Mercedes: de nouveaux noms pour une gamme plus claire

Mercedes: de nouveaux noms pour une gamme plus claire

Guillaume Darding - 11 novembre 2014

Initialement conçus pour offrir une compréhension aisée de la gamme, les acronymes des constructeurs ont peu à peu perdu de leur signification avec la multiplication des modèles et des groupes motopropulseurs. A l'occasion du renouvellement de ses SUV en 2015, Mercedes tentera une remise à plat de ses appellations pour clarifier la gamme aux yeux du grand public.

Entre les SUV et les coupés 4 portes, les gammes se sont rapidement densifiées au fil des années, au point de faire naître des incohérences dans les gammes des constructeurs. Par exemple, chez Audi, l'appellation Sportback designe à la fois une variante 5 portes typée break (A1, A3) et un coupé 4 portes (A5, A7).

Chez BMW, l'apparition d'un monospace traction sème la confusion avec l'appelation Série 2 Active Tourer. Cette désignation est proche de la désignation Série 2, un coupé compact propulsion, un véhicule dont les caractéristiques sont aux antipodes du premier.

Concernant Mercedes, les problèmes étaient peut-être encore plus patents, notamment en ce qui concerne la gamme des SUV comprenant le GLA, le GLK, le ML, le GL et le G. Pour simplifier la compréhension de sa gamme, les appelations se rattacheront aux appelations du coeur de la gamme Mercedes (à savoir les classe A, C, E et S) pour représenter le niveau de gamme des SUV.

Le GLK deviendra alors GLC en 2015, le ML se transformera en GLE (aux côtés du GLE coupé) et le GL se muera en GLS. Pour les coupés 4 portes, les appelations répondent déjà à la nouvelle nomenclatures et sont repérables avec les deux lettres CL (CLA et CLS). Au niveau des roadsters, le SLK deviendra SLC.

nouvelle désignation des modèles Mercedes 2015

Ces nouvelles désignations feront deux exceptions: le classe G et le roadster SL. De par leur histoire au sein de la gamme et leur renommée, Mercedes a préféré conservé le même patronyme.

D'autre part, la marque originaire de Stuttgart a décidé de simplifier les appelations moteurs. Le constructeur a jugé en effet que certaines appellations étaient bien trop longues, surtout lorsque ce dernier les apposaient en toutes lettres sur la malle de coffre (Natural Gas Drive, BlueTEC Hybrid,...). Dès lors, l'énergie avec laquelle fonctionne le véhicule sera caractérisée par une lettre après la désignation du modèle:

  • essence: pas de lettre
  • diesel: d
  • électrique ou hybride rechargeable: e
  • hybride: h
  • gaz naturel: c
  • pile à combustible: f

nouvelle désignation moteurs Mercedes 2015

Enfin, après avoir abandonnée la marque Maybach, cette dernière revient sous la forme d'une déclinaison spéciale Mercedes-Maybach (sur un principe similaire à la gamme AMG). Cette nouvelle griffe offre aux clients des possibilités de personnalisation étendues. La Classe S sera naturellement le premier véhicule à bénéficier de cette appellation.

Source: Mercedes

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Pascal29 à propos de l'article «Présentation moteur: Ford 1.0l Ecoboost»

Avant-hier

D'après le site ci après, il fait 240 nm : https://www.moteurnature.com/actu/2020/ford-puma-ecoboost-hybrid-essai-detaille.php

Berkut à propos de l'article «Présentation moteur: Ford 1.0l Ecoboost»

Avant-hier

Bonjour Guillaume, très intéressant ce site ! J'aimerais avoir ton avis : Je suis intéressé par le PUMA pour un usage "gros rouleur", et donc jusqu'ici diéséliste, mais le MHEV-essence m'intrigue. Ce que je trouve "inconsistant", c'est que le configurateur Ford fait état de 93kW-210nm pour le 125 (c'est à dire puissance inchangée, mais couple augmenté de 40 N.m grâce à la micro-hybridation, comme on peut lire un peu partout), par contre le 155PS verrait bien sa puissance augmentée (turbo plus gros ai-je cru lire, et injection en conséquence), mais le couple serait inférieur, donné pour 190 N.m "seulement"). On n'aurait donc que 20 N.m de plus que le 125 "stock", que j'attribuerais (?) d'ailleurs plutôt au fonctionnement à plus haute pression (culasse renforcée je crois), aucun bénef d'hybridation donc ? Ou alors serait-ce que le turbo a trop d'inertie à bas régime sur le 155 pour vraiment gaver là où celui du 125 travaille déjà (et donc la MH fait ce qu'elle peut pour compenser ?). D'ailleurs les conso et émissions de CO2 en cycle mixte sont les mêmes. En tout état de cause, le Diesel 4cylindres non hybridé à 120cv explose tout ça avec 285 N.m, et comme le réservoir est petit en plus (43l contre 55 pour 50 donnés sur mon Duster-déjà pas gras), ça fait revenir moins souvent à la pompe....Consomme moins, émet moins de CO2, sinon S&S pareil. Juste Crit'air 2 contre 1 pour tous les modèles essence, mais j'habite une petite ville où ce n'est pas facteur, et je me rends rarement dans la grande ville à 20km où ça pourrait devenir un problème....un jour...peut-être...

Juju à propos de l'article «Essai: pneus Michelin CrossClimate»

Il y a 3 jours

J'ai testé les crossclimate sur une C5 tourner sur le train AR à l'année. C'est un excellent complement des 2 jantes en pneus neiges que je montais l'hiver à l'avant. Le grip est très bon quel que soit les conditions et il y a bien qu'en conduite ultra sportive par très forte chaleur que j'ai réussi à prendre en défaut ces pneus. Le gros avantage des ce pneu est d'avoir le flocon et donc d'être accepté lorsqu'on roule comme moi souvent en Suisse l'hiver. J'envisage d'ailleurs de monter les CC2 sur ma 308sw quand le train d'origine sera fini. Attention, il faut rester conscient des limites, ça ne remplace pas un train de vrai pneu neige quand on est dans la tourmente mais il fait très bien le job pour celui qui roule très occasionnellement sur route enneigée.

© Guillaume Darding

Mentions légales