Pétition de Toyota pour les feux de route adaptatifs

Pétition de Toyota pour les feux de route adaptatifs

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 13 mai 2013

Toyota entend faire pression sur les autorités de régulation américaines pour que son système de feux de route adaptatifs soit autorisé aux Etats-Unis, une technologie par ailleurs déjà commercialisée en Europe et au Japon.

Tout comme Audi, le constructeur japonais fait face à l’interdiction sur le sol américain de ses feux de routes adaptatifs. La technologie consiste à adapter en fonction des conditions de circulation la direction et l’intensité des feux de routes. A l’aide d’une caméra qui scrute le trafic venant en sens inverse ou tout véhicule au devant, le vée véhicule reste donc constamment en feux de route.

Lorsqu’un véhicule arrive en sens inverse par exemple, le système baisse automatiquement la luminosité de l’éclairage du véhicule dans le champ de vision potentiel du conducteur venant en sens inverse alors que la portion de la route à droite et à gauche reste alors parfaitement éclairée avec un éclairage à haute intensité. De cette manière, le conducteur garde une bonne visibilité en cas d’obstacle sur les côtés de la route.

La NHTSA interdit l’utilisation de cette technologie sous prétexte qu’il n’existe pas sur ce type de véhicule de commutateur feux de croisement / feux de route. La NHTSA considère donc que le véhicule est constamment en feux de route et que cela constitue une source importante d’éblouissement pour les autres usagers. Consciente de l’obsolence potentielle de cette réglementation, l’autorité américaine devrait lancer sous peu une étude et peut-être réviser son jugement.

Convaincu de l’apport en terme de sécurité pour les usagers de la route, Toyota a décidé de lancer officiellement une pétition pour pousser la NHTSA à revoir sa position rapidement. Toyota argumente qu’il a déjà vendu 1.600 Lexus LS en Europe ainsi que 8.000 Toyota Crown au Japon équipées de cette technologie.

Selon les statistiques publiées par la NHTSA, Toyota estime que les feux de route adaptatifs pourraient sauver une dizaine de vies parmi les 2.300 piétons tués sur les routes américaines. De plus, selon une étude réalisée par l’IIHS (groupement d’assurances), les véhicules équipés de phares adaptatifs (changement automatique entre feux de croisement et feux de routes, phares pivotants) enregistreraient de 5 à 10% de déclarations de sinistres en moins par rapport à des véhicules équivalents non équipés de ces technologies.

Source: Automotive News

Commentaires sur l'article:

xav3294

10 février 2017 à 17h22

pourquoi aussi ne pas obliger les constructeurs à monter ce système dès le 2 ème niveau de finition ( ex sur Zen chez Renault et meme en option ),sur ma mégane 3 dci 130 Bose l'éclairage de nuit n'est pas performant surtout en hiver et que puis-je faire pour y remédier ?
Guillaume Darding [administrateur]

10 février 2017 à 21h24

Il n'y a malheureusement pas grand chose à faire, si ce n'est penser à nettoyer les vitres de vos feux. Il ne faut pas oublier non plus de vérifier que l'assiette des phares est bien réglée en fonction de la charge du véhicule (valable pour les feux halogènes, pour les feux Xénon, la correction d'assiette est automatique).

Par exemple, si l'assiette des feux est sur la position 3 (correspondant à un réglage pour un véhicule transportant 5 personnes + bagages) alors que vous êtes seul dans votre véhicule, la portée des feux sera significativement réduite!

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Nicolas G à propos de l'article «Normes Euro 6 : vue d'ensemble»

Il y a 48 minutes

Bonjour Guillaume, Merci pour cet article sur Euro 6. J'aimerais revenir sur la partie "mesure de puissance" et en particulier celle relative aux moteurs électriques. Pour avoir eu l'occasion de visualiser plusieurs COC de véhicules électriques (sur ce COC est indiqué la max net power, la max 30min power et la hourly output), j'ai pu constater des disparités très fortes entre la puissance net maxi et la maxi à 30min. Des facteurs de X2 à presque X5 selon le modèle (ex: max 30min power= 79kw et max net power= 386kw). Pourriez-vous m'expliquer de tels écarts comme elle ne tient pas compte comme vous l'indiquez d"’une éventuelle limitation de puissance due à l’échauffement des batteries" ? Pourquoi retenir l'homologation retient la valeur à 30min et non la maxi? Une évolution est-elle prévue sur ce dernier point à l'avenir (dans les prochaines normes)? D'avance, merci pour votre retour.

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Peugeot 1.2l Puretech turbo»

Avant-hier

Bonjour Damien, merci pour votre retour d'expérience et vos encouragements. En matière de consommation, elle devrait baisser progressivement jusqu'à atteindre 8 à 10.000 km. Effectivement, il serait surprenant d'arriver en dessous de 6l/100km (quoique, avec une bonne dose d'éco-conduite, il faut voir), mais 6-6,5 l/100km pour une compacte essence, c'est plutôt pas mal. Concernant le Start/Stop, la fonction est utile sur le cycle d'homologation (elle permet de gagner environ 5 grammes de CO2 / km). Dans la vie réelle, cela permet d'économiser aussi un peu d'essence (lorsque le moteur fonctionne au ralenti, il consomme entre 0,8 et 1,5 litres par heure, parfois plus dans des conditions extrêmes) et apporte un certain confort pendant l'arrêt (absence de vibrations) tout en étant parfois désagréable au redémarrage (... vibrations). Néanmoins, dans le cas d'un moteur essence, les vibrations sont parfois à peine perceptibles à bas régime.

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Renault 1.3l TCe / Mercedes A 200»

Avant-hier

Bonjour Laguna22, merci pour votre retour d'expérience. Dans le cas de votre précédente Laguna, la cylindrée joue en sa faveur pour proposer plus de couple et potentiellement plus de souplesse... mais je doute, en revanche, que le moteur soit aussi agréable en matière de sonorité et de vibrations.

© Guillaume Darding

Mentions légales