Une caméra de recul innovante pour le Nissan Note

Une caméra de recul innovante pour le Nissan Note

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 14 juin 2013

La caméra de recul se démocratise sur les véhicules neufs. Pourtant, Nissan ne souhaite pas en rester là et limiter l’usage de cette caméra à la simple aide au stationnement, le constructeur japonais entend aussi s’en servir pour certaines aides à la conduite en conditions de roulage normales.

La caméra de recul du Nissan Note servira en effet à détecter les véhicules qui se trouve dans l’angle mort. Cette fonction est traditionnellement assuré par d’autres capteurs: dénommé BLIS chez Volvo, le système de détection des véhicules en angle mort se fait à l’aide de 2 radars implantés de part et d’autre du bouclier arrière, un dispositif efficace mais coûteux.

L’usage de la caméra de recul en tant que système d’avertissement pose un problème de taille. De par son positionnement sur la malle arrière, elle est la proie de nombreuses projections (eau, boue, poussière) et s’encrasse vite, au risque de rendre le système inopérant. Certains constructeurs ont pensé à rétracter la caméra dans le panneau de coffre lorsqu’elle n’est pas sollicitée. Cette astuce n’est toutefois pas envisageable dans le cas d’un système d’avertissement d’angle mort, où la caméra est utilisée en continu.

Aussi, les équipes de développement de Nissan ont travaillé à un système permettant de nettoyer la caméra automatiquement pour qu’elle soit fonctionnelle par tout temps. A cet effet, un algorithme analyse continuellement les images en provenance de la caméra (à raison de 3 millions de pixels par seconde) pour déterminer si la caméra est sale ou non. Le système se base aussi sur le fait que les essuie-glaces soient en fonction ou non.

En fonction des conditions, le système de nettoyage détermine alors la meilleure action à effectuer pour améliorer la netteté de la caméra. Pour ce faire, le système dispose de deux possibilités: projeter de l’eau et/ou souffler de l’air sur la lentille. La poussière est évacué à l’aide du jet d’air tandis que la boue nécessite la projection d’eau suivi du jet d’air. En cas de pluie, les ingénieurs ont trouvé qu’il était préférable de laisser un mince film d’eau sur la caméra pour éviter la formation de goutte à la surface.

La caméra a un angle de vision légèrement supérieur à 180°. Un petit compresseur est intégré dans le soubassement de la Note pour générer le jet d’air tandis qu’une infime quantité de lave-glaces est nécessaire pour le jet d’eau.

Outre la fonction de détection d’angle mort, la caméra de recul assurera de plus la fonction d’alerte de changement de voie. Plus classiquement, elle servira aussi à alerter le conducteur de la présence de personnes ou d’objets en mouvement à proximité du véhicule lors des manoeuvres effectuées en marche arrière.

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
JulienH à propos de l'article «Véhicules électriques et longs trajets»

Hier

Bonsoir, c'est justement à cela que je pensais avec le coffre de toit, en plus du poids des bagages, si je prend un trajet que je fais plusieurs fois par an, Lyon -> Lans en Vercors par exemple, je vais avoir de l’autoroute. De plus la température en altitude l'hiver ne doit pas aidé... Ça confirme ce que je pense des voitures du style e-208, en fait si on veut investir dans l’électrique il faut partir sur de "vrai" modèles optimisé :-)

Guillaume Darding à propos de l'article «Véhicules électriques et longs trajets»

Hier

Bonjour à tous et merci pour vos encouragements ! @JulienH Le coffre de toit (en dehors de son poids) ne va pas changer grand chose dans la consommation globale sur une route de montagne, c'est surtout au-dessus de 90 km/h qu'il devient franchement pénalisant. Par contre, il est certain que la consommation, pour accéder aux stations, va s'envoler. Il est donc important d'avoir des stations de charge rapide en vallée et des points de charge lent à l'arrivée. Il est tout à fait envisageable d'avoir un VE en véhicule principal (et même en unique véhicule) : je pense que c'est désormais le cas dans un certain nombre de foyer qui ont opté pour un véhicule électrique. Les longs trajets demandent certes un peu plus de préparation pour programmer les arrêts, mais c'est largement faisable. Par contre, dans le cas de l'e-208 que vous évoquez, j'aurais du mal à la conseiller pour faire des longs trajets entre un consommation pas optimale et la batterie de taille modeste ! @Purmoka Effectivement, il faut que le réseau soit bien dimensionné pour éviter les files d'attente lors des fortes affluences. Aujourd'hui, c'est plutôt le cas (il y a eu quelques cas où les conduteurs ont dû patienter une vingtaine de minutes cet été avant de pouvoir commencer à recharger en France), mais il faut absolument que le réseau de charge rapide continue de grandir à la même cadence que les ventes de VE. D'autre part, il est aussi important de savoir la fréquentation des bornes (si toutes sont occupées et si oui, quel est le temps d'attente) afin d'éviter certaines déconvenues.

Purmoka à propos de l'article «Véhicules électriques et longs trajets»

Hier

Bonjour, Et merci pour vos article toujours très objectif ! Un autre paramètre va poser problème c'est en plus du temps de recharge des véhicules électrique mais aussi le nombre de véhicule à recharger en même temps(lors de fort affluence) en opposition avec les véhicules thermique ! Pour ma part j'attends le développement de l’hydrogène...

© Guillaume Darding

Mentions légales