Soupçons d'entente illégale entre équipementiers

Soupçons d'entente illégale entre équipementiers

Publié le 04 avril 2014

La Commission Européenne a récemment lancé une opération d'envergure à l'encontre des fournisseurs d'échappement en Europe par le biais de visites surprises. L'enquête vise à déterminer si les principaux acteurs du marché se sont entendus sur les prix de vente de leurs technologies.

Au stade d'enquête préliminaire, la Commission Européenne examine l'éventualité de pratiques anti-concurentielles et d'abus de position dominante entre les principaux acteurs du marché européen. Cette entente entre concurrents aurait eu pour but de se partager le marché de manière tacite tout en évinçant tout nouveau concurrent.

Faurecia (équipementier français), n°1 en Europe, Tenneco (américain), n°2, ainsi qu'Eberspächer (allemand), n°3, ont tous les trois confirmé avoir fait l'objet de visites des inspecteurs de la Commission Européenne et ont publiquement assuré de tout leur soutien pour collaborer avec les instances européennes.

Les composants mis en cause concernent aussi bien la partie chaude de l'échappement que la partie froide. La partie chaude comprend tous les systèmes de dépollution (filtres à particule, SCR, ...), la partie froide traitant de l'acoustique (silencieux, tubes, vannes, ...).

Si les soupçons étaient avérés, les équipementiers impliqués risquent d'être pénalisés d'une amende pouvant atteindre 10% de leur chiffre d'affaires global. la Commission Européenne a indiqué ne pas se limiter aux périmètre des échappementiers. Elle étudie le cas d'une centaine de composants automobiles concernant environ 70 fournisseurs.

Ces dernières années, les équipementiers ont été durement sanctionnés pour de telles pratiques et ni l'Union Européenne, ni les Etats-Unis n'entendent relâcher leurs efforts dans la lutte contre l'entente entre fournisseurs.

Récemment, le groupe allemand Schaeffler, le groupe suédois SKF ainsi que 3 équipementiers japonais ont été condamnés à une amende totale de près d'un milliard d'euros en Europe. Aux Etats-Unis, ce sont 26 fournisseurs ainsi que 29 dirigeants de sociétés fabriquant des ceintures de sécurité, des essuie-glaces, des climatiseurs ainsi que des radiateurs, qui ont été jugés coupables et redevables d'une amende globale de 2,25 milliards de dollars.

Source: Commission Européenne, Tenneco, Automotive News, Reuters
Crédit photo: Faurecia

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux

© Guillaume Darding

Mentions légales