Renault: des véhicules hybrides en perspective

Renault: des véhicules hybrides en perspective

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 06 octobre 2013

Jusqu’ici focalisé sur la développement et la commercialisation des véhicules électriques, le groupe français développe, dans le cadre de la « Nouvelle France Industrielle », des solutions hybrides à bas coût destinées à équiper progressivement  sa gamme.

Si Renault n’avait pas spécialement prévu de passer par l’étape des véhicules hybrides lorsqu’il s’est lancé dans le développement des véhicules électriques, les actions menées par le gouvernement lui permettront de le faire en contenant les coûts de Recherche & Développement.

A l’image du programme Hybrid Air présenté par PSA en début d’année, le développement du véhicule hybride rechargeable par Renault se fera à travers le projet du véhicule 2l/100km à l’horizon 2020.

Ce programme est géré par la PFA (Plateforme de la Filière Automobile). Elle rassemble l’ensemble des acteurs de l’industrie automobile française (constructeurs, équipementiers et fournisseurs). La mission a été attribuée à la PFA l’an passé par le ministre du Redressement Productif, Arnaud Montebourg, dans le cadre d’un plan de soutien à la filière automobile.

Le développement des technologies hybrides se fera selon deux axes pour Renault: la batterie modulaire à convertisseur intelligent 400V-12V (BAMOCO) et la machine électrique compacte et modulaire (MELCOMO). Ces projets se feront en collaboration avec un ou plusieurs équipementiers, des universités et des PME.

moteur électrique Renault Zoé

Le programme MELCOMO consiste à développer un moteur électrique compact (250mm de diamètre pour 100mm de profondeur) atteignant une puissance de 50 kW pour un couple maximal de 220 Nm. La réduction des coûts, ainsi que la modularité (adapter le moteur facilement à différents châssis) seront les axes majeur de développement. Enfin, le moteur sera conçu pour s’adapter à des plateformes prévues initialement pour des véhicules à moteur thermique.

Le projet BAMOCO a pour but de supprimer la batterie 12V traditionnelle, de concevoir une connectique sécuritaire à faible coût et de développer un module de batterie pour moteur électrique standard avec son électronique de commande et sa connectique.

batterie lithium-ion Renault

Ce projet devrait faire l’objet de subventions  de l’Etat à terme, ce qui permettra à Renault de développer en limitant ses coûts une technologie alternative aux véhicules 100% électrique. Ce projet vient en complément du programme HYDIVU (HYbride DIesel Véhicule Utilitaire pour les Renault Master et Trafic). Ce dernier vient de se voir confirmer par l’UE l’attribution de subventions sous formes diverses pour un montant de 20,5 millions d’euros.

Crédit images: Renault

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Peugeot 1.2l Puretech turbo»

Hier

Bonjour Damien, merci pour votre retour d'expérience et vos encouragements. En matière de consommation, elle devrait baisser progressivement jusqu'à atteindre 8 à 10.000 km. Effectivement, il serait surprenant d'arriver en dessous de 6l/100km (quoique, avec une bonne dose d'éco-conduite, il faut voir), mais 6-6,5 l/100km pour une compacte essence, c'est plutôt pas mal. Concernant le Start/Stop, la fonction est utile sur le cycle d'homologation (elle permet de gagner environ 5 grammes de CO2 / km). Dans la vie réelle, cela permet d'économiser aussi un peu d'essence (lorsque le moteur fonctionne au ralenti, il consomme entre 0,8 et 1,5 litres par heure, parfois plus dans des conditions extrêmes) et apporte un certain confort pendant l'arrêt (absence de vibrations) tout en étant parfois désagréable au redémarrage (... vibrations). Néanmoins, dans le cas d'un moteur essence, les vibrations sont parfois à peine perceptibles à bas régime.

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Renault 1.3l TCe / Mercedes A 200»

Hier

Bonjour Laguna22, merci pour votre retour d'expérience. Dans le cas de votre précédente Laguna, la cylindrée joue en sa faveur pour proposer plus de couple et potentiellement plus de souplesse... mais je doute, en revanche, que le moteur soit aussi agréable en matière de sonorité et de vibrations.

Guillaume Darding à propos de l'article «Emissions de CO2 en 2030: quels objectifs pour les constructeurs?»

Hier

Bonjour pjmdur, vous avez certainement raison si on parle de véhicules d'entreprise où les premiers retours semblent montrer que les conducteurs de ces véhicules ne se donnent pas la peine de recharger les batteries de leur véhicule hybride rechargeable. Enfin, je pense que c'est plus compliqué que cela : il n'ont pas nécessairement les moyens de recharger sur leur lieu de travail et si c'est un véhicule qui est stationné à domicile, il faudrait un compteur séparé pour que ce ne soit pas le conducteur qui soit facturé du coût de la recharge (ou l'entreprise devrait prévoir une prime pour compenser cela). Si on parle d'un achat particulier, je pense que le moteur électrique sera bien plus utilisé, en revanche.

© Guillaume Darding

Mentions légales