Découverte: Carcatalog, une bible automobile

Découverte: Carcatalog, une bible automobile

Guillaume Darding - 01 octobre 2014

S'appuyant sur une vaste collection de catalogues automobiles, Carcatalog retrace l'histoire de l'automobile depuis les années 60. Animé par un féru d'automobile, le site regorge d'histoires et d'anecdotes toutes aussi croustillantes que méconnues. 

Il parait difficile, voire impossible, d'être exhaustif sur le contenu du site. Plusieurs rubriques retiennent naturellement l'attention. A commencer par la rubrique "Quesako" qui retrace l'histoire de plus de 200 véhicules. On y retrouve des données remarquables telles la McLaren F1, véritable icone dans le monde des supercars, qui n'aura été fabriquée qu'à un peu plus de 100 exemplaires (pour un objectif initial de plus de 300 voitures) toutes versions confondues. 

Carcatalog - Audi quattro

La rubrique des bévues promet des moments cocasses: il s'agit d'une compilation de formules hasardeuses ou maladroites utilisées par les constructeurs à propos de leur nouveau modèle. Il y a notamment cette formule malheureuse de Ford: "Dans la Vedette tout ce qui fait l'agrément du voyage est à portée de la main, comme dans le home le plus moderne."

La reprise des chroniques passées de Patrice Vergès (avec l'accord de ce dernier), journaliste automobile - une référence dans ce milieu - et romancier, qui collabore par ailleurs sur un autre site que je parcours très régulièrement: Petites Observations Automobiles (P.O.A.) est un autre véritable atout. Ses chroniques retracent l'histoire de l'automobile à travers différents axes comme le développement des artifices aérodynamiques (aileron,...).

Enfin, le tour d'horizon de Carcatalog ne serait pas complet sans les pages consacrées à Heuliez. Dans cette rubrique, on retrouve une multitude de modèles (de série ou prototypes) fabriqués par la marque, de la 607 Paladine (utilisée par la Présidence de la République) aux nombreux concepts intégrant un toit en dur rétractable, sans oublier les modèles plus anciens conçus à partir des années 60.

Carcatalog - Heuliez, Peugeot 20coeur et 402 Eclipse

Pour le travail de fourmi qui a été réalisé (et de nouveaux articles s'ajoutent constamment - rien que dernier dossier en date, consacré aux berlines de luxe, aura nécessité près d'un an de gestation), Carcatalog fait parti de ces sites incontournables pour tout passionné d'automobile. Un site, qui, à l'image d'un catalogue papier, se feuillette régulièrement et éveille immédiatement la passion pour l'automobile. 

Adresse du site Carcatalog: http://leroux.andre.free.fr/ 
Crédit photos: avec l'aimable autorisation de Carcatalog (Peugeot 20coeur / Audi quattro), Renault (Twingo)

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Karim78 à propos de l'article «Dossier: fonctionnement de la climatisation»

Il y a 9 heures

Je prend note de vos précieux conseils. Cela semble logique après tout mais je vérifierai avec un 2ème mécano sait-on jamais. Merci encore Guillaume !

thierryb à propos de l'article «Autonomie et consommation des véhicules électriques»

Hier

Merci, c'est très clair

Guillaume Darding à propos de l'article «Autonomie et consommation des véhicules électriques»

Hier

Bonjour Thierry, merci beaucoup pour tes encouragements ! Concernant la vitesse de 100 km/h, il n'y a pas de raison d'être pénalisé à rouler plus vite puisque la consommation n'est pas décompté pendant cette phase. Peut-être y-t-il un risque (je pense assez peu signifiant) d'être pénalisé si on considère que la marge d'erreur des appareils de mesure est plus grande à haute vitesse. Cette phase a vitesse constante a pour but unique d'accelérer le test de toute façon. Mis à part à avoir accès au dossier d'homologation, il n'est pas possible de connaître la vitesse utilisée par le constructeur. Concernant la consommation, la tension et l'intensité de la batterie sont mesurées en continu lors des tests (soit par un appareil de mesure externe, soit directement par le système de gestion de la batterie, si le constructeur démontre qu'il est suffisamment précis). Par la suite, il suffit de relever la tension et l'intensité moyenne durant les segments dynamiques pour en déduire la consommation. Concernant la puissance de charge, elle n'est pas clairement définie à ma connaissance, mais la charge doit utiliser le chargeur embarqué du véhicule (convertissant le courant alternatif de la source en courant continu) et se faire à vitesse "normale" (logiquement avec une intensité de 16A, soit l'équivalent d'une puissance de 3,7 kW). Concernant la fin du test, il s'arrête lorsque le véhicule tombe en panne (et non aux 0% réels de la batterie, sinon, il y a de grandes chances qu'elle soit endommagée dans le processus). Les tests se font systématiquement en laboratoire : il n'y a donc pas d'incidence due aux variations des conditions météorologiques. En espérant avoir répondu à l'ensemble de tes questions !

© Guillaume Darding

Mentions légales