Mercedes S 65 AMG Coupé

Mercedes S 65 AMG Coupé

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 18 juillet 2014

La Mercedes S 65 AMG vient coiffer la gamme de la marque à l'étoile en terme de confort et de sportivité. A l'instar de la berline, le coupé ne cède en rien aux sirènes de la réduction de la cylindrée: il abrite sous son capot un V12 biturbo de 6.0l de cylindrée.

La S 65 AMG coupé est donc motorisée par un V12 biturbo développant 630 chevaux (entre 4.800 tr/min et 5.400 tr/min) et 1.000 N.m (de 2.300 tr/min à 4.300 tr/min). Parmi ses caractéristiques notables, le bloc moteur est en aluminium et la combustion se déclenche via un double allumage (twin spark) pour limiter le risque de cliquetis.

Mercedes S 65 AMG coupé - compartiment moteur

Associé à une boîte automatique à 7 rapports, le V12 entraîne le coupé via les roues arrière de 0 à 100 km/h en 4,1 secondes et atteint la vitesse maximale de 250 km/h (limitée électroniquement). La transmission fonctionne selon 3 modes: Sport, Manuel ou Economique. Dans ce dernier mode, le dispositif Start/Stop est activé. La S 65 coupé est homologuée avec des rejets de CO2 de l’ordre de 279 g/km.

Outre le groupe motopropulseur, la S 65 AMG coupé reprend toutes les technologies de la berline, à savoir la batterie Li-ion (gain de 20 kg), l’assistance de direction et la démultiplication (angle imprimé au volant par rapport à l’angle des roues) asservies à la vitesse, les freins carbone-céramique (en option) permettant, outre une meilleure endurance des freins, une réduction substantielle des masses non suspendues.

Mercedes S 65 AMG coupé - roues

La suspension AMG reprend le principe du « Magic Body Control », à savoir une suspension active hydraulique couplée à une caméra qui détecte les aspérités de la route en amont (à une distance de 15 mètres environ) pour adapter plus finement les caractéristique de la suspension. D’autre part, cette lecture de la route permet à Mercedes d’anticiper les virages et d’incliner la voiture vers l’intérieur du virage (et non le phénomène inverse qui se produit naturellement), ceci afin d’améliorer la répartition de la charge sur les quatre roues (meilleure tenue de route) tout comme le confort des passagers (à la manière des voies inclinées utilisées en courbe pour le TGV).

La S 65 AMG coupé repose sur des roues de 20 pouces et chausse des pneus de profil 255/40 à l’avant et 285/35 à l’arrière.

Mercedes S 65 AMG coupé - vue de trois quarts avant

A l’intérieur, les sorciers d’Affalterbach équipent la S 65 AMG coupé de sièges sport spécifiques en cuir nappa perforé. Ils sont chauffants et ventilés. L’utilisation de ce cuir est notamment étendu au pavillon, panneaux de portes et tableau de bord.

En matière de multimédia, le coupé AMG est équipé d’un affichage tête haute et de la dernière génération du touchpad Mercedes. L’affichage tête haute affiche notamment le régime moteur et le rapport enclenché, 2 fonctions exclusives aux modèles AMG.

Mercedes S 65 AMG coupé - intérieur

Les premières livraisons débuteront en Allemagne fin septembre. D’ici là, les futurs clients peuvent déjà passer commande de leur futur bolide moyennant un ticket d’entrée de 244.000€ (tarif allemand), représentant un écart de près de 60.000€ avec sa petite soeur, la S 63 AMG coupé, le prix à payer pour bénéficier de l’exclusivité d’un V12.

Mercedes S 65 AMG coupé - vue de trois quarts arrière

Source : Mercedes

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Volkswagen 1.5l TSI»

Avant-hier

Bonjour Patouf, merci pour votre retour d'expérience !

Guillaume Darding à propos de l'article «Dossier: utilisation du superéthanol E85»

Avant-hier

Bonjour Hubert, on peut estimer qu'il n'y a pas de précautions supplémentaires à prendre par rapport au stockage d'essence sans-plomb. Effectivement, limité la quantité d'air est bénéfique et dans de bonnes conditions de stockage (variation de température limitée, exposition faible aux UV), il est largement envisageable de pouvoir conserver l'E85 plus d'un an.

Patouf à propos de l'article «Présentation moteur: Volkswagen 1.5l TSI»

Il y a 3 jours

Bonjour, J'ai pu tester la nouvelle Golf 8 en version 150 ch DSG7 finition Style et on ne sent pas du tout le passage des vitesses ; je pensais ne pas voir de différence avec ma polo 6 DSG !... qui offre déjà des passages de rapport doux même si l'on sent un peu les changements de rapports lorsque l'on conduit un peu plus nerveusement mais cela ne gêne pas suffisamment le plaisir de conduite. Bref c'est comme si vous aviez une voiture électrique, j'ai été étonné. Les seules grosses différence entre Golf et polo, pour moi en premier, c'est le confort de suspension, amortissement (attention test Golf 8 Style 150 ch donc avec suspension multibras) : même avec des jantes de 17 pouces et pneus de 225 de large, le confort est très largement supérieur surtout sur route nationale/départementale lorsque le bitume est granuleux et génère par conséquent bcp plus de bruit dans la polo (le gonflage des pneumatiques à son importance en partie), pas de remontée sèche du train arrière comme avec la Polo malgré 2,1 bars de pression à l'arrière et 2.3 à l'avant (fait à temp. 15°). - En second c'est l'insonorisation bien meilleure en regard des filtrations, (bruit de roulement) qui bien meilleure sur la Golf. - puis le confort du siège et ses réglages : je ne m'attendais pas à obtenir un confort supérieur signification sur la Golf 8, mais il y a une bonne différence même s'il l'on ai bien assis dans la polo, L'agrément de conduite moteur direction est moins perceptible, un peu mieux sur la Golf8 mais moins significatif.

© Guillaume Darding

Mentions légales