Diesel: tendance du marché à travers le monde

Diesel: tendance du marché à travers le monde

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 07 août 2013

En tant qu’un des principaux équipementiers mondiaux et largement impliqué dans les technologies pour les motorisations diesel, Bosch délivre les tendances du marché de l’automobile en ce qui concerne l’évolution de la part des moteur diesel à travers le monde.

Europe

Le marché européen est à l’heure actuel le marché le plus friand de motorisations diesel: deux tiers des voitures diesel sont vendues en Europe.  Les pays les plus diesélisés sont la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et l’Angleterre.

Bien que le marché soit saturé et malgré les futures normes Euro 6 plus restrictives, l’équipementier allemand prévoit tout de même une croissance modérée de la part des motorisations diesel.

Etats-Unis

Si les immatriculations de voitures diesel ne représentent aujourd’hui qu’1% des immatriculations, Bosch estime que cette part pourrait grimper à 10% à l’horizon 2018 grâce aux futures réglementations favorisant les véhicules à faible consommation.

Chine

La Chine représente à l’échelle mondiale  1% des immatriculations de moteurs diesel. Les nouvelles normes China 4, applicables depuis le 1er juillet 2013, forceront les constructeurs à proposer des véhicules diesel plus propres (rampe commune, …). Avec un taux de 37 voitures pour 1.000 habitants (contre environ 500 voitures pour 1.000 habitants en Europe), la Chine possède un formidable potentiel de croissance. Néanmoins, la part de motorisations diesel devrait rester marginale.

Inde

L’Inde représente 15% du marché mondial de motorisations diesel, le deuxième marché après l’Europe. 50% des véhicules vendus en Inde ont un moteur diesel. Le faible taux de voitures par habitant (16 pour 1.000) laisse  croire à un fort potentiel d’expansion dans ce pays pour le développement automobile.

Brésil

Le diesel est purement et simplement banni au Brésil pour les véhicules particuliers. L’état promeut en lieu et place les motorisations fonctionnant à l’éthanol, étant l’un des principaux pays producteur de ce carburant. Les véhicules utilitaires légers peuvent quant à eux utiliser un moteur diesel et ce type de motorisation représente 40% du marché des VUL.

Japon

La part de diesel au Japon est inférieure à 1% du marché automobile local. L’offre est peu abondante et Bosch ne prévoit pas de progression dans les prochaines années. Le pays du soleil levant privilégie les véhicules hybrides et électriques, de par la forte urbanisation du pays. D’autre part, seuls 10% des véhicules utilitaires légers ont un moteur diesel.

Commentaires sur l'article:

xav3294

16 mai 2016 à 21h10

en France on fabrique quand meme les meilleurs moteurs Diesel du Monde de 1000 à 2000 cm3 , après c'est l'affaire de nos amis allemands en 6 et 8 cylindres , sinon on fabrique de gros bébés(3.3+4.5+6.8 l ) à Saran (45) pour le géant américain John Deere et d'autres pour Iveco-FPT (4.5 l à 13 l )

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Nicolas G à propos de l'article «Normes Euro 6 : vue d'ensemble»

Il y a 1 heure

Bonjour Guillaume, Merci pour cet article sur Euro 6. J'aimerais revenir sur la partie "mesure de puissance" et en particulier celle relative aux moteurs électriques. Pour avoir eu l'occasion de visualiser plusieurs COC de véhicules électriques (sur ce COC est indiqué la max net power, la max 30min power et la hourly output), j'ai pu constater des disparités très fortes entre la puissance net maxi et la maxi à 30min. Des facteurs de X2 à presque X5 selon le modèle (ex: max 30min power= 79kw et max net power= 386kw). Pourriez-vous m'expliquer de tels écarts comme elle ne tient pas compte comme vous l'indiquez d"’une éventuelle limitation de puissance due à l’échauffement des batteries" ? Pourquoi retenir l'homologation retient la valeur à 30min et non la maxi? Une évolution est-elle prévue sur ce dernier point à l'avenir (dans les prochaines normes)? D'avance, merci pour votre retour.

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Peugeot 1.2l Puretech turbo»

Avant-hier

Bonjour Damien, merci pour votre retour d'expérience et vos encouragements. En matière de consommation, elle devrait baisser progressivement jusqu'à atteindre 8 à 10.000 km. Effectivement, il serait surprenant d'arriver en dessous de 6l/100km (quoique, avec une bonne dose d'éco-conduite, il faut voir), mais 6-6,5 l/100km pour une compacte essence, c'est plutôt pas mal. Concernant le Start/Stop, la fonction est utile sur le cycle d'homologation (elle permet de gagner environ 5 grammes de CO2 / km). Dans la vie réelle, cela permet d'économiser aussi un peu d'essence (lorsque le moteur fonctionne au ralenti, il consomme entre 0,8 et 1,5 litres par heure, parfois plus dans des conditions extrêmes) et apporte un certain confort pendant l'arrêt (absence de vibrations) tout en étant parfois désagréable au redémarrage (... vibrations). Néanmoins, dans le cas d'un moteur essence, les vibrations sont parfois à peine perceptibles à bas régime.

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Renault 1.3l TCe / Mercedes A 200»

Avant-hier

Bonjour Laguna22, merci pour votre retour d'expérience. Dans le cas de votre précédente Laguna, la cylindrée joue en sa faveur pour proposer plus de couple et potentiellement plus de souplesse... mais je doute, en revanche, que le moteur soit aussi agréable en matière de sonorité et de vibrations.

© Guillaume Darding

Mentions légales