Pneus hiver : en été aussi?

Pneus hiver : en été aussi?

Guillaume Darding - 20 février 2014

En matière d'efficacité à basse température et sur sol enneigé, les pneus hiver n'ont pas leur égal. Il pourrait être tentant pour le conducteur de conserver ses pneus hiver, même quand les conditions climatiques ne l'exigent pas. Est-ce pour autant une bonne idée?

Si les bienfaits d'un pneu hiver sont connus lorsque la température extérieure est inférieure à 7 °C, qu'en est-il des performances de ces derniers si la température est supérieure à 7 °C?

Différents tests ont été menés par des organismes indépendants (dont le TCS - club automobile suisse). Ces tests arrivent à la conclusion que les distances de freinage sont environ 20% plus élevées avec un pneu hiver sur chaussée sèche et une température extérieure de 20 °C. D'autre part, les pneus hivers peuvent induire une sensation de flottement dans la direction en virage de par leur conception.

Etant donné leur structure en lamelles et leur gomme plus souple, les pneus hiver s'usent aussi plus vite en été. De plus, si la réglementation européenne impose que la hauteur de la bande de roulement soit d'au minimum 1,6mm (témoin d'usure), un pneu hiver n'est plus efficace pendant la saison hivernale lorsque l'épaisseur de la bande de roulement est inférieure à 4mm. Dans ces conditions, il apparait difficile de pouvoir utiliser ses pneus hiver d'une saison hivernale à l'autre tout en les utilisant l'été.

D'autre part, les pneus hiver ont une influence néfaste sur la consommation : alors que la plupart des pneus été ont un indice de A à C considérant le label européen, la plupart des pneus hiver ont la note E ou F, ce qui représente une surconsommation d'environ 0,3 l/100km.

Mis à part en cas de très faibles kilométrages annuels (de l'ordre de 5.000 km/an), il n'est pas viable de rouler en pneus hiver toute l'année, outre une usure plus rapide en été et une surconsommation, les pneus hiver présentent surtout des distances de freinages plus longues et des qualités de guidages moindres par rapport à un pneu été lorsque la température est estivale.

Crédit photos: Michelin

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Ford 1.5l et 1.6l Ecoboost»

Hier

Bonjour Claude, je comprends vos craintes et votre décision avec pareil défaut ! Il est surprenant que le vendeur vous ait présenté le véhicule ainsi... Concernant le DIG-T 163 ch, c'est un moteur développé par Nissan qui a plutôt bonne presse en matière de fiabilité. Le 1.8 l en est effectivement dérivé (mais ce n'est pas vraiment une évolution, il s'agit plutôt d'une version développée par Renault Sport pour motoriser la Mégane R.S. ainsi que l'Alpine A110. Une version dégonflée a été développée en parallèle sur Talisman et Espace).

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur : Mazda Skyactiv-X»

Hier

Bonjour Sorin, merci beaucoup pour votre retour d'expérience et le partage de vos données !

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Volkswagen 1.5l TSI»

Hier

Bonjour alexlef, il ne peut pas s'agir de l'ajout d'une wastegate pour la bonne raison que le turbo a déjà une wastegate (c'est un organe vital du turbo) électrique. La nouvelle référence conserve bien sûr le FàP et la courroie de distribution. L'évolution DPCA est essentiellement là pour que le moteur soit conforme aux normes Euro 6d et il n'y a donc pas de changements majeurs par rapport à son prédécesseur DADA. L'évolution la plus marquante, à ma connaissance, concerne la culasse qui a sûrement été revue pour supporter des températures un peu plus élevées.

© Guillaume Darding

Mentions légales