Usure des pneumatiques: un contrôle régulier indispensable

Usure des pneumatiques: un contrôle régulier indispensable

Guillaume Darding - 14 avril 2014

Les pneumatiques sont des organes fondamentaux concernant la tenue de route d'une automobile. Parce qu'ils sont les seuls composants du véhicule en contact avec la route, il convient de vérifier régulièrement leur état pour s'assurer d'un fonctionnement optimal.

Le premier facteur à vérifier concerne bien évidemment l'usure du pneumatique. Il convient de vérifier régulièrement la hauteur de la bande de roulement sur les quatre pneumatiques. Si la législation impose une hauteur minimale de 1,6mm (matérialisée par le témoin d'usure), il est couramment admis qu'en-dessous de 3mm, les caractéristiques du pneumatique se dégradent sensiblement.

Concrètement, l'adhérence se dégrade et la motricité est amoindrie. S'il est parfois difficile de constater une différence en conduite normale (chaussée sèche), la conduite peut s'avérer vite délicate sur chaussée mouillée et en situation d'urgence. Enfin, les distances de freinage s'allongent avec un pneumatique usé. Si 5 mètres supplémentaires ne semblent pas représenter une grand écart, c'est ce qui peut faire la différence entre s'arrêter avant un passage à piétons et renverser un piéton engagé sur ce passage.

Pour vérifier l'usure d'un pneu, un simple contrôle visuel par rapport aux témoins d'usure est généralement suffisant lors de l'examen de la pression des pneus: idéalement, ce dernier devrait être effectué au minimum une fois par mois.

Pour une vérification plus approfondie, il peut être utile d'utiliser un pied à coulisse pour quantifier avec précision la hauteur de la bande de roulement. Les 4 pneus doivent être contrôlés dans la mesure où l'un deux pourrait souffrir d'une usure prématurée. D'autre part, une usure inégale entre 2 pneumatiques d'un même essieu ou sur la largeur d'un pneumatique est un signe qu'un réglage de la géométrie est nécessaire. 

Au moindre doute, il ne faut pas hésiter à faire vérifier ses pneus par un spécialiste et envisager un remplacement des pneus: les 2 pneus d'un même essieu doivent impérativement être changés en même temps.

Crédit photo: Michelin

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Ford 1.0l Ecoboost: sur deux ou trois cylindres»

Hier

Bonjour Adrien, les évolutions restent mineures dans l'ensemble entre un moteur flexifuel et un moteur non flexifuel, le principal étant le changement de matière des sièges de soupapes. Je n'en ai pas la confirmation, mais il semblerait que les injecteurs aient aussi évolué pour permettre des débits supérieurs (ce qui est utile dans le cas de l'E85 puisqu'il faut injecter plus de carburant). Une reprogrammation peut être source de problème... si elle est mal faite : par exemple, si le reprogrammateur "s'amuse" à vouloir augmenter le débit des injecteurs plutôt que d'allonger le temps d'injection pour injecter du carburant lorsque le réservoir est rempli de superéthanol. Si les injecteurs ne sont pas capables de fonctionner avec le débit demandé, alors le mélange à l'intérieur du cylindre sera trop pauvre et néfaste pour la fiabilité du moteur (et les émissions). Pour un reprogrammateur qui maîtrise son sujet (avec une bonne connaissance des particularités de l'E85 et du moteur qu'on souhaite convertir), il n'y a pas de crainte à avoir.

Adrien67 à propos de l'article «Ford 1.0l Ecoboost: sur deux ou trois cylindres»

Il y a 3 jours

Bonsoir Guillaume, Aurais tu des informations concernant la compatibilité E85 des derniers blocs MHEV 125/155 chevaux non badgés Flexifuel ? Est ce que les blocs sont identiques (sièges de soupapes ? Injecteurs) et une reprogrammation peut elle être source de problème pour le passage à l'éthanol ? Merci d'avance

pbcat à propos de l'article «Présentation moteur: Peugeot 1.2l Puretech turbo»

Il y a 8 jours

Bonjour. Moteur 1.2L ,3 cylindres, 82 cv sur 2008 de 2014 (75000 km) j'ai fait le choix de ne pas changer la courroie de distribution car il semblerait que seuls les 110 et 130 cv soient affectés. Au moment de l'achat il était préconisé 10 ans ou 180000 Km. Bon véhicule sobre, seule ombre au tableau, les à-coups en première qui sont vraiment pénibles

© Guillaume Darding

Mentions légales