Essai: boîtier connecté XeeConnect

Essai: boîtier connecté XeeConnect

Publié le 27 juillet 2016
Par Guillaume Darding

"Ma voiture, en mieux": derrière cette promesse faite par Eliocity se cache un boîtier GPS qui se branche sur la prise diagnostic (OBD) de votre véhicule, permettant de relier en permanence le véhicule à son téléphone. Dans les faits, quelles possibilités offrent réellement ce boîtier?

Installation

Avant toute chose, il est nécessaire de vérifier sur le site internet de Xee s'il est possible de brancher le boîtier sur la prise diagnostic du véhicule. Cette prise est présente dans la plupart des véhicules commercialisés à partir de la fin des années 90.

Dans certains cas (en particulier les véhicules du groupe Volkswagen, BMW et Mercedes), il n'est pas possible d'utiliser la prise OBD (en raison d'un codage spécifique de la prise), il faudra donc passer par un centre de montage pour monter le boîtier dans le compartiment moteur. Le coût d'un tel montage est de l'ordre de 20€.

Dans les cas où il est envisageable de brancher le boîtier sur la prise OBD, il n'est pas non plus toujours évident de laisser le boîtier en position (manque de place pour remettre le cache-prise en position). Il est dès lors souhaitable, au final, de monter le boîtier dans le compartiment moteur.

Une fois le boîtier branché, il faut créer un compte sur le site internet ou via l'application (disponible sur iOS et Android) puis ajouter le XeeConnect via l'application Xee.

Côté matériel

Sur les véhicules anciens, le boîtier Xee permet de localiser le véhicule en temps réel. En fait, la prise OBD sert uniquement d'alimentation pour le boîtier.

Sur les véhicules plus récents, le boîtier est capable de récupérer des informations supplémentaires de la part du véhicule telles que le niveau de carburant, l'allumage des feux et le verrouillage des portes. Si le boîtier est capable de lire ces informations, il n'est pas possible de modifier le statut (par exemple, il ne sera pas possible de verrouiller son véhicule à distance).

A l'intérieur, le boîtier XeeConnect est équipé d'une puce GPS (localisation du véhicule), d'une carte SIM (pour communiquer les informations via le réseau téléphonique - le boîtier ne nécessite pas d'abonnement), d'un accéléromètre (pour détecter un choc violent) et d'une petite batterie (le boîtier est capable d'émettre lorsque le moteur est éteint que la batterie du véhicule ne fournit plus de courant).

Fonctions logicielles

Côté logiciel, l'offre est encore limitée. Actuellement, il faut se contenter d'une application permettant de localiser le véhicule en temps réel et qui permet de consulter l'historique des déplacements (durée de déplacement, distance, date et heure). En revanche, il n'est pas possible, par exemple, de savoir à quelle vitesse le véhicule circule.

Pour obtenir des statistiques un peu plus détaillées, il faut passer par le site web MyXee. Cette partie est aussi accessible via l'application, mais il faudra nécessairement saisir ses identifiants pour y accéder, ce qui est relativement contraignant.

Fonctionnalité intéressante, il est possible de configurer l'application afin qu'elle envoie une notification lorsque le véhicule est en déplacement et/ou sort d'un périmètre délimité: c'est une sécurité en cas de vol notamment.

A l'attention des parents de jeunes conducteurs, l'application propose d'envoyer une alerte lorsque le véhicule dépasse une certaine vitesse (110km/h qui est la vitesse maximale autorisée sur autoroute par exemple), mais cela n'empêchera malheureusement pas le jeune conducteur de rouler à 90km/h en ville!

Enfin, grâce à l'application, il est facile de partager sa position via SMS (le destinataire devra avoir accès à internet pour consulter la position du véhicule) en cas de panne ou d'accident.

Xee a développé une deuxième application: Xeebugdet. Cette application propose de suivre son budget automobile (dépenses en carburant, assurances, entretien, recettes de covoiturage,…).

Il est par ailleurs regrettable qu'une application d'éco-conduite fasse défaut (une telle application existait sur le boîtier de première génération, mais elle n'est plus disponible): tous les éléments matériels nécessaires sont déjà présents dans le boîtier.

En prenant en compte le profil de la route (courbes, dénivelé) et le niveau d'accélération/décélération du véhicule, il serait alors possible de donner des conseils au conducteur pour diminuer sa consommation d'essence.

Les logiciels tiers ne font pas mieux en matière de fonctionnalités. Ils font même pire si on tient compte qu'il n'est pas rare d'avoir des plantages. Il faut tout de même signaler la compatibilité avec de nombreuses applications en lien avec la domotique (Jeedom, ImperiHome, eedomus, Vera, Domonux), un plus appréciable.

