'échappement chauds en provenance des autres cylindres qui pourraient venir encrasser le cylindre sans injection.

pjmdur à propos de l'article «Présentation moteur : Tesla Model 3»

Hier

Bonjour Guillaume, J'ai juste une question: Qui dit aimants permanents dit aussi perte d'inductance avec le temps et l'utilisation, non? Mes cours sur ce type de moteur sont lointains... Qu'en est-il? Cldt

© Guillaume Darding

Mentions légales