L’accord entre Nissan et les taxis de New-York invalidé

L’accord entre Nissan et les taxis de New-York invalidé

Publié le 10 octobre 2013
Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com

Un juge de l’Etat de New-York a jugé que la commission des taxis et limousines n’avait pas les pouvoirs nécessaires pour conclure un accord de fourniture exclusif des taxis.

En 2011, Nissan a remporté un appel d’offres visant à remplacer progressivement les taxis de New-York. Avec son utilitaire NV200, la marque japonaise doit fournir sur une période de 10 ans près de 13.000 « yellow cabs » au prix unitaire de 29.700$.

Plus tôt dans l’année, le contrat passé entre la commission et Nissan a déjà été remis en cause par un autre juge. Nissan ne respectait pas l’une des conditions requises dans l’appel d’offres, à savoir la fourniture de taxis hybrides. De ce fait, les compagnies de taxis sont depuis libres de choisir leur modèle de taxi tant que le constructeur japonais n’est pas en mesure de fournir de tels véhicules.

Dans une seconde affaire, la cour de justice a estimé que la commission n’avait  pas la légitimité d’accorder un contrat exclusif de fourniture sur 10 ans.

Malgré ces deux jugements, Nissan reste confiant sur le succès du NV200 à New-York. La version taxi de l’utilitaire NV200 a été spécialement conçue pour cette activité avec notamment un accès facilité pour les personnes à mobilité réduite, une banquette spacieuse et un toit panoramique. La production a récemment débutée au Mexique.

Source: Automotive News

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Dossier: utilisation du superéthanol E85»

Hier

Bonjour Pulsar-76, merci beaucoup pour vos encouragements! Pour rebondir sur votre commentaire (et la fin de l'article n'est peut-être pas assez claire sur le sujet...), je précise que cet article n'est pas sponsorisé (il y a quelques articles sur le site qui ont été effectivement sponsorisés et ils sont dûment signalés le cas échéant). Au cours de la rédaction de cet article, j'ai contacté plusieurs entreprises commercialisant des dispositifs de conversion. L'une d'entre elles m'a consacré un peu de temps et m'a fourni plusieurs visuels, comme peuvent le faire les services presse des constructeurs: c'est à ce titre que je l'ai remerciée à la fin de mon article.

Pulsar-76 à propos de l'article «Dossier: utilisation du superéthanol E85»

Hier

Excellent travail, en bon français, bien tourné, neutre; de plus le suivit des commentaire est remarquable! Pour une fois que cela ne sent pas le sponsoring à plein nez, "il faut bien gagner sa vie"! Ni le vite fait sans trop de documentation, "histoire de devenir célèbre". Vraiment chapeau bas, bonne continuation, je me ferais un plaisir de vous suivre régulièrement!

Guillaume Darding à propos de l'article «Dossier: utilisation du superéthanol E85»

Hier

Bonjour Didier et pjmdur, merci pour vos encouragements! Concernant le fait de ne pas pouvoir passer en homologation un véhicule équipé d'un GPF, il s'agit essentiellement du fait que le filtre à particules essence est une technologie récente et qu'il n'y a pas beaucoup de recul sur cette technologie, notamment en ce qui concerne la gestion des régénérations (l'E85 a des températures de fonctionnement assez différentes). Pour information, le GPF n'est pas obligatoire depuis septembre 2018, mais nécessaire dans une grande majorité des cas pour respecter les normes, ce qui veut dire que certains véhicules neufs (mais il y en a assez peu, c'est vrai) ne sont pas forcément équipés d'un filtre. Ce sont essentiellement des véhicules légers (citadines).

© Guillaume Darding

Mentions légales