Le GPS Bosch adopté en tant qu’éco-innovation

Le GPS Bosch adopté en tant qu’éco-innovation

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 13 novembre 2013

A l’heure où l’objectif de 95g de CO2 par kilomètre en 2020 est âprement discuté, les constructeurs et équipementiers multiplient les technologies permettant d’abaisser les émissions de CO2 sur le cycle d’homologation.

Audi a récemment validé les feux à LED en tant qu’éco-innovation auprès des autorités européennes. Cette pratique permet de déduire 1 g de CO2 sur le cycle d’homologation par véhicule vendu  et équipé de cette technologie.

Une éco-innovation, pour être qualifiée de telle par les instances européennes, doit apporter un gain significatif en matières d’émissions de CO2 et ne pas concerner le périmètre du groupe moto-propulseur (dans ce cas, les améliorations sont déjà prises en compte lorsque le véhicule est testé).

Dans ce cadre, l’Union Européenne a reconnu que le système de navigation Bosch est une éco-innovation. Ce GPS se démarque par le fait qu’il analyse le profil de la route (montée, descente, virage,…) pour ajuster en continu l’état de charge de la batterie d’un véhicule hybride.

Par exemple, lorsque le système de navigation détecte dans les prochains kilomètres la présence d’une longue descente, le GPS communiquera cette information à la centrale moteur. Cette dernière se chargera d’utiliser alors au maximum l’énergie électrique (et vider la batterie) avant cette descente de manière à utiliser au maximum la récupération d’énergie pendant les phases de freinage.

Système de navigation Bosch - interaction avec les composants électroniques

Ainsi, le véhicule consomme potentiellement moins : l’utilisation du moteur électrique en renfort du moteur thermique est optimisée (ce dernier est donc moins sollicité) juste avant la descente et durant la descente, les batteries auront été complètement rechargées, prêtes à suppléer le moteur thermique pour les phases de conduites suivantes.

Chaque véhicule hybride équipé de ce système pourra donc déduire 1g de CO2 ou plus par rapport aux données d’émissions de CO2 relevées sur le cycle, un avantage non négligeable d’autant plus que chaque véhicule hybride vendu émettant moins de 50 g/km compte en réalité pour 3,5 (facteur réduit à 2 en 2020) dans le décompte de la moyenne des émissions par constructeur (moyenne qui correspond à l’objectif débattu de 95 g de CO2/km en 2020).

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Antoine29 à propos de l'article «Technique : éclairage automobile avant»

Il y a 7 heures

Bonjour, dans le schéma montrant les zones d'éclairage des feux de croisement/de route, un ovale représente la limite de visibilité du faisceau des feux de route. Savez-vous s'il existe une réglementation concernant l'angle horizontal et l'angle vertical de ce faisceau? Si oui est-ce une norme qui s'applique à tous types de véhicules? Je recherche pour des besoins techniques les valeurs de ces angles pour un fourgon utilitaire Citroën Jumper. Pas facile à trouver comme info! Merci d'avance pour votre réponse.

Guillaume Darding à propos de l'article «Ford 1.0l Ecoboost: sur deux ou trois cylindres»

Hier

Bonjour Adrien, les évolutions restent mineures dans l'ensemble entre un moteur flexifuel et un moteur non flexifuel, le principal étant le changement de matière des sièges de soupapes. Je n'en ai pas la confirmation, mais il semblerait que les injecteurs aient aussi évolué pour permettre des débits supérieurs (ce qui est utile dans le cas de l'E85 puisqu'il faut injecter plus de carburant). Une reprogrammation peut être source de problème... si elle est mal faite : par exemple, si le reprogrammateur "s'amuse" à vouloir augmenter le débit des injecteurs plutôt que d'allonger le temps d'injection pour injecter du carburant lorsque le réservoir est rempli de superéthanol. Si les injecteurs ne sont pas capables de fonctionner avec le débit demandé, alors le mélange à l'intérieur du cylindre sera trop pauvre et néfaste pour la fiabilité du moteur (et les émissions). Pour un reprogrammateur qui maîtrise son sujet (avec une bonne connaissance des particularités de l'E85 et du moteur qu'on souhaite convertir), il n'y a pas de crainte à avoir.

Adrien67 à propos de l'article «Ford 1.0l Ecoboost: sur deux ou trois cylindres»

Il y a 4 jours

Bonsoir Guillaume, Aurais tu des informations concernant la compatibilité E85 des derniers blocs MHEV 125/155 chevaux non badgés Flexifuel ? Est ce que les blocs sont identiques (sièges de soupapes ? Injecteurs) et une reprogrammation peut elle être source de problème pour le passage à l'éthanol ? Merci d'avance

© Guillaume Darding

Mentions légales