Innovation GM: la fin des freins bruyants?

Innovation GM: la fin des freins bruyants?

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 13 janvier 2012

Il y a des petits détails qui peuvent sembler insignifiants mais qui finissent par devenir obsessionnels dans la conduite quotidienne: le couinement des essuie-glaces, un bruit de mobilier dans la console centrale, etc. Dans cet ordre d’idées, GM indique travailler activement à réduire le crissement des freins à disque.

Depuis la disparition de l’amiante dans les plaquettes de frein, ce qui n’était (presque) plus qu’un mauvais souvenir est revenu à nos oreilles: les freins bruyants. Le phénomène survient notamment à faible vitesse juste avant l’arrêt. GM estime que ce phénomène peut, dans certain cas, inciter le conducteur à ne pas utiliser toute la capacité de freinage. C’est avant tout un bruit qui peut être gênant et agaçant.

Suite à un brevet déposé en juillet 2011, GM développe, pour une application en série, un système permettant de réduire drastiquement ces bruits. Si le principe utilisé est connu (basé sur les lois de Coulomb ou lois de frottement), le brevet porte sur la fabrication et la production à grande échelle de cette technologie.

Le crissement des freins est dû principalement à la vibration des disques de frein. Pour enrayer le phénomène, GM propose d’insérer une lamelle métallique à l’intérieur des disques. La lamelle, de par sa structure différente, va réduire les vibrations du disque et donc éliminer les bruits induits.

General Motors GM - concept contre les freins bruyant

Prenons l’exemple d’un réfrigérateur dont les parois sont bruyantes (à cause de vibrations générées par le moteur de l’appareil), le bruit est stoppé dès qu’on touche la paroi. Ainsi, la lamelle insérée dans le disque agit comme notre main sur la paroi du réfrigérateur. Un revêtement spécial est appliqué sur la lamelle métallique afin d’éviter tout risque de fusion avec le disque, dû aux très hautes températures dans cette zone.

Cette technologie serait normalement proposée d’ici à deux ans conjointement à une autre innovation qui consistera à éviter la fine couche de corrosion lorsque le véhicule est stationné dans des conditions humides. Elle pourrait équiper 80% des véhicules du groupe d’ici à 2016.

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Pascal29 à propos de l'article «Présentation moteur: Ford 1.0l Ecoboost»

Avant-hier

D'après le site ci après, il fait 240 nm : https://www.moteurnature.com/actu/2020/ford-puma-ecoboost-hybrid-essai-detaille.php

Berkut à propos de l'article «Présentation moteur: Ford 1.0l Ecoboost»

Avant-hier

Bonjour Guillaume, très intéressant ce site ! J'aimerais avoir ton avis : Je suis intéressé par le PUMA pour un usage "gros rouleur", et donc jusqu'ici diéséliste, mais le MHEV-essence m'intrigue. Ce que je trouve "inconsistant", c'est que le configurateur Ford fait état de 93kW-210nm pour le 125 (c'est à dire puissance inchangée, mais couple augmenté de 40 N.m grâce à la micro-hybridation, comme on peut lire un peu partout), par contre le 155PS verrait bien sa puissance augmentée (turbo plus gros ai-je cru lire, et injection en conséquence), mais le couple serait inférieur, donné pour 190 N.m "seulement"). On n'aurait donc que 20 N.m de plus que le 125 "stock", que j'attribuerais (?) d'ailleurs plutôt au fonctionnement à plus haute pression (culasse renforcée je crois), aucun bénef d'hybridation donc ? Ou alors serait-ce que le turbo a trop d'inertie à bas régime sur le 155 pour vraiment gaver là où celui du 125 travaille déjà (et donc la MH fait ce qu'elle peut pour compenser ?). D'ailleurs les conso et émissions de CO2 en cycle mixte sont les mêmes. En tout état de cause, le Diesel 4cylindres non hybridé à 120cv explose tout ça avec 285 N.m, et comme le réservoir est petit en plus (43l contre 55 pour 50 donnés sur mon Duster-déjà pas gras), ça fait revenir moins souvent à la pompe....Consomme moins, émet moins de CO2, sinon S&S pareil. Juste Crit'air 2 contre 1 pour tous les modèles essence, mais j'habite une petite ville où ce n'est pas facteur, et je me rends rarement dans la grande ville à 20km où ça pourrait devenir un problème....un jour...peut-être...

Juju à propos de l'article «Essai: pneus Michelin CrossClimate»

Il y a 3 jours

J'ai testé les crossclimate sur une C5 tourner sur le train AR à l'année. C'est un excellent complement des 2 jantes en pneus neiges que je montais l'hiver à l'avant. Le grip est très bon quel que soit les conditions et il y a bien qu'en conduite ultra sportive par très forte chaleur que j'ai réussi à prendre en défaut ces pneus. Le gros avantage des ce pneu est d'avoir le flocon et donc d'être accepté lorsqu'on roule comme moi souvent en Suisse l'hiver. J'envisage d'ailleurs de monter les CC2 sur ma 308sw quand le train d'origine sera fini. Attention, il faut rester conscient des limites, ça ne remplace pas un train de vrai pneu neige quand on est dans la tourmente mais il fait très bien le job pour celui qui roule très occasionnellement sur route enneigée.

© Guillaume Darding

Mentions légales