Un capteur de pression de pneu pour calculer la charge d’un véhicule

Un capteur de pression de pneu pour calculer la charge d’un véhicule

Publié le 26 janvier 2013
Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com

Continental présente un capteur de pression de pneu intelligent capable d’évaluer en temps réel la masse d’un véhicule. Dans un premier temps, ce capteur permettra d’évaluer si le véhicule dépasse la charge maximale admissible. Son développement laisse entrevoir de nombreuses fonctionnalités pour les constructeurs d’automobiles.

Le capteur développé par Continental sera intégré directement dans la chape du pneu et non plus dans la valve pour les systèmes de mesure directe classiques, les systèmes de mesure indirecte (les plus répandus) déduisant la pression des pneus grâce aux informations fournies par les capteurs ABS/ESP.

Ce nouveau capteur permettra aussi d’estimer la charge du véhicule. Cette mesure est utile pour savoir si la voiture n’est pas trop chargée ou plus simplement, elle peut être à l’origine d’un message conseillant au conducteur d’adapter la pression de ses pneus (les constructeurs recommandant une pression de gonflage différente selon que le véhicule n’ait que 2 passagers ou 5 passagers avec bagages).

Cette indication de la charge pourra servir dans le futur à optimiser le fonctionnement de l’ABS et de l’ESP, ces systèmes étant calibrés par défaut en faisant l’hypothèse que le véhicule roule avec sa charge maximale.

D’autre part, les constructeurs peuvent aussi envisager d’adapter le taux d’assistance de la direction, la réponse de la pédale d’accélérateur (selon le principe DNA proposé par Alfa Romeo) selon les conditions de charge du véhicule.

La mesure de la charge du véhicule se fait de manière indirecte: les ingénieurs de Continental sont partis du principe que plus le véhicule est chargé, plus la surface de contact entre le pneu et la route augmente. A chaque tour de roue, le capteur enregistre les caractéristiques de roulement du pneu sur la route. En couplant cette information à la pression du pneumatique et aux caractéristiques du pneu, le système est capable de déduire la charge sur chaque pneu en une centaine de mètres.

Il ne manquera dès lors qu’une mesure de la profondeur des rainures pour assurer au conducteur une sécurité optimale. Le pneu est un organe trop souvent négligé dans la sécurité routière au profit de la vitesse. En voiture, il reste pourtant l’unique équipement en contact avec la route, garant de la bonne trajectoire du véhicule et d’un freinage efficace.

Toutefois, cette technologie posera le problème de l’exclusivité de monte des pneus: en montant les capteurs directement dans le pneu, le conducteur pourrait se trouver dans l’obligation de monter toujours la même référence de pneu pour profiter de toutes les fonctionnalités de son véhicule.

Commentaires sur l'article:

xav3294

22 novembre 2016 à 17h26

c'est une technique issue de l'aviation , le pneu d'un A340 pouvant supporter 20 tonnes par mesure de sécurité (Firestone et BF Goodrich) , quand ces pneus ne répondent plus au critères de sécurité de l'aviation , ils sont montés sur des remorques agricoles et donnent entière satisfaction , les remorques agricoles actuelles affichent d'ailleurs la charge transportée , il faut s'attendre à ce que freinage électrique des gros porteurs équipent un jour nos voitures !

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Dossier: les différents types de boîtes de vitesses»

Il y a 5 jours

Bonjour Jean-Jacques, la boîte TCT proposée sur les Alfa Romeo est une boîte robotisée à double embrayage. L'apparition du message d'erreur me semble quand même prématurée, mais elle peut s'expliquer par le fait que vous restez longtemps en côte avec une faible accélération. Vraisemblablement, l'un ou l'autre embrayage n'est pas complètement fermé, ce qui crée du frottement et génère donc de la chaleur. Si, de plus, lors d'un démarrage à froid, la puissance de refroidissement de la boîte est réduite (le temps que la température d'huile monte et que l'huile devienne moins visqueuse, générant ainsi moins de frictions, au bénéfice de la consommation de carburant), on se retrouve dans une situation critique où la température de la boîte devient potentiellement trop élevée. Il n'y a pas de réglage possible (autrement que par une mise à jour du constructeur ou à prendre le risque de reprogrammer la boîte par un spécialiste) et je n'ai pas le sentiment qu'un changement de boîte solutionnerait ce problème (puisqu'il s'agit vraisemenblablement d'un problème de calibration du logiciel de la boîte). Vu votre kilométrage, j'imagine que votre Giuletta est toujours sous garantie. Le cas échéant, n'hésitez donc pas à faire vérifier votre véhicule par votre concessionnaire.

Jean-Jacques Payan à propos de l'article «Dossier: les différents types de boîtes de vitesses»

Il y a 6 jours

Bonjour, Votre document est très intéressant. Je profite de votre site pour vous poser une question pratique. Je possède une Giulietta 170 TCT (dont vous ne parlez pas beaucoup .. de la boite) qui en remontant de mon 3eme sous sol avec un accès difficile cause un message d'erreur : Température élevée de la boite . Existe t il un réglage possible , changement de la boite ou tt simplement un défaut de conception ????? j'ai 15000 kms ... Avec mes remerciements.

Guillaume Darding à propos de l'article «Normes Euro 6c: filtre à particules et casse-tête hybride»

Il y a 7 jours

Bonjour Gabrielle, la Golf GTE fait partie des modèles dont l'homologation Euro 6c / Euro 6d temp est retardée en raison des faibles volumes de vente (en 2017, sur un total de 480.000 Golf construites, seules 10.000 étaient des GTE). De fait, sans cette homologation, il n'est plus possible d'immatriculer un nouveau véhicule. En théorie, quelques véhicules pourraient être encore vendus avec l'ancienne homologation (à titre d'une fin de série), à condition que le constructeur en fasse la demande. En fait, Volkswagen avait même stoppé les commandes sur ce modèle (et d'autres modèles de la gamme) en début d'année afin d'éviter de se retrouver dans la situation à laquelle vous faites désormais face. Vous concernant, votre concessionnaire aurait dû immatriculer votre Golf GTE avant le 1er septembre pour éviter les tracas (à condition que le véhicule était déjà en sa possession avant cette date). Désormais, il n'y a pas d'autre choix que de patienter jusqu'à ce que le modèle soit homologué (et cela pourrait prendre encore plusieurs semaines) pour débloquer la situation. Il faut aussi espérer, sans vouloir être (trop) pessimiste, qu'il ne s'agisse que d'une nouvelle homogation sans changement technique car si des changements techniques devaient intervenir (ajout d'un filtre à particules / calibration moteur), la livraison de votre véhicule pourrait être encore allongée.

© Guillaume Darding

Mentions légales