Réorganisation de l’usine PSA Mulhouse

Réorganisation de l’usine PSA Mulhouse

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 13 juin 2014

Dans l’optique d’améliorer le taux d’utilisation moyen de ses usines, la direction de PSA a confirmé qu’elle procèderait d’ici à 2020 à une importante restructuration de l’usine de Mulhouse, remaniement qui génèrera un investissement à la hauteur de 300 millions d’euros.

Ces modifications se font dans le cadre du nouveau contrat social signé en octobre dernier et du plan « Back in the race » récemment présenté par Carlos Tavares.

L’usine alsacienne de PSA Peugeot Citroën produit actuellement sur deux lignes de production la C4 et la DS4 (sur la première ligne) et le 2008 sur la deuxième ligne pour atteindre un volume d’environ 230.000 véhicules annuels. A terme, une des deux lignes de production sera fermée et l’assemblage des modèles se fera en monoflux.

PSA devrait profiter du restylage de mi-carrière des C4 et DS4 fin 2014/début 2015 pour entamer la modification de l’usine. Dès cet été, la production sur la première ligne sera réduite avec la suppression d’une demi-équipe. Cette même ligne sera alors fermée quelques mois plus tard pour être modernisée.

Ces modifications permettront d’accueillir la plateforme EMP2 (sur laquelle sont basés actuellement le Citroën C4 Picasso et la Peugeot 308 notamment). Deux nouveaux modèles basés sur cette dernière plateforme seront ensuite produits à Mulhouse.

La seconde ligne produira pendant ce temps simultanément les 3 modèles C4, DS4 et 2008. Des équipes de nuit seront alors ajoutées pour pallier à l’augmentation du volume de production sur cette ligne.

Une fois la modernisation de la ligne terminée, la production du 2008 devrait être alors rapatriée sur la première ligne en compagnie des 2 autres modèles. L’espace libéré par l’arrêt de la deuxième ligne sera utilisé pour la logistique et l’accueil des fournisseurs.

A terme, PSA prévoit de maintenir un volume de production d’environ 200.000 véhicules par an. Selon toute vraisemblance, la production du Peugeot 2008 devrait être transférée vers un autre site lors du renouvellement complet du modèle à l’horizon 2020. L’usine de Mulhouse recentrera alors son activité sur des modèles des segments C et D (compactes et familiales) basés sur la plateforme EMP2.

Source : PSA Peugeot Citroën, CGT PSA Mulhouse
Crédit photo : Citroën

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Pires à propos de l'article «Présentation moteur: Audi 2.0l TFSI»

Il y a 10 heures

Bonjour, Je dois remplacer les pistons/segmentation/bielle sur mon audi Q5 TFSI 211cv de 2009. ( problème de surconsommation d'huile ). Mon véhicule étant de 2009 (66000 kms) , je n'espere pas de prise en charge d'Audi. J'ai peut être une solution en récupérant le bloc contenant les pièces défaillantes sur un moteur 211cv TFSI de 2019. Pensez- vous que le bloc de 2019 est compatible avec celui de 2009? D'avance merci pour votre aide

Fabalx à propos de l'article «Présentation moteur: Volkswagen 1.5l TSI»

Avant-hier

Bonjour, J'utilise plusieurs véhicules reprogrammés à l'ethanol, une clio et un sportvan. J'ai plus de recul avec la clio (3 ans) et considère que c'est un succes relatif : J'entends que ça fonctionne bien mais il y a un point étrange, je ne surconsomme pas mais je passe un jeu de bougies d'allumage tous les 25000KM. Est ce que le mélange est trop pauvre? Je ne pense pas vu qu'elle démarre même en hiver en e85 tant que je suis dans l'intervalle de 25000km. Si vous avez une opinion sur ce phénomène, je suis preneur de votre science. J'ai maintenant un Sportvan DACA 130CV que j'ai converti il y a de ça presque un an. Je constate toutefois un bruit métallique très discret lorsque la désactivation des cylindres opère depuis la conversion. Il est parfaitement cyclique mais je ne parviens pas à localiser s'il provient des cyclindres ou du turbo car on ne peut pas tester à l'arrêt... Est-ce que vous sauriez si le fait d'avoir modifier l'avance allumage et/ou les temps d'ouverture fermeture d'injecteurs lors de la reprogrammation ethanol peut avoir un impact néfaste sur le fonctionnement de la désactivation des cylindres? Qu'en est-il des reprogrammation incluant une montée en puissance/couple? Un passage au banc indique un passage de 130CH à 175CH identique à celle proposée pour le bloc DADA alors qu'il n'ont pas le même turbo, ni le même ratio de compression, ni les mêmes soupapes, etc... Ne sachant pas toutes ses disparités moteur avant reprogrammation, j'ai peut être fait preuve de candeur en pensant optimiser le réglage en passant au banc. Au final, je ne suis pas capable d'isoler la cause de ce changement de comportement en mode désactivation de cylindres. Est ce que ce bruit serait d'avantage imputable à un excès de gonflette ou bien les lois d'injection pour le E85??? Est-il possible pour un moteur de passer d'un cycle de Miller à un cycle Beau de Rochas par reprogrammation? Pure spéculation de néophite mais je soupsonne l'application d'une cartographie commune pour deux moteurs qui partagent finalement bien peu de chose...

pjmdur à propos de l'article «Technique : batterie Li-ion»

Avant-hier

Merci Guillaume. C'était un peu ma conclusion. Il est difficile de comprendre pourquoi sur mon véhicule, il y a une telle différence d'autonomie réelle sur ces faibles delta de température. Surtout qu'en plus il n'y en a pas trop par construction.

© Guillaume Darding

Mentions légales