Smart Fourjoy, un air de Renault Twingo

Smart Fourjoy, un air de Renault Twingo

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 05 septembre 2013

A l’occasion du salon de Francfort, Smart présentera une étude de style préfigurant sa future citadine 4 places. Construite sur une plateforme commune avec Renault, elle préfigure aussi certaines caractéristiques de la future Twingo.

Smart Fourjoy - vue de 3/4 arrière

Si le concept présenté reste éloigné d’une version définitive (le prototype étant dépourvu de portes, de montant central, de lunette arrière et de toit), la Smart Fourjoy présente toutefois des points qui devraient se retrouver sur le véhicule de série comme l’architecture moteur (positionné à l’arrière, transmission aux roues arrière) et les dimensions (longueur: 3,49m, largeur: 1,98m, hauteur: 1,49m).

Smart Fourjoy - vue de dessus

En tant que concept car, la Smart Fourjoy est propulsée par un moteur électrique d’une puissance de 55kW et d’un couple de 130 Nm (repris de la Smart fortwo electric drive). Les batteries ont une capacité de 17,6 kWh.

Smart Fourjoy - vue de profil

Dotée de 4 places, la Fourjoy reprend les codes stylistiques de la marque avec, en premier lieu, la cellule de survie tridion de couleur différenciée. Pour la Fourjoy, elle est réalisée en aluminium poli. Fidèles à la première génération de fortwo, les feux arrière sont intégrés dans cette cellule. Les porte-à-faux sont réduits à leur plus simple expression.

Smart Fourjoy - habitacle

A l’intérieur, les sièges, la banquette et le tableau de bord sont fixés au chassis via une structure centrale. La smart Fourjoy est dépourvu de toute commande sur la console: un smartphone a la tâche de remplacer les classiques boutons et le traditionnel écran.

Smart Fourjoy - coffre

Pour le côté fun, deux skateboards électriques prennent place sur le toit ainsi que deux casques dans le coffre. Une caméra amovible est prévue pour filmer ses exploits.

Smart Fourjoy - vue de 3/4 arrière avec skateboard

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Philippe_D à propos de l'article «Présentation moteur: Peugeot 1.2l Puretech turbo»

Hier

Bonjour, Dans le dossier de l'Argus concernantles problèmes de fiabilité des moteurs PSA, il est indiqué que pour le problème de consommation d'huile, sous certaines conditions le remède consiste à remplacer le boitier de sortie d'eau. Auriez vous des informations sur le lien entre ce boitier et la consommation d'huile ? Merci pour votre réponse Philippe PS: vos dossiers techniques sont trés interressants.

pjmdur à propos de l'article «Dossier: systèmes de dépollution des moteurs essence»

Hier

Bonjour, FORD avec son Kuga flexfuel fait pas mal de publicité. A propos de ma précédente interrogation concernant le FAP pour moteur essence, avez vous des informations sur la solution adoptée par FORD? FAP? Merci Cldt

Guillaume Darding à propos de l'article «Emissions de CO2 en 2030: quels objectifs pour les constructeurs?»

Il y a 3 jours

Bonjour Richard, je ne suis pas pas spécialement "pessimiste" concernant la fiabilité des véhicules hybrides. On peut bien sûr citer le cas de la Prius qui a fait ses preuves depuis plus de 20 ans. Toutefois, il est vrai que les technologies des hybrides rechargeables est bien différente aujourd'hui. La Prius a une puissance modeste, ou plutôt adaptée à son gabarit et à son utilisation avec un moteur essence atmosphérique éprouvé tandis que les hybrides actuelles débordent de puissance avec des moteurs essence évolués (suralimentation, etc.). Néanmoins, un véhicule hybride ne "reste" qu'un véhicule thermique auquel on a greffé un moteur électrique, ce qui ne représente pas tant de pièces en plus que ça. Et puis, on peut aussi se dire que le moteur électrique va venir soulager le moteur thermique dans les phases critiques de son fonctionnement (notamment sur des courts trajets, en utilisation urbaine), ce qui va alors plutôt dans le bon sens au niveau de la fiabilité. Bref, à mon avis, en matière de fiabilité, un véhicule hybride reste équivalent à un véhicule thermique. En matière de coût à l'achat, c'est une autre histoire: les publicités automobiles, par exemple, s'intéressent de moins en moins au prix d'achat, mais plutôt à un loyer. D'autre part, les véhicules hybrides rechargeables sont dotés de puissances élevées, ce qui permet de justifier un coût d'achat (ou de location) plus important (dû principalement au coût des batteries et non à l'augmentation de puissance).

© Guillaume Darding

Mentions légales