Le GPS Bosch adopté en tant qu’éco-innovation

Le GPS Bosch adopté en tant qu’éco-innovation

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 13 novembre 2013

A l’heure où l’objectif de 95g de CO2 par kilomètre en 2020 est âprement discuté, les constructeurs et équipementiers multiplient les technologies permettant d’abaisser les émissions de CO2 sur le cycle d’homologation.

Audi a récemment validé les feux à LED en tant qu’éco-innovation auprès des autorités européennes. Cette pratique permet de déduire 1 g de CO2 sur le cycle d’homologation par véhicule vendu  et équipé de cette technologie.

Une éco-innovation, pour être qualifiée de telle par les instances européennes, doit apporter un gain significatif en matières d’émissions de CO2 et ne pas concerner le périmètre du groupe moto-propulseur (dans ce cas, les améliorations sont déjà prises en compte lorsque le véhicule est testé).

Dans ce cadre, l’Union Européenne a reconnu que le système de navigation Bosch est une éco-innovation. Ce GPS se démarque par le fait qu’il analyse le profil de la route (montée, descente, virage,…) pour ajuster en continu l’état de charge de la batterie d’un véhicule hybride.

Par exemple, lorsque le système de navigation détecte dans les prochains kilomètres la présence d’une longue descente, le GPS communiquera cette information à la centrale moteur. Cette dernière se chargera d’utiliser alors au maximum l’énergie électrique (et vider la batterie) avant cette descente de manière à utiliser au maximum la récupération d’énergie pendant les phases de freinage.

Système de navigation Bosch - interaction avec les composants électroniques

Ainsi, le véhicule consomme potentiellement moins : l’utilisation du moteur électrique en renfort du moteur thermique est optimisée (ce dernier est donc moins sollicité) juste avant la descente et durant la descente, les batteries auront été complètement rechargées, prêtes à suppléer le moteur thermique pour les phases de conduites suivantes.

Chaque véhicule hybride équipé de ce système pourra donc déduire 1g de CO2 ou plus par rapport aux données d’émissions de CO2 relevées sur le cycle, un avantage non négligeable d’autant plus que chaque véhicule hybride vendu émettant moins de 50 g/km compte en réalité pour 3,5 (facteur réduit à 2 en 2020) dans le décompte de la moyenne des émissions par constructeur (moyenne qui correspond à l’objectif débattu de 95 g de CO2/km en 2020).

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Volkswagen 1.5l TSI»

Avant-hier

Bonjour Patouf, merci pour votre retour d'expérience !

Guillaume Darding à propos de l'article «Dossier: utilisation du superéthanol E85»

Avant-hier

Bonjour Hubert, on peut estimer qu'il n'y a pas de précautions supplémentaires à prendre par rapport au stockage d'essence sans-plomb. Effectivement, limité la quantité d'air est bénéfique et dans de bonnes conditions de stockage (variation de température limitée, exposition faible aux UV), il est largement envisageable de pouvoir conserver l'E85 plus d'un an.

Patouf à propos de l'article «Présentation moteur: Volkswagen 1.5l TSI»

Il y a 3 jours

Bonjour, J'ai pu tester la nouvelle Golf 8 en version 150 ch DSG7 finition Style et on ne sent pas du tout le passage des vitesses ; je pensais ne pas voir de différence avec ma polo 6 DSG !... qui offre déjà des passages de rapport doux même si l'on sent un peu les changements de rapports lorsque l'on conduit un peu plus nerveusement mais cela ne gêne pas suffisamment le plaisir de conduite. Bref c'est comme si vous aviez une voiture électrique, j'ai été étonné. Les seules grosses différence entre Golf et polo, pour moi en premier, c'est le confort de suspension, amortissement (attention test Golf 8 Style 150 ch donc avec suspension multibras) : même avec des jantes de 17 pouces et pneus de 225 de large, le confort est très largement supérieur surtout sur route nationale/départementale lorsque le bitume est granuleux et génère par conséquent bcp plus de bruit dans la polo (le gonflage des pneumatiques à son importance en partie), pas de remontée sèche du train arrière comme avec la Polo malgré 2,1 bars de pression à l'arrière et 2.3 à l'avant (fait à temp. 15°). - En second c'est l'insonorisation bien meilleure en regard des filtrations, (bruit de roulement) qui bien meilleure sur la Golf. - puis le confort du siège et ses réglages : je ne m'attendais pas à obtenir un confort supérieur signification sur la Golf 8, mais il y a une bonne différence même s'il l'on ai bien assis dans la polo, L'agrément de conduite moteur direction est moins perceptible, un peu mieux sur la Golf8 mais moins significatif.

© Guillaume Darding

Mentions légales