Renault-Nissan et Daimler étendent leur collaboration

Renault-Nissan et Daimler étendent leur collaboration

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 17 septembre 2013

Jusqu’ici focalisée sur le continent européen, la coopération entre l’alliance Renault-Nissan et le groupe Daimler se développe désormais au niveau mondial.

Signés en 2010, les accords conclus entre l’alliance franco-japonaise et le groupe allemand s’articulaient autour de trois projets. Le premier consistait en un échange de motorisation: Mercedes propose certaines Classe A avec un moteur diesel Renault tandis qu’Infiniti propulsera la nouvelle Q50 avec des blocs Mercedes.

Le deuxième projet prévoyait la fourniture d’un utilitaire, ce qui s’est traduit par le nouveau Mercedes Citan, frère jumeau du Renault Kangoo. Enfin, le troisième programme concerne le développement commun d’une citadine (future Smart forfour / future Renault Twingo).

La collaboration s’étend désormais autour d’une dizaine de projets communs comprenant la production conjointe de moteurs essence aux Etats-Unis (Tennessee, début de fabrication prévu en 2014). Ces moteurs seront utilisés dans les Mercedes Classe C et les nouvelles Infiniti.

Toujours en matière de motorisations, les deux groupes développeront en commun une nouvelle génération de moteurs à trois et quatre cylindres essence dotés de l’injection directe et de la suralimentation.

Les projets communs ne concernent pas seulement les véhicules particuliers, mais aussi les véhicules utilitaires légers comme le Mercedes Citan évoqué précedemment. Dans certaines régions d’Asie, le Nissan NV350 sera rebadgé sous la marque Mitsubishi Fuso. D’autre part, il y aura un rebadgeage entre les trucks Fuso Canter Guts et le Nissan F24 pour un volume d’environ 1.300 unités sur le marché japonais.

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
pjmdur à propos de l'article «Dossier: utilisation du superéthanol E85»

Hier

Pour faire suite à mon propos, de ce que j'ai pu lire, Toyota par exemple sur ses hybrides est compatible pour tous les carburants du E5 au E85 nativement..Ce constructeur ne chercherait pas, si avéré, à fabriquer des versions moteurs spécifiques mais pour aller sans modif dans n'importe quel pays. Les chauffeurs de taxi font 250000km sans problème avec du E85 sans manip spécifique.

nickos88 à propos de l'article «Dossier: utilisation du superéthanol E85»

Avant-hier

Bonjour, faire une reprogrammation avec cartographie pour rouler à l'E85 est il légal pour le garagiste? Rouler avec une voiture qui a subi une repro est il légal? Merci pour vos réponses.

pjmdur à propos de l'article «Dossier: utilisation du superéthanol E85»

Avant-hier

Merci Guillaume pour ces explications toujours pertinentes. Mais je me suis mal fait comprendre, mon propos était purement technique sur la gestion des moteurs vs carburants. Je m'explique. Si les moteurs récents sont déjà compatibles pour une plus large gamme de carburant dont le futur E25 qui devrait arriver tôt ou tard en Europe, cela implique pour moi qu'il y a déjà une sorte de compatibilité flexfuel, non? Ce E25 est déjà proposé dans certains pays. Sans parler d'homologation officielle pour le E85, mis à part certains éléments étudiés pour mieux supporter le E85, qu'est ce qui empêche nativement sans que ce soit mentionné dans les specs, de paramétrer le logiciel de gestion moteur pour une plage de carburants plus large que celle garantie? Cela semble déjà le cas pour le E25 qui fonctionne parfaitement, pourquoi pas aller jusqu'au E85? Une question d'optimisation pour une plage resserrée de types de carburants? Cldt

© Guillaume Darding

Mentions légales