Roadshow au Luxembourg: Lotus F1 à la parade

Roadshow au Luxembourg: Lotus F1 à la parade

Guillaume Darding - 01 septembre 2014

Durant la saison, de nombreuses démonstrations sont organisées à travers le monde pour faire découvrir au grand public la Formule 1. Après avoir accueilli l'écurie Infiniti Red Bull Racing en 2013, le roadshow du Luxembourg accueillait cette année Lotus F1 pour sa deuxième édition.

Romain Grosjean (pilote engagé en championnat du monde de F1) et Nicolas Prost (pilote de développement en F1 et pilote en endurance pour Rebellion Racing - 4ème au classement général des 24h du Mans en 2014) étaient à la parade pour animer les rues d'Esch-Belval (sud du Luxembourg).

Roadshow Luxembourg - Lotus F1 E20 2012 pilotée par Nicolas Prost

Pour l'occasion, deux Lotus E20 (initialement développées pour le championnat 2012), l'une étant équipée de pneus slicks, l'autre de pneus pluie, ont été dépêchées. A leur volant, les deux pilotes se relaient pour régaler le public du bruit du V8 Renault, sans oublier les traditionnels donuts.

Roadshow Luxembourg - Romain Grosjean signe des autographes

Le concept Twizy Renault Sport était lui-aussi de la partie. Il s'agit d'un prototype basé sur le quadricycle du même nom, dont le moteur développe 100 chevaux (contre 17 pour la version de série). Le concept est par ailleurs équipé de pneus slicks, d'ailerons à l'avant et à l'arrière et réalise l'exercice du 0 à 100 km/h en 6 secondes.

Roadshow Luxembourg - Twizy Renault Sport F1

Entre deux démonstrations de Formule 1, de nombreux autres véhicules étaient à la parade, que ce soient des voitures de rallyes, plus ou moins récentes, des voitures développées pour les compétitions de drift, des motos et même un camion de course aux accélérations toujours surprenantes pour un véhicule de ce gabarit.

Roadshow Luxembourg - séance de drift

Les pace-car et autre safety-car ne sont pas en reste avec la présence d'une Porsche 911, d'une Nissan GT-R, d'une Ford Mustang et d'une Fisker Karma.

Roadshow Luxembourg - Safety car Fisker Karma et Nissan GT-R

Seul point regrettable, la configuration du circuit qui comportait des portions en double-sens, empêchant alors toute forme de pseudo-course pour chaque série. Les pilotes devaient donc se limiter à quelques démonstrations de drift sans pouvoir réellement démontrer leur talent.

Roadshow Luxembourg - BMW M3

Les quelques averses, rendant parfois la piste assez glissante, n'auront pas suffit à perturber le bon déroulement des démonstrations. Seule la Formule 1, alors pilotée par Nicolas Prost aura calé en sortant d'une des zones de démonstrations en voulant éviter une bordure de trottoir. L'équipe est rapidement arrivée sur place avec un démarreur pour que la voiture rejoigne le paddock

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
JulienH à propos de l'article «Véhicules électriques et longs trajets»

Hier

Bonsoir, c'est justement à cela que je pensais avec le coffre de toit, en plus du poids des bagages, si je prend un trajet que je fais plusieurs fois par an, Lyon -> Lans en Vercors par exemple, je vais avoir de l’autoroute. De plus la température en altitude l'hiver ne doit pas aidé... Ça confirme ce que je pense des voitures du style e-208, en fait si on veut investir dans l’électrique il faut partir sur de "vrai" modèles optimisé :-)

Guillaume Darding à propos de l'article «Véhicules électriques et longs trajets»

Hier

Bonjour à tous et merci pour vos encouragements ! @JulienH Le coffre de toit (en dehors de son poids) ne va pas changer grand chose dans la consommation globale sur une route de montagne, c'est surtout au-dessus de 90 km/h qu'il devient franchement pénalisant. Par contre, il est certain que la consommation, pour accéder aux stations, va s'envoler. Il est donc important d'avoir des stations de charge rapide en vallée et des points de charge lent à l'arrivée. Il est tout à fait envisageable d'avoir un VE en véhicule principal (et même en unique véhicule) : je pense que c'est désormais le cas dans un certain nombre de foyer qui ont opté pour un véhicule électrique. Les longs trajets demandent certes un peu plus de préparation pour programmer les arrêts, mais c'est largement faisable. Par contre, dans le cas de l'e-208 que vous évoquez, j'aurais du mal à la conseiller pour faire des longs trajets entre un consommation pas optimale et la batterie de taille modeste ! @Purmoka Effectivement, il faut que le réseau soit bien dimensionné pour éviter les files d'attente lors des fortes affluences. Aujourd'hui, c'est plutôt le cas (il y a eu quelques cas où les conduteurs ont dû patienter une vingtaine de minutes cet été avant de pouvoir commencer à recharger en France), mais il faut absolument que le réseau de charge rapide continue de grandir à la même cadence que les ventes de VE. D'autre part, il est aussi important de savoir la fréquentation des bornes (si toutes sont occupées et si oui, quel est le temps d'attente) afin d'éviter certaines déconvenues.

Purmoka à propos de l'article «Véhicules électriques et longs trajets»

Hier

Bonjour, Et merci pour vos article toujours très objectif ! Un autre paramètre va poser problème c'est en plus du temps de recharge des véhicules électrique mais aussi le nombre de véhicule à recharger en même temps(lors de fort affluence) en opposition avec les véhicules thermique ! Pour ma part j'attends le développement de l’hydrogène...

© Guillaume Darding

Mentions légales