Essai Dyson DC43H Car + Boat: un aspirateur pour la voiture

Essai Dyson DC43H Car + Boat: un aspirateur pour la voiture

Guillaume Darding - 16 septembre 2014

Aspirer la voiture peut vite devenir une corvée, notamment lorsqu'on transporte un chien dans sa voiture. Les aspirateurs traîneaux sont généralement utilisés pour nettoyer la voiture. Si la puissance est normalement suffisante, leur encombrement (tuyau, largeur des brosses) peut rendre la tâche compliquée.

Les aspirateurs à main peuvent s'avérer plus pratiques de ce point de vue là. Néanmoins, leur puissance limitée les contraignent aux tâches légères et ne constituent finalement pas une alternative crédible face aux aspirateurs traditionnels. Avec le Dyson DC43H Car + Boat, la marque anglaise entend néanmoins concilier le meilleur des deux mondes.

Présentation

Le Dyson DC 43H Car + Boat est une évolution du DC34. Par rapport à ce dernier, il en conserve les lignes générales. Il s'en différencie par une meilleure autonomie (20 minutes contre 15), une masse plus contenue (1,32 kg – 1,61 kg avec la brosse motorisée - contre 1,5 kg pour le DC34) et un moteur de nouvelle génération V2. Les deux aspirateurs à main ont toutefois la même puissance d'aspiration.

Fidèle à la tradition de la marque, l'aspirateur est majoritairement constitué de matières plastiques. L'aspirateur est dépourvu d'angles vifs. La batterie, composant le plus lourd de l'aspirateur, est logée sous la poignée, de manière à ce que le centre de gravité de l'appareil soit proche d'où on agrippe l'aspirateur. D'autre part, étant de type Li-ion, la batterie ne souffre donc pas d'effet mémoire (ce qui nécessiterait de décharger complètement la batterie avant de la recharger complètement pour préserver sa capacité).

Dyson DC43H Car + Boat, aspirateur, chargeur secteur, prise allume-cigares, mini-brosse motorisée, suceur

Le Dyson DC43H Car + Boat est livré avec un chargeur secteur et un chargeur allume-cigares (12V) pour recharger l'appareil. En matière d'accessoire, l'aspirateur est livré avec un long suceur, une mini-brosse motorisée et un adaptateur équipé d'une brosse amovible. Le bac collecteur de poussières a une capacité de 0,35l.

Utilisation

Pour ce test, l'aspirateur a été utilisé dans une voiture qui n'ayant pas été aspirée depuis plus d'un mois. Un enfant en bas âge occupe régulièrement les places arrière et est autorisé à y manger. Occasionnellement, le véhicule est utilisé pour transporter des animaux (chien, chat).

L'autonomie de 20 minutes a été atteinte et même dépassée en mode normal. Le mode Boost n'a été que peu utilisé pour les besoins du test: la puissance en mode normal est déjà satisfaisante. A noter que le mode Boost diminue l'autonomie de l'aspirateur pour se limiter à 8 minutes. Une recharge complète nécessite environ 5 heures tant sur la prise secteur que sur la prise allume-cigares.

L'aspirateur se met en route via une gâchette. Il n'est pas possible de bloquer cette gâchette pour laisser l'aspirateur en fonction.

La mini-brosse motorisée est très efficace pour aspirer les moquettes et surtapis. Elle permet d'aspirer efficacement et rapidement aussi bien les herbes que les poils d'animaux. Elle s'avère aussi efficace pour nettoyer un plaid. Néanmoins, l'utilisation est un peu plus délicate car le tissu a alors tendance à aller se bloquer dans la brosse.

Aspirateur Dyson DC43H, aspiration des surtapis avec la mini-brosse motorisée

L'accessoire 2 en 1 est adapté pour aspirer les plastiques (tableau de bord, console centrale) sans risquer de les rayer lorsque la brosse est déployée. Le suceur est quant à lui taillé pour aller aspirer dans les zones difficiles d'accès (entre les sièges et les montants des portières par exemple).

Les 3 accessoires se clipsent et se déclipsent facilement à l'extrémité de l'appareil et le changement s'effectue donc rapidement, un atout dans un environnement étriqué comme l'habitacle d'une voiture où il faut sans cesse alterner entre les différentes brosses.

L'absence d'angle saillants dans le design de l'aspirateur évitera d'abimer les matériaux de l'habitacle (plastique, cuir) lors d'un contact impromptu (exemple : en aspirant l'assise du siège conducteur, il n'est pas rare d'entrer en contact avec le volant).

Le centre de gravité est bien placé et ne cause pas de fatigue prématurée au bras lorsqu'on utilise l'aspirateur. Enfin, la capacité du bac collecteur apparaît suffisante pour effectuer au minimum un cycle de 20 minutes dans un environnement très sale sans le devoir le vider.

Le bac se vide via la pression d'un bouton qui libère une trappe en bas de l'appareil et vidanger la poussière. Sa conception rend la vidange assez aisée, sans qu'il soit nécessaire de se salir les mains (la poussière s'accumule et tombe simplement par gravité).