Conclusion

Le potentiel du boîtier XeeConnect est sans conteste là, mais il est sous-exploité, la faute à une offre logicielle insuffisante en regard des possibilités offertes par le matériel. Aujourd'hui, le boîtier XeeConnect permet de connaître facilement son kilométrage mensuel et le temps passé à bord de son véhicule: c'est intéressant, mais c'est trop peu par rapport à ce qu'on pourrait s'attendre.

La force de l'écosystème de Xee résidera justement dans sa capacité à évoluer face à la concurrence des systèmes multimédias proposés par les constructeurs (BMW ConnectedDrive, Volvo On Call,…). Par rapport à ces derniers, Xee a l'énorme avantage d'être une plateforme ouverte et transposable d'un véhicule à un autre. Par exemple, il ne faudrait pas espérer avec les solutions constructeurs pouvoir contrôler simultanément la position d'une Renault et d'une Mercedes, ce que Xee est tout à fait capable de faire.

Crédit photos: Guillaume Darding

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Dossier: les différents types de boîtes de vitesses»

Il y a 5 jours

Bonjour Jean-Jacques, la boîte TCT proposée sur les Alfa Romeo est une boîte robotisée à double embrayage. L'apparition du message d'erreur me semble quand même prématurée, mais elle peut s'expliquer par le fait que vous restez longtemps en côte avec une faible accélération. Vraisemblablement, l'un ou l'autre embrayage n'est pas complètement fermé, ce qui crée du frottement et génère donc de la chaleur. Si, de plus, lors d'un démarrage à froid, la puissance de refroidissement de la boîte est réduite (le temps que la température d'huile monte et que l'huile devienne moins visqueuse, générant ainsi moins de frictions, au bénéfice de la consommation de carburant), on se retrouve dans une situation critique où la température de la boîte devient potentiellement trop élevée. Il n'y a pas de réglage possible (autrement que par une mise à jour du constructeur ou à prendre le risque de reprogrammer la boîte par un spécialiste) et je n'ai pas le sentiment qu'un changement de boîte solutionnerait ce problème (puisqu'il s'agit vraisemenblablement d'un problème de calibration du logiciel de la boîte). Vu votre kilométrage, j'imagine que votre Giuletta est toujours sous garantie. Le cas échéant, n'hésitez donc pas à faire vérifier votre véhicule par votre concessionnaire.

Jean-Jacques Payan à propos de l'article «Dossier: les différents types de boîtes de vitesses»

Il y a 5 jours

Bonjour, Votre document est très intéressant. Je profite de votre site pour vous poser une question pratique. Je possède une Giulietta 170 TCT (dont vous ne parlez pas beaucoup .. de la boite) qui en remontant de mon 3eme sous sol avec un accès difficile cause un message d'erreur : Température élevée de la boite . Existe t il un réglage possible , changement de la boite ou tt simplement un défaut de conception ????? j'ai 15000 kms ... Avec mes remerciements.

Guillaume Darding à propos de l'article «Normes Euro 6c: filtre à particules et casse-tête hybride»

Il y a 7 jours

Bonjour Gabrielle, la Golf GTE fait partie des modèles dont l'homologation Euro 6c / Euro 6d temp est retardée en raison des faibles volumes de vente (en 2017, sur un total de 480.000 Golf construites, seules 10.000 étaient des GTE). De fait, sans cette homologation, il n'est plus possible d'immatriculer un nouveau véhicule. En théorie, quelques véhicules pourraient être encore vendus avec l'ancienne homologation (à titre d'une fin de série), à condition que le constructeur en fasse la demande. En fait, Volkswagen avait même stoppé les commandes sur ce modèle (et d'autres modèles de la gamme) en début d'année afin d'éviter de se retrouver dans la situation à laquelle vous faites désormais face. Vous concernant, votre concessionnaire aurait dû immatriculer votre Golf GTE avant le 1er septembre pour éviter les tracas (à condition que le véhicule était déjà en sa possession avant cette date). Désormais, il n'y a pas d'autre choix que de patienter jusqu'à ce que le modèle soit homologué (et cela pourrait prendre encore plusieurs semaines) pour débloquer la situation. Il faut aussi espérer, sans vouloir être (trop) pessimiste, qu'il ne s'agisse que d'une nouvelle homogation sans changement technique car si des changements techniques devaient intervenir (ajout d'un filtre à particules / calibration moteur), la livraison de votre véhicule pourrait être encore allongée.

© Guillaume Darding

Mentions légales