Présentation du nouveau 1.6l turbo essence Opel

Présentation du nouveau 1.6l turbo essence Opel

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 19 octobre 2012

A l’occasion du Aachen Colloquium (Aix-la-Chapelle / Allemagne), Opel est revenu plus en détail sur les caractéristiques de son nouveau moteur essence turbo. Ce moteur équipera en premier lieu la toute nouvelle Opel Cascada.

Le 1.6l SIDI Ecotec Turbo sera décliné en 2 puissances: une variante de 170 chevaux et 280 Nm développée avec pour objectifs principaux une bonne maîtrise de la consommation d’essence, un couple disponible sur une large plage de régimes moteur pour améliorer les reprises et, enfin, un silence de fonctionnement optimisé. La deuxième variante, de 200 chevaux et 300 Nm, se veut une référence dans sa catégorie en terme de performances. BMW, PSA et consorts sont avertis.

Opel 1,6l SIDI Ecotec turbo - Opel Cascada

Le bloc cylindres reste en fonte tandis que le bas moteur est en aluminium. Le cylindre peut supporter une pression pouvant atteindre jusque 130 bars. Le bloc cylindres recours à des parois de faible épaisseur, limitant le poids et garant d’une bonne compacité en permettant l’intégration directe de certaines fonctionnalités (refroidissement,…). Cette technique permet par ailleurs de réduire le temps de fabrication du bloc moteur.

Les vibrations et l’acoustique ont été un axe de développement majeur du 1.6l turbo. Opel annonce que ce moteur est le seul de la catégorie à être équipé d’arbres d’équilibrage, ceci afin de réduire les vibrations. En vue de limiter le bruit des soupapes, celles-ci sont actionnées par des cames à rouleau (frottements réduits). La distribution se fait par chaîne. Généralement plus bruyante qu’une courroie, les bruits de la chaîne sont ici réduits grâce à un design spécifique (dents inversées).

Une attention particulière a été porté sur la diminution des bruits rayonnés (induits par la vibration de tôles d’acier  de faible épaisseur typique des parois de silencieux) grâce à une utilisation intensive des moyens de calculs (simulation par éléments finis). Au ralenti, le moteur et l’échappement restent exempts de toute vibration audible. Opel a naturellement travaillé à l’acoustique de l’échappement ainsi que de l’admission pour obtenir une acoustique soignée et valorisante pour le client final.

Le turbo est directement intégré dans le collecteur d’échappement. Ce principe a été préféré au turbo double entrée de par sa compacité et sa facilité de montage sur les lignes de production. Bien que les turbos soient identiques de l’extérieur, chacune des 2 variantes (170 ou 200ch) a une aérodynamique spécifique. Le compresseur est optimisé de sorte à limiter les sifflements.

A l’intérieur du cylindre, le dessin du piston est différencié selon la variante du 1.6l turbo. L’injecteur est en position centrale sur le haut du cylindre, proche de la bougie d’allumage. De cette manière, le moteur est capable de fonctionner ausi bien en chage homogène qu’en charge stratifiée (en excès d’air). Opel promet une diminution des rejets de CO2 de l’ordre de 13% et une augmentation de 33% en terme de puissance et de couple par rapport au moteur qu’il remplace.

Opel Cascada - vue arrière

Le 1.6l constitue la première application d’une nouvelle génération de moteurs destinée à équiper les futurs modèles de la marque à l’éclair.

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Pires à propos de l'article «Présentation moteur: Audi 2.0l TFSI»

Il y a 11 heures

Bonjour, Je dois remplacer les pistons/segmentation/bielle sur mon audi Q5 TFSI 211cv de 2009. ( problème de surconsommation d'huile ). Mon véhicule étant de 2009 (66000 kms) , je n'espere pas de prise en charge d'Audi. J'ai peut être une solution en récupérant le bloc contenant les pièces défaillantes sur un moteur 211cv TFSI de 2019. Pensez- vous que le bloc de 2019 est compatible avec celui de 2009? D'avance merci pour votre aide

Fabalx à propos de l'article «Présentation moteur: Volkswagen 1.5l TSI»

Avant-hier

Bonjour, J'utilise plusieurs véhicules reprogrammés à l'ethanol, une clio et un sportvan. J'ai plus de recul avec la clio (3 ans) et considère que c'est un succes relatif : J'entends que ça fonctionne bien mais il y a un point étrange, je ne surconsomme pas mais je passe un jeu de bougies d'allumage tous les 25000KM. Est ce que le mélange est trop pauvre? Je ne pense pas vu qu'elle démarre même en hiver en e85 tant que je suis dans l'intervalle de 25000km. Si vous avez une opinion sur ce phénomène, je suis preneur de votre science. J'ai maintenant un Sportvan DACA 130CV que j'ai converti il y a de ça presque un an. Je constate toutefois un bruit métallique très discret lorsque la désactivation des cylindres opère depuis la conversion. Il est parfaitement cyclique mais je ne parviens pas à localiser s'il provient des cyclindres ou du turbo car on ne peut pas tester à l'arrêt... Est-ce que vous sauriez si le fait d'avoir modifier l'avance allumage et/ou les temps d'ouverture fermeture d'injecteurs lors de la reprogrammation ethanol peut avoir un impact néfaste sur le fonctionnement de la désactivation des cylindres? Qu'en est-il des reprogrammation incluant une montée en puissance/couple? Un passage au banc indique un passage de 130CH à 175CH identique à celle proposée pour le bloc DADA alors qu'il n'ont pas le même turbo, ni le même ratio de compression, ni les mêmes soupapes, etc... Ne sachant pas toutes ses disparités moteur avant reprogrammation, j'ai peut être fait preuve de candeur en pensant optimiser le réglage en passant au banc. Au final, je ne suis pas capable d'isoler la cause de ce changement de comportement en mode désactivation de cylindres. Est ce que ce bruit serait d'avantage imputable à un excès de gonflette ou bien les lois d'injection pour le E85??? Est-il possible pour un moteur de passer d'un cycle de Miller à un cycle Beau de Rochas par reprogrammation? Pure spéculation de néophite mais je soupsonne l'application d'une cartographie commune pour deux moteurs qui partagent finalement bien peu de chose...

pjmdur à propos de l'article «Technique : batterie Li-ion»

Avant-hier

Merci Guillaume. C'était un peu ma conclusion. Il est difficile de comprendre pourquoi sur mon véhicule, il y a une telle différence d'autonomie réelle sur ces faibles delta de température. Surtout qu'en plus il n'y en a pas trop par construction.

© Guillaume Darding

Mentions légales