Plus de morts sur les routes allemandes en 2011

Plus de morts sur les routes allemandes en 2011

Publié le 01 mars 2012
Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com

Le bureau fédéral des statistiques a récemment publié le nombre de personnes décédées en Allemagne suite à un accident de la route. Les chiffres font état d’une hausse de 9.4% et 3.991 morts.

L’Allemagne est un pays de référence en matière d’automobile et beaucoup de conducteurs se plaisent à rêver de ces « Autobahn » où il n’y a pas de limitation de vitesse. Même si, dans les faits, les portions « illimitées » se font de plus en plus rares et il y a tout de même quelques règles qui entourent cette absence de limite.

Nos voisins d’Outre-Rhin publient des chiffres de mortalité en forte hausse pour l’année 2011: près de 10%. Avec un peu moins de 4.000 morts, l’Allemagne est donc désormais au même niveau que la France (3.970 décès, chiffres stables). L’année 2011 marque la fin d’une baisse continue du nombre de morts sur les routes de près de 20 ans.

Le bureau fédéral explique que ces mauvais chiffres sont dus à la météo clémente (hiver doux, printemps chaud et un automne sec). Ces conditions inciteraient d’une part, les conducteurs à rouler plus vite. D’autre part, les piétons, cyclistes et motards ont été plus enclin aux sorties grâce à la météo favorable.

Hamburg signe une hausse spectaculaire du nombre de morts (+54,5%) mais reste néanmoins parmi les bons élèves avec un total de 19 morts pour 1 million d’habitants (moyenne nationale de 49 morts). Au contraire, les « Länder » voisins sont parmi les plus meurtriers avec un funeste record de 87 morts pour un million d’habitants en Mecklenburg-Vorpommen.

En terme de démographie, l’Allemagne compte un peu plus de 80 millions d’habitants, 500 voitures pour 1.000 habitants et 15 km d’autoroute pour 100.000 habitants. De l’autre côté du Rhin, il y a un peu plus de 65 millions d’habitants, 500 voitures pour 1.000 habitants et 17 km d’autoroute pour 100.000 habitants.

Il serait complexe de faire un parallèle en terme de trafic routier tant la structure du réseau est différente. Néanmoins, avec des chiffres de mortalité comparables et une politique de vitesse qui pourrait paraître plus laxiste outre-Rhin, l’Allemagne semble démontrer, même avec un nombre de morts exceptionnellement en hausse en 2011, que la vitesse n’est peut-être pas la cause emblématique responsable de tous les maux.

Source: Destatis
Crédit photo: Wikimedia Commons

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux

© Guillaume Darding

Mentions légales