Tramontana XTR: 900 chevaux sous le capot

Tramontana XTR: 900 chevaux sous le capot

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 06 août 2012

La petite marque espagnole (12 exemplaires par an) a présenté la dernière évolution en date de sa supercar, la Tramontana XTR. Sortie prévue pour la fin de l’année avec 900 chevaux au menu.

a.d. Tramontana, a.d. pour advanced design, est une compagnie espagnole créée au milieu des années 2000 et située dans la Costa Brava à une quarantaine de kilomètres de la frontière française. Si ses capacités de production restent pour l’heure très limitées, Tramontana a surtout axé ses compétences en Recherche & Développement.

Le châssis de la Tramontana est fait de fibres de carbone. Le moteur est fourni par Mercedes-Benz. Il s’agit d’un V12 cubant 5.5l et gavé par 2 turbos monté en position centrale. La première évolution de la Tramontana R développait déjà 720 ch et 1100 Nm. L’XTR fera un bond en puissance (900ch) au léger détriment du couple (980 Nm)  Toute cette puissance est transmise à la route par les seules roues arrière via une boîte de vitesses séquentielle.

Annoncée pour un poids de 1360kg, la Tramontana XTR présentera donc un rapport poids/puissance de 1,51 kg/ch (1,76 pour le modèle actuel), ce qui devrait permettre au bolide d’atteindre la vitesse de 340 km/h en pointe et de couvrir le 0 à 100 km/h en un peu plus de 3.5 secondes.

Si l’XTR subit quelques évolutions aérodynamiques et de nouveaux réglages châssis, Tramontana reste fidèle à son habitacle 1+1, à savoir le conducteur et le passager assis l’un derrière l’autre (les 2 occupants étant réunis, à la manière d’un avion de chasse, sous une même bulle).

Le prix de la Tramontana est fixé à partir de 420.000€ (la R étant facturée 385.000€). D’autre part, Tramontana annonce que la production de l’XTR sera limitée à 12 exemplaires par an (idem que le modèle actuel), mais la marque travaille à étendre ses capacités de production ainsi que le nombre de points de vente.

Source: autoevolution

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Karim78 à propos de l'article «Dossier: fonctionnement de la climatisation»

Il y a 10 heures

Je prend note de vos précieux conseils. Cela semble logique après tout mais je vérifierai avec un 2ème mécano sait-on jamais. Merci encore Guillaume !

thierryb à propos de l'article «Autonomie et consommation des véhicules électriques»

Hier

Merci, c'est très clair

Guillaume Darding à propos de l'article «Autonomie et consommation des véhicules électriques»

Hier

Bonjour Thierry, merci beaucoup pour tes encouragements ! Concernant la vitesse de 100 km/h, il n'y a pas de raison d'être pénalisé à rouler plus vite puisque la consommation n'est pas décompté pendant cette phase. Peut-être y-t-il un risque (je pense assez peu signifiant) d'être pénalisé si on considère que la marge d'erreur des appareils de mesure est plus grande à haute vitesse. Cette phase a vitesse constante a pour but unique d'accelérer le test de toute façon. Mis à part à avoir accès au dossier d'homologation, il n'est pas possible de connaître la vitesse utilisée par le constructeur. Concernant la consommation, la tension et l'intensité de la batterie sont mesurées en continu lors des tests (soit par un appareil de mesure externe, soit directement par le système de gestion de la batterie, si le constructeur démontre qu'il est suffisamment précis). Par la suite, il suffit de relever la tension et l'intensité moyenne durant les segments dynamiques pour en déduire la consommation. Concernant la puissance de charge, elle n'est pas clairement définie à ma connaissance, mais la charge doit utiliser le chargeur embarqué du véhicule (convertissant le courant alternatif de la source en courant continu) et se faire à vitesse "normale" (logiquement avec une intensité de 16A, soit l'équivalent d'une puissance de 3,7 kW). Concernant la fin du test, il s'arrête lorsque le véhicule tombe en panne (et non aux 0% réels de la batterie, sinon, il y a de grandes chances qu'elle soit endommagée dans le processus). Les tests se font systématiquement en laboratoire : il n'y a donc pas d'incidence due aux variations des conditions météorologiques. En espérant avoir répondu à l'ensemble de tes questions !

© Guillaume Darding

Mentions légales