Réforme du permis à points allemand

Réforme du permis à points allemand

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 01 mai 2014

Depuis le 1er mai, de nouvelles règles entreront en vigueur concernant le permis de conduire allemand. Le changement était devenu nécessaire, selon les autorités, pour système instauré il y a 40 ans (L’Allemagne est le premier pays européen a avoir adopté le permis à points).

Jusqu’à aujourd’hui, le permis allemand comptait 18 points et le nombre de points alloué par infraction pouvait atteindre 7 points selon la gravité du méfait. Au contraire de la France où le conducteur dispose de 12 points et perd des points à chaque infraction, le conducteur allemand démarre avec 0 point et additionne les points à chaque infraction.

Désormais, le permis allemand ne comptera plus que 8 points et les infractions sont divisées en 3 catégories. Une équivalence sera faite pour basculer de l’ancien système vers le nouveau système. D’autre part, les infractions qui ne concernent pas directement la sécurité routière ne seront plus comptabilisés dans le décompte des points, mais toujours sanctionnées d’une amende (comme la conduite en zone protégée « Umweltszone » par exemple).

La première catégorie, sanctionnée par un point, regroupe les infractions relativement mineures comme un excès de vitesse modéré, un stationnement gênant, téléphoner en conduisant, etc. Le deuxième niveau concerne des infractions jugées plus graves comme la conduite sous influence de l’alcool (plus de 0,5g/litre de sang) et/ou de drogue, un grand excès de vitesse, la non-assistance à personne en danger, un délit de fuite, etc. Les sanctions atteignent 3 points lorsque l’infraction est commise alors que le permis du conducteur était suspendu.

Un excès de vitesse de moins de 20 km/h n’entraîne pas de point supplémentaire, bien qu’il soit sanctionné d’une amende. Entre 21 et 40 km/h ( 21 et 30 km/h en ville), la sanction s’élève à un point sans privation du permis de conduire. Au-delà, la sanction atteint 2 points et un retrait de permis d’1 mois au minimum.

Après la sanction d’une infraction à un point, ce dernier est effacé après 2 ans et demi, 5 ans si l’infraction était pénalisée de 2 points et 10 ans pour effacer une infraction de 3 points. En revanche, le délai de récupération n’est pas affecté lorsque l’automobiliste commet une autre infraction : chaque échéance est indépendante l’une de l’autre.

Système de points permis allemand

Lorsque le conducteur allemand accumule 4 ou 5 points, il reçoit un premier courrier l’en informant. Il a alors la possibilité d’effectuer une formation (similaire aux stages de récupération de points en France) permettant de déduire 1 point (à raison d’une fois tous les 5 ans). Entre 6 et 7 points, l’automobiliste reçoit un second courrier, mais il ne peut plus déduire de points. Lorsque le décompte de points atteint ou dépasse 8, le permis est retiré.

Source : Bundesministerium für Verkehr und digitale Infrastruktur
Crédit photo: Wikimedia Commons / BMVI

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Volkswagen 1.5l TSI»

Avant-hier

Bonjour Patouf, merci pour votre retour d'expérience !

Guillaume Darding à propos de l'article «Dossier: utilisation du superéthanol E85»

Avant-hier

Bonjour Hubert, on peut estimer qu'il n'y a pas de précautions supplémentaires à prendre par rapport au stockage d'essence sans-plomb. Effectivement, limité la quantité d'air est bénéfique et dans de bonnes conditions de stockage (variation de température limitée, exposition faible aux UV), il est largement envisageable de pouvoir conserver l'E85 plus d'un an.

Patouf à propos de l'article «Présentation moteur: Volkswagen 1.5l TSI»

Il y a 3 jours

Bonjour, J'ai pu tester la nouvelle Golf 8 en version 150 ch DSG7 finition Style et on ne sent pas du tout le passage des vitesses ; je pensais ne pas voir de différence avec ma polo 6 DSG !... qui offre déjà des passages de rapport doux même si l'on sent un peu les changements de rapports lorsque l'on conduit un peu plus nerveusement mais cela ne gêne pas suffisamment le plaisir de conduite. Bref c'est comme si vous aviez une voiture électrique, j'ai été étonné. Les seules grosses différence entre Golf et polo, pour moi en premier, c'est le confort de suspension, amortissement (attention test Golf 8 Style 150 ch donc avec suspension multibras) : même avec des jantes de 17 pouces et pneus de 225 de large, le confort est très largement supérieur surtout sur route nationale/départementale lorsque le bitume est granuleux et génère par conséquent bcp plus de bruit dans la polo (le gonflage des pneumatiques à son importance en partie), pas de remontée sèche du train arrière comme avec la Polo malgré 2,1 bars de pression à l'arrière et 2.3 à l'avant (fait à temp. 15°). - En second c'est l'insonorisation bien meilleure en regard des filtrations, (bruit de roulement) qui bien meilleure sur la Golf. - puis le confort du siège et ses réglages : je ne m'attendais pas à obtenir un confort supérieur signification sur la Golf 8, mais il y a une bonne différence même s'il l'on ai bien assis dans la polo, L'agrément de conduite moteur direction est moins perceptible, un peu mieux sur la Golf8 mais moins significatif.

© Guillaume Darding

Mentions légales