En matière d'entretien, outre la vidange du bac collecteur, il se limite à un nettoyage du filtre à air: une opération à renouveler tous les mois. Là encore, les opérations se limitent au strict minimum. Le filtre est libéré en actionnant le bouton sur la partie supérieur de l'aspirateur. Il suffit ensuite de le passer sous eau froide avant de le laisser sécher à l'air libre une demi-journée.

Conclusion

Le Dyson DC43 Car + Boat s'avère être un compagnon très efficace et il pourrait se substituer à un classique aspirateur traîneau: il n'a pas à rougir en terme de puissance. Sa compacité et son poids limité sont autant d'atouts et il n'a aucun complexe pour aspirer les poils bien incrustés dans les moquettes.

L'aspirateur à main peut aussi être le compagnon idéal pendant les vacances. Compact, il trouvera facilement sa place dans le coffre et il permettra de parer à tout imprévu (le sable, les résidus de terre,...). Cela évite de faire le voyage retour dans un véhicule excessivement sale.

Aspirateur Dyson DC43H - vue de dessus

Le DC43H semble pouvoir endurer les pires traitements. S'il faut lui trouver des défauts, on pourrait épingler le fait que l'appareil ne fonctionne pas lorsque la batterie est en charge, que ce soit sur le secteur ou via la prise allume-cigares. Sans être indispensable, un indicateur de charge pourrait aussi être utile.

Vendu au tarif de 299€ (prix recommandé en France), le Dyson DC43 Car + Boat n'est pas spécialement bon marché de prime abord. Néanmoins, au vu de la qualité des matériaux, de sa puissance, de ses qualités de conception (centre de gravité bien positionné, facilité d'entretien, aspiration constante,...), le prix demandé semble amplement justifié.

Mes remerciements à Dyson pour le prêt de l'appareil.

Commentaires sur l'article:

Billou*5767

01 septembre 2015 à 18h08

Oui tres bien

Le prix marché est réellement plus bas

Ne pas le voir comme un achat uniquement pour la voiture , il fait appartement ...la dénomination voiture ( car and boat) est simplement due au faite qu'il y a la prise allume cigare , il y a la version avec quasi rien et la version avec la roulette .
Il ya plein de brosse disponible compatible pour faire tout son appart et les truc caché
le filtre est un filtre HEPA qualité hôpital : bref apres avoir passer l'aspirateur il recrache rien ( les fameuse particule dans l'air qui fourmille au soleil ..)

28 octobre 2016 à 17h11

Pour avoir comparé les différents aspirateurs pour voiture, je dois avouer que c'est le top !

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
JulienH à propos de l'article «Véhicules électriques et longs trajets»

Hier

Bonsoir, c'est justement à cela que je pensais avec le coffre de toit, en plus du poids des bagages, si je prend un trajet que je fais plusieurs fois par an, Lyon -> Lans en Vercors par exemple, je vais avoir de l’autoroute. De plus la température en altitude l'hiver ne doit pas aidé... Ça confirme ce que je pense des voitures du style e-208, en fait si on veut investir dans l’électrique il faut partir sur de "vrai" modèles optimisé :-)

Guillaume Darding à propos de l'article «Véhicules électriques et longs trajets»

Hier

Bonjour à tous et merci pour vos encouragements ! @JulienH Le coffre de toit (en dehors de son poids) ne va pas changer grand chose dans la consommation globale sur une route de montagne, c'est surtout au-dessus de 90 km/h qu'il devient franchement pénalisant. Par contre, il est certain que la consommation, pour accéder aux stations, va s'envoler. Il est donc important d'avoir des stations de charge rapide en vallée et des points de charge lent à l'arrivée. Il est tout à fait envisageable d'avoir un VE en véhicule principal (et même en unique véhicule) : je pense que c'est désormais le cas dans un certain nombre de foyer qui ont opté pour un véhicule électrique. Les longs trajets demandent certes un peu plus de préparation pour programmer les arrêts, mais c'est largement faisable. Par contre, dans le cas de l'e-208 que vous évoquez, j'aurais du mal à la conseiller pour faire des longs trajets entre un consommation pas optimale et la batterie de taille modeste ! @Purmoka Effectivement, il faut que le réseau soit bien dimensionné pour éviter les files d'attente lors des fortes affluences. Aujourd'hui, c'est plutôt le cas (il y a eu quelques cas où les conduteurs ont dû patienter une vingtaine de minutes cet été avant de pouvoir commencer à recharger en France), mais il faut absolument que le réseau de charge rapide continue de grandir à la même cadence que les ventes de VE. D'autre part, il est aussi important de savoir la fréquentation des bornes (si toutes sont occupées et si oui, quel est le temps d'attente) afin d'éviter certaines déconvenues.

Purmoka à propos de l'article «Véhicules électriques et longs trajets»

Hier

Bonjour, Et merci pour vos article toujours très objectif ! Un autre paramètre va poser problème c'est en plus du temps de recharge des véhicules électrique mais aussi le nombre de véhicule à recharger en même temps(lors de fort affluence) en opposition avec les véhicules thermique ! Pour ma part j'attends le développement de l’hydrogène...

© Guillaume Darding

Mentions légales