Mini compte-t-elle trop de modèles dans sa gamme?

Mini compte-t-elle trop de modèles dans sa gamme?

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 09 avril 2013

La gamme Mini compte actuellement sept modèles différents dans sa gamme. Si la marque ambitionne de compter jusqu’à 10 modèles d’ici à 2020, Mini pourrait toutefois revoir ses projets à la baisse.

La prochaine Mini est attendue pour le début de l’année prochaine. Les autres modèles de la gamme devraient être renouvelés à la suite. Toutefois, Jim McDowell, vice-président de Mini USA, estime que la marque anglaise pourrait choisir de ne pas reconduire certains modèles à la fin de leur cycle de production. Il cite notamment le fait qu’aux Etats-Unis, la Mini classique et le Countryman représentent 75% des ventes à eux deux sur un total de sept modèles.

D’autre part, de nouveaux concepts, comme la Rocketman, pourraient bien ne jamais voir le jour (la production de ce concept ayant déjà été remisée). D’après le responsable américain, ce concept nécessiterait un nombre trop important de composants nouveaux pour atteindre le stade de la production.

Mini pourrait confirmer la tendance initiée par d’autres constructeurs haut de gamme tels qu’Audi. Le constructeur bavarois a renoncé à certains de ses projets (touchant notamment aux véhicules électriques) alors que ce dernier a largement enrichi sa gamme ces dernières années.

Multiplier les nouveaux modèles, tout en maximisant le nombre de composants en commun, est un moyen efficace pour obtenir une bonne dynamique de vente: le constructeur peut communiquer fréquemment sur ses nouveautés.

L’exercice devient plus compliqué lorsqu’il s’agit de renouveler les modèles. Il faut rapidement faire évoluer toute la gamme sous peine de multiplier alors le nombre de références sur les lignes de production, ce qui aurait pour effet d’augmenter les coûts de production (logistique plus complexe, une capacité de stockage plus importante est nécessaire).

Il apparaît nécessaire alors de ne pas renouveler certains modèles afin de laisser place à de nouveaux concepts et/ou se concentrer sur son coeur de gamme. C’est certainement cette transition que Mini va devoir opérer au cours des prochaines années.

Source: Edmunds

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Nicolas G à propos de l'article «Normes Euro 6 : vue d'ensemble»

Il y a 49 minutes

Bonjour Guillaume, Merci pour cet article sur Euro 6. J'aimerais revenir sur la partie "mesure de puissance" et en particulier celle relative aux moteurs électriques. Pour avoir eu l'occasion de visualiser plusieurs COC de véhicules électriques (sur ce COC est indiqué la max net power, la max 30min power et la hourly output), j'ai pu constater des disparités très fortes entre la puissance net maxi et la maxi à 30min. Des facteurs de X2 à presque X5 selon le modèle (ex: max 30min power= 79kw et max net power= 386kw). Pourriez-vous m'expliquer de tels écarts comme elle ne tient pas compte comme vous l'indiquez d"’une éventuelle limitation de puissance due à l’échauffement des batteries" ? Pourquoi retenir l'homologation retient la valeur à 30min et non la maxi? Une évolution est-elle prévue sur ce dernier point à l'avenir (dans les prochaines normes)? D'avance, merci pour votre retour.

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Peugeot 1.2l Puretech turbo»

Avant-hier

Bonjour Damien, merci pour votre retour d'expérience et vos encouragements. En matière de consommation, elle devrait baisser progressivement jusqu'à atteindre 8 à 10.000 km. Effectivement, il serait surprenant d'arriver en dessous de 6l/100km (quoique, avec une bonne dose d'éco-conduite, il faut voir), mais 6-6,5 l/100km pour une compacte essence, c'est plutôt pas mal. Concernant le Start/Stop, la fonction est utile sur le cycle d'homologation (elle permet de gagner environ 5 grammes de CO2 / km). Dans la vie réelle, cela permet d'économiser aussi un peu d'essence (lorsque le moteur fonctionne au ralenti, il consomme entre 0,8 et 1,5 litres par heure, parfois plus dans des conditions extrêmes) et apporte un certain confort pendant l'arrêt (absence de vibrations) tout en étant parfois désagréable au redémarrage (... vibrations). Néanmoins, dans le cas d'un moteur essence, les vibrations sont parfois à peine perceptibles à bas régime.

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Renault 1.3l TCe / Mercedes A 200»

Avant-hier

Bonjour Laguna22, merci pour votre retour d'expérience. Dans le cas de votre précédente Laguna, la cylindrée joue en sa faveur pour proposer plus de couple et potentiellement plus de souplesse... mais je doute, en revanche, que le moteur soit aussi agréable en matière de sonorité et de vibrations.

© Guillaume Darding

Mentions légales