Sébastien Loeb au départ du rallye du Condroz

Sébastien Loeb au départ du rallye du Condroz

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 12 octobre 2013

Le pilote alsacien prendra part pour la première fois de sa carrière au Rallye du Condroz (Belgique) sur une Citroën DS3 WRC. Pour l’occasion, il sera copiloté par sa femme.

Les organisateurs ne pouvait rêver plus belle affiche pour la 40ème édition du célèbre rallye belge: le nonuple champion du monde se risquera sur les routes piégeuses du rallye qui se dispute dans les environs de Huy (Belgique – province de Liège). Le rallye se tiendra du 1 au 3 novembre.

Le rallye du Condroz représente l’ultime manche du championnat de rallye de Belgique. Il est réputé pour son parcours sélectif dont la difficulté est bien souvent dictée par des conditions météos incertaines sur des routes étroites à l’adhérence précaire.

De plus, Yves Matton, directeur de Citroën Racing et belge de son état, prendra lui aussi le départ de l’épreuve. Pour lui dicter ses notes, il aura la compagnie de Daniel Elena, habituel copilote de Sébastien Loeb. Yves Matton sera au volant d’une Xsara WRC.

Les organisateurs espèrent aussi bientôt confirmer la participation de Thierry Neuville, actuel deuxième du championnat WRC sur Ford Fiesta. Le pilote belge a déjà pris le départ de l’épreuve hutoise à plusieurs reprises mais n’a pas encore été en mesure d’inscrire son nom au palmarès du rallye.

Source: Rallye du Condroz
Crédit photo: Citroën racing

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Ford 1.0l Ecoboost: sur deux ou trois cylindres»

Hier

Bonjour Adrien, les évolutions restent mineures dans l'ensemble entre un moteur flexifuel et un moteur non flexifuel, le principal étant le changement de matière des sièges de soupapes. Je n'en ai pas la confirmation, mais il semblerait que les injecteurs aient aussi évolué pour permettre des débits supérieurs (ce qui est utile dans le cas de l'E85 puisqu'il faut injecter plus de carburant). Une reprogrammation peut être source de problème... si elle est mal faite : par exemple, si le reprogrammateur "s'amuse" à vouloir augmenter le débit des injecteurs plutôt que d'allonger le temps d'injection pour injecter du carburant lorsque le réservoir est rempli de superéthanol. Si les injecteurs ne sont pas capables de fonctionner avec le débit demandé, alors le mélange à l'intérieur du cylindre sera trop pauvre et néfaste pour la fiabilité du moteur (et les émissions). Pour un reprogrammateur qui maîtrise son sujet (avec une bonne connaissance des particularités de l'E85 et du moteur qu'on souhaite convertir), il n'y a pas de crainte à avoir.

Adrien67 à propos de l'article «Ford 1.0l Ecoboost: sur deux ou trois cylindres»

Il y a 3 jours

Bonsoir Guillaume, Aurais tu des informations concernant la compatibilité E85 des derniers blocs MHEV 125/155 chevaux non badgés Flexifuel ? Est ce que les blocs sont identiques (sièges de soupapes ? Injecteurs) et une reprogrammation peut elle être source de problème pour le passage à l'éthanol ? Merci d'avance

pbcat à propos de l'article «Présentation moteur: Peugeot 1.2l Puretech turbo»

Il y a 8 jours

Bonjour. Moteur 1.2L ,3 cylindres, 82 cv sur 2008 de 2014 (75000 km) j'ai fait le choix de ne pas changer la courroie de distribution car il semblerait que seuls les 110 et 130 cv soient affectés. Au moment de l'achat il était préconisé 10 ans ou 180000 Km. Bon véhicule sobre, seule ombre au tableau, les à-coups en première qui sont vraiment pénibles

© Guillaume Darding

Mentions légales