Usure des pneumatiques: un contrôle régulier indispensable

Usure des pneumatiques: un contrôle régulier indispensable

Publié le 14 avril 2014

Les pneumatiques sont des organes fondamentaux concernant la tenue de route d'une automobile. Parce qu'ils sont les seuls composants du véhicule en contact avec la route, il convient de vérifier régulièrement leur état pour s'assurer d'un fonctionnement optimal.

Le premier facteur à vérifier concerne bien évidemment l'usure du pneumatique. Il convient de vérifier régulièrement la hauteur de la bande de roulement sur les quatre pneumatiques. Si la législation impose une hauteur minimale de 1,6mm (matérialisée par le témoin d'usure), il est couramment admis qu'en-dessous de 3mm, les caractéristiques du pneumatique se dégradent sensiblement.

Concrètement, l'adhérence se dégrade et la motricité est amoindrie. S'il est parfois difficile de constater une différence en conduite normale (chaussée sèche), la conduite peut s'avérer vite délicate sur chaussée mouillée et en situation d'urgence. Enfin, les distances de freinage s'allongent avec un pneumatique usé. Si 5 mètres supplémentaires ne semblent pas représenter une grand écart, c'est ce qui peut faire la différence entre s'arrêter avant un passage à piétons et renverser un piéton engagé sur ce passage.

Pour vérifier l'usure d'un pneu, un simple contrôle visuel par rapport aux témoins d'usure est généralement suffisant lors de l'examen de la pression des pneus: idéalement, ce dernier devrait être effectué au minimum une fois par mois.

Pour une vérification plus approfondie, il peut être utile d'utiliser un pied à coulisse pour quantifier avec précision la hauteur de la bande de roulement. Les 4 pneus doivent être contrôlés dans la mesure où l'un deux pourrait souffrir d'une usure prématurée. D'autre part, une usure inégale entre 2 pneumatiques d'un même essieu ou sur la largeur d'un pneumatique est un signe qu'un réglage de la géométrie est nécessaire. 

Au moindre doute, il ne faut pas hésiter à faire vérifier ses pneus par un spécialiste et envisager un remplacement des pneus: les 2 pneus d'un même essieu doivent impérativement être changés en même temps.

Crédit photo: Michelin

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Dossier: les différents types de boîtes de vitesses»

Hier

Bonjour Manu, pour ce qui est des capacités de franchissement, j'ai une expérience limitée en conduite tout-terrain et il serait difficile de vous dire ce qui est le mieux entre la boîte automatique et la boîte manuelle. Mon sentiment toutefois, au regard des caractéristiques techniques, c'est que la boîte automatique me semble gloutonne (ce qui occasionne par ailleurs un malus conséquent à l'achat) et qu'elle me semble indiquée uniquement si vous ne supportez plus de jouer avec l'embrayage.

Guillaume Darding à propos de l'article «Dossier: utilisation du superéthanol E85»

Hier

Bonjour Julio, merci pour votre complément d'information!

Manu Rigault à propos de l'article «Dossier: les différents types de boîtes de vitesses»

Hier

Bonjour Guillaume, après avoir tout lu j'avoue ne rien comprendre, je suis complètement hermétique. J'aurais aimé pourtant être bon bricoleur mécanique. Trop tard j'ai 67 ans. Je voudrais acquérir le nouveaux 4x4 Suzuki Jimny soit en boite manuelle 5 rapports ou automatique 4 rapports. Je suis incapable de me décider sur ce qui est préférable pour moi. Malgré mon age j'aime toujours autant le franchissement avec de l'énergie et du couple. Lorsque j'avais 30 ans je possédais un 4x4 Toyota BJ42 chassis court, boite manuelle 4 rapports, j'en garde des souvenirs impérissables ( dans le week end 1000 kms de route aller, zones de trial tout le samedi dimanche et retour 1000 kms de route avec le même véhicule). merci si tu peux m'aider dans ma décision.

© Guillaume Darding

Mentions légales