Les Tesla affectées par de gros soucis de batterie?

Les Tesla affectées par de gros soucis de batterie?

Publié le 25 février 2012
Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com

Sur les 2200 Tesla vendues au États-Unis, au moins 5 véhicules ont été rendus inutilisables à cause de la décharge complète de leur batterie. Si le chiffre est anecdotique (0.2% des cas), il n’y a pas de solution miracle: la batterie doit être remplacée et Tesla ne prendrait pas en charge le remplacement de la batterie d’un montant de plus de 40.000$ (30.000€).

Comment en arriver à cette extrémité? Pour le premier cas, il s’agit d’un propriétaire qui a laissé son bolide dans un garage 6 semaines durant sans recharger son véhicule. Le deuxième cas concerne un roadster relié au réseau électrique à l’aide d’une rallonge de 30m durant une longue période. Les 3 autres cas seraient du même acabit. Dans les 5 cas, la même conséquence: le propriétaire ne peut plus recharger la batterie et la voiture est difficile à déplacer (roues et direction bloquées).

Tesla ne prendrait pas sous garantie ces cas, arguant que les acheteurs signent un document à la livraison de leur véhicule les engageant à maintenir un niveau minimum de charge. Tesla se réfugie derrière ce document et semble refuser toute prise en charge. Le phénomène est très rare pour le moment, mais à quelques semaines du lancement du modèle S, la polémique fait tâche.

Toutes les batteries sont sujettes à ce phénomène. Dans le cas de Tesla, le problème viendrait de ses batteries spécifiques dans l’industrie automobile puisqu’elles utilisent une technologie similaire à celle des batteries d’ordinateurs portables.

Les batteries de la Tesla sont constituées de quelques 18.000 cellules cylindriques (de taille similaire à une pile) refroidies par eau. Dans le cas de la Nissan Leaf, par exemple, il y a en tout 192 cellules sous la forme de feuilles rectangulaires refroidies par air (Elon Musk, PDG de Tesla, s’était par ailleurs moqué publiquement de la technologie « primitive » de la Leaf).

Suite à la révélation des soucis de Tesla, Nissan a annoncé que la Leaf ne peut pas être atteinte de ce symptôme grâce à une gestion avancée de la charge de la batterie. Il semble donc que, dans cette affaire,Nissan en profite pour régler ses comptes avec Tesla après l’affront subi précédemment.

Lorsque le niveau de charge de la Leaf approche dangereusement de 0, la batterie est complètement coupée et elle ne se décharge plus, évitant d’être confronté au phénomène de « brique » (batterie non rechargeable). Nissan confirme son affirmation par le fait qu’aucune des 22.000 Leaf vendues n’a été confronté à cette avarie.

Néanmoins, le manuel de la Leaf précise tout de même que lorsque la voiture atteint le niveau de charge minimum, le véhicule doit être rechargé dans les 14 jours (immédiatement dans le cas de la Tesla).

Source: theunderstatement
Crédit photo: Wikimedia Commons - Ralf Roletschek / fahrradmonteur.de 

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux

© Guillaume Darding

Mentions légales