Renault modernise l’usine de Douai

Renault modernise l’usine de Douai

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 23 mai 2013

Renault opère depuis l’été 2011 la modernisation de l’usine de Douai pour accueillir dès 2014 les véhicules haut de gamme de la marque (Espace, Laguna) actuellement produits à Sandouville. Pour ce faire, la marque au losange a investi 420 millions d’euros pour adapter le site nordiste.

L’usine de Douai produit actuellement les Renault Scénic et les Mégane Coupé-Cabriolet à une cadence de plus de 1.000 véhicules par jour. Près de 10 millions de véhicules sont sortis de l’usine depuis sa création en 1970. A partir de 2014, Douai accueillera tour à tour les remplaçants de l’Espace, de la Laguna et du Scenic.

Afin de produire les véhicules haut de gamme de la marque, Renault a consenti à d’importants travaux de modernisation. En premier lieu et à l’image de ses consoeurs européennes, l’usine de Douai sera adapté à la production monoflux: sur une seule et unique ligne de production, le constructeur sera capable de produire 5 véhicules différents (Laguna berline et break, Scénic et Grand Scenic, Espace). L’usine a le potentiel d’accueillir un sixième véhicule si nécessaire.

La production monoflux permet une grande flexibilité afin de gérer les fluctuations de la demande. Cette méthodologie est rendue possible par un travail en amont lors du développement des véhicules. Les ingénieurs doivent s’accomoder avec certains élements  standardisés pour une même famille de véhicule. Du côté usine, le service logistique doit faire preuve d’une réactivité sans faille pour approvisionner la ligne de production avec les bons composants au bon moment.

D’autre part, l’usine s’est doté de nouveaux outillages avec l’emboutissage à chaud (permet de réduire les épaisseurs de tôles tout en garantissant une tenue mécanique supérieure). Renault se dote aussi d’un poste d’emboutissage d’aluminium et développe ses compétences en matière de pièces plastiques grâce à l’installation de deux nouvelles presses.

Les travaux de modernisation devraient s’achever dans le courant de l’année 2013. Le premier nouveau modèle produit sera le successeur de l’Espace dont la commercialisation interviendra en fin d’année 2014. Depuis le début du mois, l’usine de Douai a relevé son niveau de confidentialité depuis que le site produit les toutes premières pièces du remplaçant de l’Espace. Les premières caisses qui serviront de base à la construction des prototypes sortiront de l’usine dans le courant de l’été.

Source: Renault, La Voix du Nord

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
pjmdur à propos de l'article «Présentation moteur: Peugeot 1.2l Puretech turbo»

Hier

Merci Guillaume pour votre réponse. Il est clair qu'il devait y avoir une petite difficulté dans l'utilitaire PSA, j'ai eu l'impression que cela recouvrait deux casses 6d et 6d temp pour un véhicule fabriqué fin 2018.

Pascal29 à propos de l'article «Présentation moteur: Volkswagen 1.5l TSI»

Avant-hier

Je plussoie Guillaume; bien pour ça que le seul diesel à la maison est celui qui me sert à travailler et à faire la route des vacances; les 3 autres sont des essences (sans turbo, fap et autre cochonnerie), pas très puissants (70, 82 et 85 ch), mais très bien pour ne faire que de la ville et un peu de voies rapides (et mon petit cabriolet pour les WE ensoleillés, 146 ch pour faire joujou ! ;-)

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Volkswagen 1.5l TSI»

Avant-hier

Bonjour Larst et Pascal29, si le moteur essence consomme plus que son homologue diesel, il ne faut pas oublier qu'il y a une différence de prix à l'achat (de l'ordre de 2.000 € à puissance équivalente) qui peut compenser cela (bien évidemment, cela dépend de votre profil de conduite, de votre kilométrage, etc.). Concernant l'aspect pollution, si on prend uniquement l'aspect CO2, le diesel reste bien évidemment avantageux. Si on prend en considération les autres gaz polluants, la comparaison est plus complexe voire impossible ! Dans tous les cas, je reste persuadé que la meilleure solution reste un mix énergétique et non une solution unique. L'histoire récente a effectivement montré qu'en favorisant l'achat de moteurs diesel uniquement, il serait indispensable d'en tirer les conséquences et ne pas se contenter d'enterrer le diesel.

© Guillaume Darding

Mentions légales