Carlos Tavares quitte Renault

Carlos Tavares quitte Renault

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 29 août 2013

Le constructeur français annonce que Carlos Tavares, directeur général délégué aux opérations de Renault (n°2 du groupe), quitte ses fonctions pour poursuivre ses projets personnels. Carlos Ghosn, PDG de l’Alliance Renault-Nissan et de Renault, reprend ses fonctions à titre temporaire.

Nommé n°2 du constructeur (succédant à Patrick Pelata) en juillet 2011 suite à la vraie-fausse affaire d’espionnage qui avait éclaboussé Renault, Carlos Tavares avait pour mission de redorer le blason de la marque française. Diplômé de l’Ecole Centrale, il est entré en 1981 chez Renault en tant qu’ingénieur essais sur le centre technique d’Aubevoye.

Il évolue au sein du constructeur au losange jusqu’à être en charge du développement de la Mégane II en 1998. En 2004, il quitte le monde de l’ingénierie pour évoluer au sein de Nissan en tant que Vice-Président en charge de la stratégie produit. Il siège au sein du conseil d’Administration du constructeur japonais depuis 2005.

Passionné de sport automobile, ses efforts n’auront pas été vains en deux ans au poste de Directeur Général : il a été à l’origine de la renaissance d’Alpine avec la mise en place d’un partenariat avec Caterham et il a assuré le lancement commercial de la gamme électrique de Renault avec notamment le Kangoo ZE, le Twizy et la Zoé, sans oublier la signature des accords de compétitivité.

Carlos Tavares avait récemment exprimé son désir d’évoluer à la tête d’un autre groupe, songeant notamment à prendre la direction de GM. Nul doute que ce départ soudain n’est pas un hasard (une telle déclaration n’étant certainement pas du goût de Carlos Ghosn) et qu’une annonce concernant l’avenir de M. Tavarès devrait rapidement intervenir.

Crédit photo: Renault

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Peugeot 1.2l Puretech turbo»

Hier

Bonjour Damien, merci pour votre retour d'expérience et vos encouragements. En matière de consommation, elle devrait baisser progressivement jusqu'à atteindre 8 à 10.000 km. Effectivement, il serait surprenant d'arriver en dessous de 6l/100km (quoique, avec une bonne dose d'éco-conduite, il faut voir), mais 6-6,5 l/100km pour une compacte essence, c'est plutôt pas mal. Concernant le Start/Stop, la fonction est utile sur le cycle d'homologation (elle permet de gagner environ 5 grammes de CO2 / km). Dans la vie réelle, cela permet d'économiser aussi un peu d'essence (lorsque le moteur fonctionne au ralenti, il consomme entre 0,8 et 1,5 litres par heure, parfois plus dans des conditions extrêmes) et apporte un certain confort pendant l'arrêt (absence de vibrations) tout en étant parfois désagréable au redémarrage (... vibrations). Néanmoins, dans le cas d'un moteur essence, les vibrations sont parfois à peine perceptibles à bas régime.

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Renault 1.3l TCe / Mercedes A 200»

Hier

Bonjour Laguna22, merci pour votre retour d'expérience. Dans le cas de votre précédente Laguna, la cylindrée joue en sa faveur pour proposer plus de couple et potentiellement plus de souplesse... mais je doute, en revanche, que le moteur soit aussi agréable en matière de sonorité et de vibrations.

Guillaume Darding à propos de l'article «Emissions de CO2 en 2030: quels objectifs pour les constructeurs?»

Hier

Bonjour pjmdur, vous avez certainement raison si on parle de véhicules d'entreprise où les premiers retours semblent montrer que les conducteurs de ces véhicules ne se donnent pas la peine de recharger les batteries de leur véhicule hybride rechargeable. Enfin, je pense que c'est plus compliqué que cela : il n'ont pas nécessairement les moyens de recharger sur leur lieu de travail et si c'est un véhicule qui est stationné à domicile, il faudrait un compteur séparé pour que ce ne soit pas le conducteur qui soit facturé du coût de la recharge (ou l'entreprise devrait prévoir une prime pour compenser cela). Si on parle d'un achat particulier, je pense que le moteur électrique sera bien plus utilisé, en revanche.

© Guillaume Darding

Mentions légales