Thorium: un carburant d'avenir?

Thorium: un carburant d'avenir?

Guillaume Darding - 30 octobre 2013

L'avenir proche de la voiture semble voué aux véhicules électriques, alimentés dans un premier temps par des batteries, puis plus tard, par de l'hydrogène (piles à combustible). Dans un futur plus lointain, le thorium pourrait révolutionner l'industrie automobile.

Laser Power Systems, une petite société américaine basée dans le Connecticut estime que le thorium serait un élément idéal pour produire de l'électricité. Un gramme de thorium serait apte à remplacer pas moins de 28.000 litres d'essence. Considérant une consommation moyenne de 7,0 litres d'essence par 100 km, un véhicule alimenté avec 1g thorium pourrait parcourir 400.000 km sans aucun besoin de ravitailler!

Cadillac World Thorium Fuel Concept - température turbine

Le principe de fonctionnement est le suivant: sous l'effet d'un laser, le thorium dégage une importante quantité de chaleur. Cette chaleur transforme un fluide en vapeur pressurisée qui entraîne une turbine. Cette dernière produit alors de l'électricité. Le système fonctionne en boucle fermée. A l'image d'un véhicule électrique, il n'y a aucune émission de gaz ou de liquide dans l'atmosphère en roulant.

Selon le PDG de Laser Power Systems, il est envisageable dans le cadre de l'industrie automobile de produire un moteur d'environ 250 kW d'un poids de 250 kg, moteur qui trouverait sa place sous le capot d'un véhicule classique.

Bien sûr, avant de retrouver cette technologie dans une voiture, le chemin sera long, très long: il reste tout ou presque à faire en terme de sécurité, d'infrastructure (pour une production en grande série), de développement durable et enfin d'éducation.

Cadillac World Thorium Fuel Concept - vue arrière

L'éducation sera le premier écueil que cette technologie devra surmonter: le thorium est un élément radioactif pressenti pour remplacer l'uranium dans les centrales nucléaires. Cet élément est abondant sur notre planète, notamment en Inde. Au contraire de l'uranium, le thorium ne peut pas engendrer de fission en chaîne au point d'en devenir ingérable.

Le premier prototype automobile fonctionnant, sur le papier uniquement, au thorium a été présenté en 2009 pour commémmorer les 100 ans de Cadillac au salon automobile de Chicago: il s'agit de la Cadillac World Thorium Fuel Concept. Idéalement, le véhicule de série pourrait être présenté à l'occasion des 150 ans de la marque. Le thorium est peut-être un carburant d'avenir, mais certainement pas le carburant de demain!

Source: smartplanet
Crédit image: Loren Kulesus

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Antoine29 à propos de l'article «Technique : éclairage automobile avant»

Il y a 6 heures

Bonjour, dans le schéma montrant les zones d'éclairage des feux de croisement/de route, un ovale représente la limite de visibilité du faisceau des feux de route. Savez-vous s'il existe une réglementation concernant l'angle horizontal et l'angle vertical de ce faisceau? Si oui est-ce une norme qui s'applique à tous types de véhicules? Je recherche pour des besoins techniques les valeurs de ces angles pour un fourgon utilitaire Citroën Jumper. Pas facile à trouver comme info! Merci d'avance pour votre réponse.

Guillaume Darding à propos de l'article «Ford 1.0l Ecoboost: sur deux ou trois cylindres»

Hier

Bonjour Adrien, les évolutions restent mineures dans l'ensemble entre un moteur flexifuel et un moteur non flexifuel, le principal étant le changement de matière des sièges de soupapes. Je n'en ai pas la confirmation, mais il semblerait que les injecteurs aient aussi évolué pour permettre des débits supérieurs (ce qui est utile dans le cas de l'E85 puisqu'il faut injecter plus de carburant). Une reprogrammation peut être source de problème... si elle est mal faite : par exemple, si le reprogrammateur "s'amuse" à vouloir augmenter le débit des injecteurs plutôt que d'allonger le temps d'injection pour injecter du carburant lorsque le réservoir est rempli de superéthanol. Si les injecteurs ne sont pas capables de fonctionner avec le débit demandé, alors le mélange à l'intérieur du cylindre sera trop pauvre et néfaste pour la fiabilité du moteur (et les émissions). Pour un reprogrammateur qui maîtrise son sujet (avec une bonne connaissance des particularités de l'E85 et du moteur qu'on souhaite convertir), il n'y a pas de crainte à avoir.

Adrien67 à propos de l'article «Ford 1.0l Ecoboost: sur deux ou trois cylindres»

Il y a 4 jours

Bonsoir Guillaume, Aurais tu des informations concernant la compatibilité E85 des derniers blocs MHEV 125/155 chevaux non badgés Flexifuel ? Est ce que les blocs sont identiques (sièges de soupapes ? Injecteurs) et une reprogrammation peut elle être source de problème pour le passage à l'éthanol ? Merci d'avance

© Guillaume Darding

Mentions légales