Nissan : 1.000 bornes de recharge rapide en Europe

Nissan : 1.000 bornes de recharge rapide en Europe

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 03 février 2014

Le constructeur japonais a installé sa millième borne de recharge rapide pour véhicules électriques. La création d’un réseau consistant de ce type de borne est est une étape importante pour la démocratisation des véhicules électriques .

Si le développement des infrastructures prend plus de temps que les ambitions initiales (Nissan avait annoncé début 2012 vouloir exploiter des milliers de bornes cette même année et des dizaines de milliers de bornes en 2015 à travers l’Europe), le réseau de bornes de recharge rapide devient de plus en plus dense.

Fin 2013, Nissan comptait plus de 1.000 bornes de recharge rapide (80% de la capacité de la batterie rechargée en 30 minutes) contre 600 fin 2012. En 2014, le constructeur japonais devrait installer 800 bornes supplémentaires.

L’Angleterre est le pays qui compte le plus de bornes installées par Nissan : 18% du parc. En France, Nissan a récemment inauguré la première borne implantée dans la capitale, mais la marque compte par ailleurs une centaine de bornes installées à travers le territoire français, majoritairement en Alsace.

Les bornes de recharges rapides sont fournies par l’entreprise française DBT-CEV. L’implantation des bornes se fait ensuite en partenariat avec les acteurs locaux (supermarchés, fournisseurs d’électricité, chaînes d’hôtel, gérants de parkings,…) de manière à construire des corridors offrant alors aux conducteurs de véhicules électriques la possibilité de couvrir des distances plus importantes.

Dans la plupart des cas, les bornes sont en accès libre et gratuit et l’électricité fournie est produite à partir d’énergies renouvelables (Angleterre, Pays-Bas, Belgique,…).

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Karim78 à propos de l'article «Dossier: fonctionnement de la climatisation»

Il y a 11 heures

Je prend note de vos précieux conseils. Cela semble logique après tout mais je vérifierai avec un 2ème mécano sait-on jamais. Merci encore Guillaume !

thierryb à propos de l'article «Autonomie et consommation des véhicules électriques»

Hier

Merci, c'est très clair

Guillaume Darding à propos de l'article «Autonomie et consommation des véhicules électriques»

Hier

Bonjour Thierry, merci beaucoup pour tes encouragements ! Concernant la vitesse de 100 km/h, il n'y a pas de raison d'être pénalisé à rouler plus vite puisque la consommation n'est pas décompté pendant cette phase. Peut-être y-t-il un risque (je pense assez peu signifiant) d'être pénalisé si on considère que la marge d'erreur des appareils de mesure est plus grande à haute vitesse. Cette phase a vitesse constante a pour but unique d'accelérer le test de toute façon. Mis à part à avoir accès au dossier d'homologation, il n'est pas possible de connaître la vitesse utilisée par le constructeur. Concernant la consommation, la tension et l'intensité de la batterie sont mesurées en continu lors des tests (soit par un appareil de mesure externe, soit directement par le système de gestion de la batterie, si le constructeur démontre qu'il est suffisamment précis). Par la suite, il suffit de relever la tension et l'intensité moyenne durant les segments dynamiques pour en déduire la consommation. Concernant la puissance de charge, elle n'est pas clairement définie à ma connaissance, mais la charge doit utiliser le chargeur embarqué du véhicule (convertissant le courant alternatif de la source en courant continu) et se faire à vitesse "normale" (logiquement avec une intensité de 16A, soit l'équivalent d'une puissance de 3,7 kW). Concernant la fin du test, il s'arrête lorsque le véhicule tombe en panne (et non aux 0% réels de la batterie, sinon, il y a de grandes chances qu'elle soit endommagée dans le processus). Les tests se font systématiquement en laboratoire : il n'y a donc pas d'incidence due aux variations des conditions météorologiques. En espérant avoir répondu à l'ensemble de tes questions !

© Guillaume Darding

Mentions légales