Renault-Nissan et Daimler étendent leur collaboration

Renault-Nissan et Daimler étendent leur collaboration

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 17 septembre 2013

Jusqu’ici focalisée sur le continent européen, la coopération entre l’alliance Renault-Nissan et le groupe Daimler se développe désormais au niveau mondial.

Signés en 2010, les accords conclus entre l’alliance franco-japonaise et le groupe allemand s’articulaient autour de trois projets. Le premier consistait en un échange de motorisation: Mercedes propose certaines Classe A avec un moteur diesel Renault tandis qu’Infiniti propulsera la nouvelle Q50 avec des blocs Mercedes.

Le deuxième projet prévoyait la fourniture d’un utilitaire, ce qui s’est traduit par le nouveau Mercedes Citan, frère jumeau du Renault Kangoo. Enfin, le troisième programme concerne le développement commun d’une citadine (future Smart forfour / future Renault Twingo).

La collaboration s’étend désormais autour d’une dizaine de projets communs comprenant la production conjointe de moteurs essence aux Etats-Unis (Tennessee, début de fabrication prévu en 2014). Ces moteurs seront utilisés dans les Mercedes Classe C et les nouvelles Infiniti.

Toujours en matière de motorisations, les deux groupes développeront en commun une nouvelle génération de moteurs à trois et quatre cylindres essence dotés de l’injection directe et de la suralimentation.

Les projets communs ne concernent pas seulement les véhicules particuliers, mais aussi les véhicules utilitaires légers comme le Mercedes Citan évoqué précedemment. Dans certaines régions d’Asie, le Nissan NV350 sera rebadgé sous la marque Mitsubishi Fuso. D’autre part, il y aura un rebadgeage entre les trucks Fuso Canter Guts et le Nissan F24 pour un volume d’environ 1.300 unités sur le marché japonais.

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Karim78 à propos de l'article «Dossier: fonctionnement de la climatisation»

Il y a 10 heures

Je prend note de vos précieux conseils. Cela semble logique après tout mais je vérifierai avec un 2ème mécano sait-on jamais. Merci encore Guillaume !

thierryb à propos de l'article «Autonomie et consommation des véhicules électriques»

Hier

Merci, c'est très clair

Guillaume Darding à propos de l'article «Autonomie et consommation des véhicules électriques»

Hier

Bonjour Thierry, merci beaucoup pour tes encouragements ! Concernant la vitesse de 100 km/h, il n'y a pas de raison d'être pénalisé à rouler plus vite puisque la consommation n'est pas décompté pendant cette phase. Peut-être y-t-il un risque (je pense assez peu signifiant) d'être pénalisé si on considère que la marge d'erreur des appareils de mesure est plus grande à haute vitesse. Cette phase a vitesse constante a pour but unique d'accelérer le test de toute façon. Mis à part à avoir accès au dossier d'homologation, il n'est pas possible de connaître la vitesse utilisée par le constructeur. Concernant la consommation, la tension et l'intensité de la batterie sont mesurées en continu lors des tests (soit par un appareil de mesure externe, soit directement par le système de gestion de la batterie, si le constructeur démontre qu'il est suffisamment précis). Par la suite, il suffit de relever la tension et l'intensité moyenne durant les segments dynamiques pour en déduire la consommation. Concernant la puissance de charge, elle n'est pas clairement définie à ma connaissance, mais la charge doit utiliser le chargeur embarqué du véhicule (convertissant le courant alternatif de la source en courant continu) et se faire à vitesse "normale" (logiquement avec une intensité de 16A, soit l'équivalent d'une puissance de 3,7 kW). Concernant la fin du test, il s'arrête lorsque le véhicule tombe en panne (et non aux 0% réels de la batterie, sinon, il y a de grandes chances qu'elle soit endommagée dans le processus). Les tests se font systématiquement en laboratoire : il n'y a donc pas d'incidence due aux variations des conditions météorologiques. En espérant avoir répondu à l'ensemble de tes questions !

© Guillaume Darding

Mentions légales