Pneus hiver en Belgique: recommandés mais pas obligatoires

Pneus hiver en Belgique: recommandés mais pas obligatoires

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 01 octobre 2013

Au contraire de ses voisins luxembourgeois et allemands, la Belgique laissera, pour les prochaines années, la responsabilité aux conducteurs d’équiper leur véhicule ou non de pneus hiver pendant la saison hivernale.

La question de l’obligation de monter des pneus hiver est un débat récurrent en Belgique, tout comme en France, lors d’intenses épisodes neigeux. La Belgique est une plateforme majeure de l’Europe pour le transport routier. Les chutes de neige engendrent régulièrement de nombreux bouchons, le profil vallonné des routes étant un facteur aggravant.

Le Secrétaire d’Etat à la Mobilité en Belgique, Melchior Wathelet, a indiqué qu’une obligation de monter des pneus hiver pendant la saison hivernale n’était pas d’actualité pour le Royaume. Pourtant persuadé de l’apport indiscutable en matière de performance, il estime que la monte de pneus hiver n’a qu’un impact limité sur le nombre d’accidents corporel.

Il se base, pour appuyer ses dires, sur une étude de IBSR (Institut Belge pour la Sécurité Routière) qui montre qu’en 2012, seuls 2% des accidents corporels ont eu lieu sur route enneigée. La cause de ces accidents n’est, par ailleurs, pas forcément à mettre en relation avec une monte pneumatique inadaptée.

D’autre part, selon l’IBSR, 90% des camions sont déjà chaussés de pneus hiver, une obligation ne solutionnerait donc pas le problème des poids lourds bloqués voire en ciseau. Les problèmes de circulation des camions interviendraient lorsqu’ils roulent à vide ou lorsque leur chargement est mal réparti. Une étude est en cours à ce sujet en Allemagne (résultats attendus pour novembre 2014).

Pneus hiver - marquage M+S et flocon, empreinte

En province de Liège (frontalière avec l’Allemagne) et en province du Luxembourg (frontalière avec le Luxembourg), plus de 50% des automobilistes sont équipés de pneus hiver, contre 18% en moyenne à l’échelle nationale.

En conclusion, les autorités belges, s’appuyant sur l’étude de l’IBSR, préconisent, plutôt qu’une obligation, des initiatives visant à sensibiliser les conducteurs sur la monte de pneumatiques hiver en matière de performance et de sécurité ainsi que sur une adaptation nécessaire de leur conduite lorsque les conditions météorologiques sont difficiles.

Source: RTBF, IBSR
Crédit photo: Wikimedia, Michelin, Goodyear

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
pjmdur à propos de l'article «Présentation moteur: Peugeot 1.2l Puretech turbo»

Hier

Merci Guillaume pour votre réponse. Il est clair qu'il devait y avoir une petite difficulté dans l'utilitaire PSA, j'ai eu l'impression que cela recouvrait deux casses 6d et 6d temp pour un véhicule fabriqué fin 2018.

Pascal29 à propos de l'article «Présentation moteur: Volkswagen 1.5l TSI»

Avant-hier

Je plussoie Guillaume; bien pour ça que le seul diesel à la maison est celui qui me sert à travailler et à faire la route des vacances; les 3 autres sont des essences (sans turbo, fap et autre cochonnerie), pas très puissants (70, 82 et 85 ch), mais très bien pour ne faire que de la ville et un peu de voies rapides (et mon petit cabriolet pour les WE ensoleillés, 146 ch pour faire joujou ! ;-)

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Volkswagen 1.5l TSI»

Avant-hier

Bonjour Larst et Pascal29, si le moteur essence consomme plus que son homologue diesel, il ne faut pas oublier qu'il y a une différence de prix à l'achat (de l'ordre de 2.000 € à puissance équivalente) qui peut compenser cela (bien évidemment, cela dépend de votre profil de conduite, de votre kilométrage, etc.). Concernant l'aspect pollution, si on prend uniquement l'aspect CO2, le diesel reste bien évidemment avantageux. Si on prend en considération les autres gaz polluants, la comparaison est plus complexe voire impossible ! Dans tous les cas, je reste persuadé que la meilleure solution reste un mix énergétique et non une solution unique. L'histoire récente a effectivement montré qu'en favorisant l'achat de moteurs diesel uniquement, il serait indispensable d'en tirer les conséquences et ne pas se contenter d'enterrer le diesel.

© Guillaume Darding

Mentions légales