La Camaro ZL1 sait se faire entendre

La Camaro ZL1 sait se faire entendre

Publié le 08 mars 2012
Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com

La ZL1, avec son V8 de 580ch est la Camaro la plus puissante jamais construite par Chevrolet. Elle a fait l’objet d’une attention particulière pour la rendre reconnaissable sans même avoir besoin de se retourner sur son passage. Retour sur le développement d’un échappement particulier.

Le constructeur de Détroit a déjà fait une belle démonstration avec la Corvette ZR1. S’appuyant sur les acquis de cette dernière, il confirme aujourd’hui son expertise avec la Camaro ZL1. Il aura fallu un an aux équipes de GM pour trouver la bonne partition qui fera de la Camaro ZL1 un objet désirable.

Le son à l’échappement est un critère important pour définir le caractère de la voiture. Les ingénieurs peuvent aujourd’hui compter sur des outils de simulation efficaces avant lancer les prototypes et les évaluations sur le terrain. A l’aide de logiciels de simulation « 1D » (une dimension), les ingénieurs ont virtuellement recréé le moteur: lois de soupapes, lois de combustion, géométrie de l’admission, modélisation du collecteur, etc.

Ainsi paré, le logiciel est capable de prédire avec une bonne précision le bruit que va reproduire l’échappement dans la réalité et les restrictions (contrepression) qui vont influencer les performances moteur. Les simulations « 1D » ont pour avantage de permettre d’évaluer un grand nombre de configurations dans un laps de temps court. Une fois que la définition technique de l’échappement est dégrossie (volume des silencieux, diamètre des tubes, etc), il est alors temps d’évaluer et d’améliorer sur le terrain les solutions techniques définies par ordinateur.

Dans le cas de la Camaro ZL1, les ingénieurs ont voulu privilégier le son à l’échappement au ralenti ainsi qu’aux allures sportives. Sans oublier les normes de bruits que la Camaro se doit naturellement de respecter. Pour ce faire, les équipes de développement ont opté pour un système de vannes actives (similaires à celles déjà utilisées sur la Corvette) placées dans 2 des 4 tuyaux d’échappement.

Au ralenti, les vannes sont ouvertes pour laisser profiter les occupants et les passants du glougloutement du V8. A allure normale (type conduite en ville), les vannes se ferment pour maintenir le bruit à un niveau acceptable. A haut régime ou lorsque la pédale d’accélérateur est au plancher, les 2 vannes s’ouvrent à nouveau pour profiter au maximum du son du V8 ainsi que de sa pleine puissance.

Dernier détail: les sorties d’échappement ont été perforées (solution reprise aussi de la Corvette) afin de réduire au maximum le bruit de souffle (bruit comparable à un bruit d’aspirateur) aux hauts régimes tout en renforçant les harmoniques du moteur.

Les équipes de développement se sont montrées satisfaites après une séance d’essais de 3 jours à San Diego alors que « les enfants étaient effrayés et les personnes âgées agacées » aux passage de la Camaro ZL1, déclare en plaisantant Tony Roma, ingénieur en chef du programme Camaro.

Les ingénieurs de GM ne vont pas s’arrêter là: la prochaine génération de Corvette promet une acoustique à l’échappement encore plus soignée et plus complexe. Les concurrents sont prévenus!

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Dossier: les différents types de boîtes de vitesses»

Il y a 5 jours

Bonjour Jean-Jacques, la boîte TCT proposée sur les Alfa Romeo est une boîte robotisée à double embrayage. L'apparition du message d'erreur me semble quand même prématurée, mais elle peut s'expliquer par le fait que vous restez longtemps en côte avec une faible accélération. Vraisemblablement, l'un ou l'autre embrayage n'est pas complètement fermé, ce qui crée du frottement et génère donc de la chaleur. Si, de plus, lors d'un démarrage à froid, la puissance de refroidissement de la boîte est réduite (le temps que la température d'huile monte et que l'huile devienne moins visqueuse, générant ainsi moins de frictions, au bénéfice de la consommation de carburant), on se retrouve dans une situation critique où la température de la boîte devient potentiellement trop élevée. Il n'y a pas de réglage possible (autrement que par une mise à jour du constructeur ou à prendre le risque de reprogrammer la boîte par un spécialiste) et je n'ai pas le sentiment qu'un changement de boîte solutionnerait ce problème (puisqu'il s'agit vraisemenblablement d'un problème de calibration du logiciel de la boîte). Vu votre kilométrage, j'imagine que votre Giuletta est toujours sous garantie. Le cas échéant, n'hésitez donc pas à faire vérifier votre véhicule par votre concessionnaire.

Jean-Jacques Payan à propos de l'article «Dossier: les différents types de boîtes de vitesses»

Il y a 5 jours

Bonjour, Votre document est très intéressant. Je profite de votre site pour vous poser une question pratique. Je possède une Giulietta 170 TCT (dont vous ne parlez pas beaucoup .. de la boite) qui en remontant de mon 3eme sous sol avec un accès difficile cause un message d'erreur : Température élevée de la boite . Existe t il un réglage possible , changement de la boite ou tt simplement un défaut de conception ????? j'ai 15000 kms ... Avec mes remerciements.

Guillaume Darding à propos de l'article «Normes Euro 6c: filtre à particules et casse-tête hybride»

Il y a 7 jours

Bonjour Gabrielle, la Golf GTE fait partie des modèles dont l'homologation Euro 6c / Euro 6d temp est retardée en raison des faibles volumes de vente (en 2017, sur un total de 480.000 Golf construites, seules 10.000 étaient des GTE). De fait, sans cette homologation, il n'est plus possible d'immatriculer un nouveau véhicule. En théorie, quelques véhicules pourraient être encore vendus avec l'ancienne homologation (à titre d'une fin de série), à condition que le constructeur en fasse la demande. En fait, Volkswagen avait même stoppé les commandes sur ce modèle (et d'autres modèles de la gamme) en début d'année afin d'éviter de se retrouver dans la situation à laquelle vous faites désormais face. Vous concernant, votre concessionnaire aurait dû immatriculer votre Golf GTE avant le 1er septembre pour éviter les tracas (à condition que le véhicule était déjà en sa possession avant cette date). Désormais, il n'y a pas d'autre choix que de patienter jusqu'à ce que le modèle soit homologué (et cela pourrait prendre encore plusieurs semaines) pour débloquer la situation. Il faut aussi espérer, sans vouloir être (trop) pessimiste, qu'il ne s'agisse que d'une nouvelle homogation sans changement technique car si des changements techniques devaient intervenir (ajout d'un filtre à particules / calibration moteur), la livraison de votre véhicule pourrait être encore allongée.

© Guillaume Darding

Mentions légales