Innovation GM: la fin des freins bruyants?

Innovation GM: la fin des freins bruyants?

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 13 janvier 2012

Il y a des petits détails qui peuvent sembler insignifiants mais qui finissent par devenir obsessionnels dans la conduite quotidienne: le couinement des essuie-glaces, un bruit de mobilier dans la console centrale, etc. Dans cet ordre d’idées, GM indique travailler activement à réduire le crissement des freins à disque.

Depuis la disparition de l’amiante dans les plaquettes de frein, ce qui n’était (presque) plus qu’un mauvais souvenir est revenu à nos oreilles: les freins bruyants. Le phénomène survient notamment à faible vitesse juste avant l’arrêt. GM estime que ce phénomène peut, dans certain cas, inciter le conducteur à ne pas utiliser toute la capacité de freinage. C’est avant tout un bruit qui peut être gênant et agaçant.

Suite à un brevet déposé en juillet 2011, GM développe, pour une application en série, un système permettant de réduire drastiquement ces bruits. Si le principe utilisé est connu (basé sur les lois de Coulomb ou lois de frottement), le brevet porte sur la fabrication et la production à grande échelle de cette technologie.

Le crissement des freins est dû principalement à la vibration des disques de frein. Pour enrayer le phénomène, GM propose d’insérer une lamelle métallique à l’intérieur des disques. La lamelle, de par sa structure différente, va réduire les vibrations du disque et donc éliminer les bruits induits.

General Motors GM - concept contre les freins bruyant

Prenons l’exemple d’un réfrigérateur dont les parois sont bruyantes (à cause de vibrations générées par le moteur de l’appareil), le bruit est stoppé dès qu’on touche la paroi. Ainsi, la lamelle insérée dans le disque agit comme notre main sur la paroi du réfrigérateur. Un revêtement spécial est appliqué sur la lamelle métallique afin d’éviter tout risque de fusion avec le disque, dû aux très hautes températures dans cette zone.

Cette technologie serait normalement proposée d’ici à deux ans conjointement à une autre innovation qui consistera à éviter la fine couche de corrosion lorsque le véhicule est stationné dans des conditions humides. Elle pourrait équiper 80% des véhicules du groupe d’ici à 2016.

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Volkswagen 1.5l TSI»

Avant-hier

Bonjour Patouf, merci pour votre retour d'expérience !

Guillaume Darding à propos de l'article «Dossier: utilisation du superéthanol E85»

Avant-hier

Bonjour Hubert, on peut estimer qu'il n'y a pas de précautions supplémentaires à prendre par rapport au stockage d'essence sans-plomb. Effectivement, limité la quantité d'air est bénéfique et dans de bonnes conditions de stockage (variation de température limitée, exposition faible aux UV), il est largement envisageable de pouvoir conserver l'E85 plus d'un an.

Patouf à propos de l'article «Présentation moteur: Volkswagen 1.5l TSI»

Il y a 3 jours

Bonjour, J'ai pu tester la nouvelle Golf 8 en version 150 ch DSG7 finition Style et on ne sent pas du tout le passage des vitesses ; je pensais ne pas voir de différence avec ma polo 6 DSG !... qui offre déjà des passages de rapport doux même si l'on sent un peu les changements de rapports lorsque l'on conduit un peu plus nerveusement mais cela ne gêne pas suffisamment le plaisir de conduite. Bref c'est comme si vous aviez une voiture électrique, j'ai été étonné. Les seules grosses différence entre Golf et polo, pour moi en premier, c'est le confort de suspension, amortissement (attention test Golf 8 Style 150 ch donc avec suspension multibras) : même avec des jantes de 17 pouces et pneus de 225 de large, le confort est très largement supérieur surtout sur route nationale/départementale lorsque le bitume est granuleux et génère par conséquent bcp plus de bruit dans la polo (le gonflage des pneumatiques à son importance en partie), pas de remontée sèche du train arrière comme avec la Polo malgré 2,1 bars de pression à l'arrière et 2.3 à l'avant (fait à temp. 15°). - En second c'est l'insonorisation bien meilleure en regard des filtrations, (bruit de roulement) qui bien meilleure sur la Golf. - puis le confort du siège et ses réglages : je ne m'attendais pas à obtenir un confort supérieur signification sur la Golf 8, mais il y a une bonne différence même s'il l'on ai bien assis dans la polo, L'agrément de conduite moteur direction est moins perceptible, un peu mieux sur la Golf8 mais moins significatif.

© Guillaume Darding

Mentions légales