Soupçons d'entente illégale entre équipementiers

Soupçons d'entente illégale entre équipementiers

Publié le 04 avril 2014

La Commission Européenne a récemment lancé une opération d'envergure à l'encontre des fournisseurs d'échappement en Europe par le biais de visites surprises. L'enquête vise à déterminer si les principaux acteurs du marché se sont entendus sur les prix de vente de leurs technologies.

Au stade d'enquête préliminaire, la Commission Européenne examine l'éventualité de pratiques anti-concurentielles et d'abus de position dominante entre les principaux acteurs du marché européen. Cette entente entre concurrents aurait eu pour but de se partager le marché de manière tacite tout en évinçant tout nouveau concurrent.

Faurecia (équipementier français), n°1 en Europe, Tenneco (américain), n°2, ainsi qu'Eberspächer (allemand), n°3, ont tous les trois confirmé avoir fait l'objet de visites des inspecteurs de la Commission Européenne et ont publiquement assuré de tout leur soutien pour collaborer avec les instances européennes.

Les composants mis en cause concernent aussi bien la partie chaude de l'échappement que la partie froide. La partie chaude comprend tous les systèmes de dépollution (filtres à particule, SCR, ...), la partie froide traitant de l'acoustique (silencieux, tubes, vannes, ...).

Si les soupçons étaient avérés, les équipementiers impliqués risquent d'être pénalisés d'une amende pouvant atteindre 10% de leur chiffre d'affaires global. la Commission Européenne a indiqué ne pas se limiter aux périmètre des échappementiers. Elle étudie le cas d'une centaine de composants automobiles concernant environ 70 fournisseurs.

Ces dernières années, les équipementiers ont été durement sanctionnés pour de telles pratiques et ni l'Union Européenne, ni les Etats-Unis n'entendent relâcher leurs efforts dans la lutte contre l'entente entre fournisseurs.

Récemment, le groupe allemand Schaeffler, le groupe suédois SKF ainsi que 3 équipementiers japonais ont été condamnés à une amende totale de près d'un milliard d'euros en Europe. Aux Etats-Unis, ce sont 26 fournisseurs ainsi que 29 dirigeants de sociétés fabriquant des ceintures de sécurité, des essuie-glaces, des climatiseurs ainsi que des radiateurs, qui ont été jugés coupables et redevables d'une amende globale de 2,25 milliards de dollars.

Source: Commission Européenne, Tenneco, Automotive News, Reuters
Crédit photo: Faurecia

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Rose à propos de l'article «Dossier: systèmes de dépollution des moteurs diesel»

Il y a 3 jours

Bonjour, Je suis actuellement à la recherche d'informations concernant ce fameux FAP, car j'envisage d'acheter une v50 Volvo dont le FAF à priori devra être changer au alantour des 120000km (elle est à 112000km aujourd'hui). Savez vous si le système installé sur moteur pour rouler à l'eau est il vraiment sérieux ? Et si cela est compatible avec le FAP ? Merci

Guillaume Darding à propos de l'article «Normes Euro 6c: filtre à particules et casse-tête hybride»

Il y a 3 jours

Bonjour Mike, merci pour vos encouragements! Concernant les émissions de NOx, Emissions Analytics (EQUA index) détient une base de données conséquente de véhicules mesurées en conditions de conduite réelle. Vous ne retrouverez pas les valeurs exactes mesurées, mais l'index de qualité de l'air permet déjà de se faire une bonne idée. https://equaindex.com/ Concernant les émissions de particules fines, c'est un sujet plus délicat car cette composante est plus difficile à évaluer. Néanmoins, certains organismes comme l'ADAC communiquent ces valeurs (mais pas en conditions de conduite réelles, il s'agit de valeurs mesurées par leurs propres soins en laboratoire similaires aux tests d'homologation). D'autre part, le nombre de véhicules testées reste assez faible (environ une centaine depuis septembre 2016). https://www.adac.de/infotestrat/tests/eco-test/ (en allemand - les véhicules concernées sont ceux répondant aux normes "Schadstoffklasse" Euro 6c ou Euro 6d temp)

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Renault 1.3l TCe / Mercedes A 200»

Il y a 3 jours

Bonjour Fefe31, il n'est pas normal d'avoir ce défaut récurrent, surtout à cette fréquence, même si vos habitudes de conduite favorisent les petits trajet. Il est surtout surprenant que vous ayez à remplacer ce composant très régulièrement. Soit la conception de la sonde est défaillante, ce qui serait somme toute assez surprenant (mais ça peut toujours arriver), soit la calibration moteur favorise l'encrassement de la sonde, la rendant très rapidement inopérante. Il peut y avoir de multiples causes provoquant la contamination de la sonde lambda. En considérant que vous faites beaucoup de petits trajets, on peut présumer une accumulation de suies ou une contamination à l'huile moteur. Il peut y avoir beaucoup d'autres causes par ailleurs, des plus bénignes (qualité du carburant, utilisations d'additif dans le carburant) aux plus graves (joint de culasse défectueux). De toute façon, il n'est pas normal de devoir changer de sonde lambda aussi fréquemment (on peut estimer que les sondes doivent être changées une à deux fois tout au long de la durée de vie du moteur). Un tel problème devrait être remonté par votre garage à Nissan (vous n'êtes peut-être pas le seul dans cette situation et un correctif, s'il n'existe pas déjà (mise à jour du calculateur, nouvelle référence de sonde), devrait être apporté.

© Guillaume Darding

Mentions légales