Les automobilistes négligent l’état de leurs pneus

Les automobilistes négligent l’état de leurs pneus

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 05 mai 2013

Après plus de 28.000 contrôles réalisés par Bridgestone en 2012, le manufacturier japonais note une hausse importante de conducteurs roulant avec des pneus sous-gonflés ou des pneus usés.

Pour la huitième année consécutive, Bridgestone a procédé à près de 30.000 contrôles de pneumatiques  gratuits dans le cadre des activités de sécurité routière menées par le groupe.

Suite à cette campagne, le manufacturier a constaté que 78% des automobilistes roulent avec des pneus sous-gonflés (63% en 2011, 71% en 2010). Pire, 25% des automobilistes conduisent une voiture équipée de pneus usés au-delà de la limite légale de 1,6mm d’épaisseur de gomme (contre 20% en 2011 et 12% en 2010).

Bridgestone argumente que ces résultats peuvent s’expliquer par la crise économique, la hausse du prix des carburants et la baisse du pouvoir d’achat. Autant de facteurs qui pousseraient les automobilistes a être négligeant avec leurs pneumatiques. Le manufacturier japonais a lui aussi manifestement réduit pour la même raison le nombre de contrôles annuels qu’il a effectué (38.000 en 2010, 46.000 en 2011, 28.000 en 2012).

Outre le danger lié à un sous-gonflage ou à des pneus trop usés (adhérence dégradée, distances de freinage plus longues), ces deux modes de conduite ont paradoxalement un effet néfaste sur la consommation de carburant: Bridgestone estime le gaspillage de carburant de l’ordre de 3,9 milliards de litres de carburant.

Campagne Bridgestone - contrôle pression pneumatiques

Ces statistiques devraient s’améliorer en toute logique dans les prochaines années: tout modèle dont la production a débuté après le premier novembre 2012 et commercialisé en Europe doit obligatoirement être équipé d’un détecteur de sous-gonflage des pneumatiques (fin 2014 pour tous les véhicules). Cette obligation ne solutionnera certes pas le danger dû au fait de circuler avec des pneus usés au-delà de la limite légale.

La réglementation européenne devrait en revanche limiter les risques de rouler avec des pneus sous-gonflés, ce qui entraîne une augmentation de la consommation de carburant, une usure plus rapide du pneumatique et une dégradation du comportement routier du véhicule.

Commentaires sur l'article:

xav3294

16 mai 2016 à 20h47

on peut voir et entendre qu'en F1 les pneus sont les éléments les plus importants et complexes ,on l'a encore vu au GP d'Espagne 2016 (Verstappen plus jeune champion en F1 grace à l'unité de puissance Renault Sport ),sur camions c'est une question de vie ou de mort et en agricole une question de rendement et de sécurité ,des tracteurs équipés de mauvais pneus perdent 40 pour cent de leur performance en adhérence et surchauffent sur routes ,Bridgestone a totalement métamorphosé Firestone en termes de qualité pneus et culture d'entreprise !

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Volkswagen 1.5l TSI»

Avant-hier

Bonjour Patouf, merci pour votre retour d'expérience !

Guillaume Darding à propos de l'article «Dossier: utilisation du superéthanol E85»

Avant-hier

Bonjour Hubert, on peut estimer qu'il n'y a pas de précautions supplémentaires à prendre par rapport au stockage d'essence sans-plomb. Effectivement, limité la quantité d'air est bénéfique et dans de bonnes conditions de stockage (variation de température limitée, exposition faible aux UV), il est largement envisageable de pouvoir conserver l'E85 plus d'un an.

Patouf à propos de l'article «Présentation moteur: Volkswagen 1.5l TSI»

Il y a 3 jours

Bonjour, J'ai pu tester la nouvelle Golf 8 en version 150 ch DSG7 finition Style et on ne sent pas du tout le passage des vitesses ; je pensais ne pas voir de différence avec ma polo 6 DSG !... qui offre déjà des passages de rapport doux même si l'on sent un peu les changements de rapports lorsque l'on conduit un peu plus nerveusement mais cela ne gêne pas suffisamment le plaisir de conduite. Bref c'est comme si vous aviez une voiture électrique, j'ai été étonné. Les seules grosses différence entre Golf et polo, pour moi en premier, c'est le confort de suspension, amortissement (attention test Golf 8 Style 150 ch donc avec suspension multibras) : même avec des jantes de 17 pouces et pneus de 225 de large, le confort est très largement supérieur surtout sur route nationale/départementale lorsque le bitume est granuleux et génère par conséquent bcp plus de bruit dans la polo (le gonflage des pneumatiques à son importance en partie), pas de remontée sèche du train arrière comme avec la Polo malgré 2,1 bars de pression à l'arrière et 2.3 à l'avant (fait à temp. 15°). - En second c'est l'insonorisation bien meilleure en regard des filtrations, (bruit de roulement) qui bien meilleure sur la Golf. - puis le confort du siège et ses réglages : je ne m'attendais pas à obtenir un confort supérieur signification sur la Golf 8, mais il y a une bonne différence même s'il l'on ai bien assis dans la polo, L'agrément de conduite moteur direction est moins perceptible, un peu mieux sur la Golf8 mais moins significatif.

© Guillaume Darding

Mentions légales