Tramontana XTR: 900 chevaux sous le capot

Tramontana XTR: 900 chevaux sous le capot

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 06 août 2012

La petite marque espagnole (12 exemplaires par an) a présenté la dernière évolution en date de sa supercar, la Tramontana XTR. Sortie prévue pour la fin de l’année avec 900 chevaux au menu.

a.d. Tramontana, a.d. pour advanced design, est une compagnie espagnole créée au milieu des années 2000 et située dans la Costa Brava à une quarantaine de kilomètres de la frontière française. Si ses capacités de production restent pour l’heure très limitées, Tramontana a surtout axé ses compétences en Recherche & Développement.

Le châssis de la Tramontana est fait de fibres de carbone. Le moteur est fourni par Mercedes-Benz. Il s’agit d’un V12 cubant 5.5l et gavé par 2 turbos monté en position centrale. La première évolution de la Tramontana R développait déjà 720 ch et 1100 Nm. L’XTR fera un bond en puissance (900ch) au léger détriment du couple (980 Nm)  Toute cette puissance est transmise à la route par les seules roues arrière via une boîte de vitesses séquentielle.

Annoncée pour un poids de 1360kg, la Tramontana XTR présentera donc un rapport poids/puissance de 1,51 kg/ch (1,76 pour le modèle actuel), ce qui devrait permettre au bolide d’atteindre la vitesse de 340 km/h en pointe et de couvrir le 0 à 100 km/h en un peu plus de 3.5 secondes.

Si l’XTR subit quelques évolutions aérodynamiques et de nouveaux réglages châssis, Tramontana reste fidèle à son habitacle 1+1, à savoir le conducteur et le passager assis l’un derrière l’autre (les 2 occupants étant réunis, à la manière d’un avion de chasse, sous une même bulle).

Le prix de la Tramontana est fixé à partir de 420.000€ (la R étant facturée 385.000€). D’autre part, Tramontana annonce que la production de l’XTR sera limitée à 12 exemplaires par an (idem que le modèle actuel), mais la marque travaille à étendre ses capacités de production ainsi que le nombre de points de vente.

Source: autoevolution

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Nicolas G à propos de l'article «Normes Euro 6 : vue d'ensemble»

Il y a 49 minutes

Bonjour Guillaume, Merci pour cet article sur Euro 6. J'aimerais revenir sur la partie "mesure de puissance" et en particulier celle relative aux moteurs électriques. Pour avoir eu l'occasion de visualiser plusieurs COC de véhicules électriques (sur ce COC est indiqué la max net power, la max 30min power et la hourly output), j'ai pu constater des disparités très fortes entre la puissance net maxi et la maxi à 30min. Des facteurs de X2 à presque X5 selon le modèle (ex: max 30min power= 79kw et max net power= 386kw). Pourriez-vous m'expliquer de tels écarts comme elle ne tient pas compte comme vous l'indiquez d"’une éventuelle limitation de puissance due à l’échauffement des batteries" ? Pourquoi retenir l'homologation retient la valeur à 30min et non la maxi? Une évolution est-elle prévue sur ce dernier point à l'avenir (dans les prochaines normes)? D'avance, merci pour votre retour.

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Peugeot 1.2l Puretech turbo»

Avant-hier

Bonjour Damien, merci pour votre retour d'expérience et vos encouragements. En matière de consommation, elle devrait baisser progressivement jusqu'à atteindre 8 à 10.000 km. Effectivement, il serait surprenant d'arriver en dessous de 6l/100km (quoique, avec une bonne dose d'éco-conduite, il faut voir), mais 6-6,5 l/100km pour une compacte essence, c'est plutôt pas mal. Concernant le Start/Stop, la fonction est utile sur le cycle d'homologation (elle permet de gagner environ 5 grammes de CO2 / km). Dans la vie réelle, cela permet d'économiser aussi un peu d'essence (lorsque le moteur fonctionne au ralenti, il consomme entre 0,8 et 1,5 litres par heure, parfois plus dans des conditions extrêmes) et apporte un certain confort pendant l'arrêt (absence de vibrations) tout en étant parfois désagréable au redémarrage (... vibrations). Néanmoins, dans le cas d'un moteur essence, les vibrations sont parfois à peine perceptibles à bas régime.

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Renault 1.3l TCe / Mercedes A 200»

Avant-hier

Bonjour Laguna22, merci pour votre retour d'expérience. Dans le cas de votre précédente Laguna, la cylindrée joue en sa faveur pour proposer plus de couple et potentiellement plus de souplesse... mais je doute, en revanche, que le moteur soit aussi agréable en matière de sonorité et de vibrations.

© Guillaume Darding

Mentions légales